Buschwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buschwiller
La mairie-école.
La mairie-école.
Blason de Buschwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Huningue
Intercommunalité Communauté de communes des Trois Frontières
Maire
Mandat
Christèle Willer
2014-2020
Code postal 68220
Code commune 68061
Démographie
Population
municipale
987 hab. (2011)
Densité 237 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 33″ N 7° 30′ 29″ E / 47.5591666667, 7.5080555555647° 33′ 33″ Nord 7° 30′ 29″ Est / 47.5591666667, 7.50805555556  
Altitude Min. 282 m – Max. 372 m
Superficie 4,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Buschwiller

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Buschwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Buschwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Buschwiller

Buschwiller est une commune française de la banlieue de Bâle située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Ses habitants sont appelés les Buschwillerois et les Buschwilleroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est commune voisine de Hégenheim, Hésingue et Wentzwiller.

Histoire[modifier | modifier le code]

Buschwiller est une petite commune rurale à l’origine assez lointaine puisque l'on y a retrouvé des vestiges d’une voie romaine qui la reliait à la ville suisse actuelle de Augst (en latin Augusta Raurica). Le nom provient de l’allemand « busch » qui signifie buisson et de « willer » villa. Les premières armoiries connues datent de la fin du XVIIe siècle. On retrouve les premières traces de la commune en 1096 sous le nom de « Bustwilre ». Buschwiller a longtemps appartenu au comté de Ferrette. Au XVIIIe siècle, le village compte une importante communauté juive (201 membres en 1784). La synagogue qui fut construite a disparu à la fin du XIXe siècle[1]. Et pour la communauté chrétienne, une église datant de 1762 s’élevait en bordure de la rue principale. Cette dernière a été remplacée en 1933 par un édifice beaucoup plus vaste, construit sur une colline à la limite de l’agglomération de l’époque.

Lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, une grande partie de la population fut évacuée (comme pour toutes les autres communes de la région) dans les Landes et plus précisément dans la commune de Samadet avec laquelle aujourd’hui encore de forts liens existent.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Buschwiller

Les armes de Buschwiller se blasonnent ainsi :
« D'azur à la colombe d'argent sur un coupeau isolé d'or accompagné en chef de deux molettes d'argent. »[2]

Les armoiries de la ville lui ont été attribuées dès la fin du XVIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Alain Schweitzer PS  
mars 2008 en cours Christèle Willer UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 987 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
676 574 696 690 652 623 617 606 638
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
611 655 700 687 626 651 602 671 672
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
715 679 640 588 607 618 629 546 606
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
559 607 762 759 767 883 942 950 987
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.
  • Église paroissiale Saint-Martin[5] et ses orgues[6].
  • Synagogue[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]