Wentzwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Wentzviller.
Wentzwiller
La mairie
La mairie
Blason de Wentzwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Huningue
Intercommunalité C.C. de la Porte du Sundgau
Maire
Mandat
Fernand Schmitt
2008-2014
Code postal 68220
Code commune 68362
Démographie
Population
municipale
708 hab. (2011)
Densité 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 04″ N 7° 28′ 50″ E / 47.5511, 7.4806 ()47° 33′ 04″ Nord 7° 28′ 50″ Est / 47.5511, 7.4806 ()  
Altitude Min. 328 m – Max. 418 m
Superficie 4,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wentzwiller

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wentzwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wentzwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wentzwiller

Wentzwiller, dit en alsacien Wäntzwiller (prononcé "venn' tzvi' lèr'" ou en alsacien "vann' tzvi' leur'") est une commune française, département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Le nom de "Wentzwiller" viendrait de "winne" signifiant "pâturage", mais d'autres pensent que "willer" viendrait de "villare" signifiant "domaine rural". Si on ajoute à ce préfixe le nom du noble à qui appartenait le village "Wend" ou "Wende", on obtient le nom de Wendenwille, mentionné pour la première fois dans un document officiel en 1144. Au XIIIe siècle est souvent mentionné le nom de Wendiswiler, une famille ayant joué un rôle important à Bâle : Hugues de Wendeswiler (1253), Henri de Wenslir (1286) surnommé "meister" et Jean de Wentzwiller (1350) nommé prêtre à Saint-Amarin. Depuis la fin du XVIIe siècle l'orthographe du nom actuel n'a plus changé, sauf pendant la domination allemande (1871/1918 et 1939/1945) : Wenzweiler.

Ses habitants sont appelés les Wentzwillerois et les Wentzwilleroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé en Europe, en France, dans la région Alsace, dans le département Haut-Rhin (précisément dans le canton d'Huningue) Wentzwiller appartient à la communauté commune de la Porte du Sundgau. Elle est commune voisine de Buschwiller, Folgensbourg et Hagenthal. Les grandes villes proches sont Bâle, Mulhouse, Saint-Louis et Altkirch.

Légendes[modifier | modifier le code]

Le surnom des habitants[modifier | modifier le code]

Les habitants sont également surnommés les "heila". Ce surnom viendrait d'une légende à propos d'un très bel arbre situé entre Wentzwiller et Buschwiller, dont les habitants se disputaient la possession. On décida donc de l'abattre. L'arbre tomba du côté de Buschwiller. Mais une branche comportant un nid de hiboux tomba du côté de Wentzwiller, et depuis ce jour-ci, on surnomma les habitants les "heila" (comprendre en alsacien : le hiboux).

De ce nom sont nées différentes associations notamment "Les Hiboux Gourmands", la cantine scolaire et périscolaire de Wentzwiller et "Les P'tits Hiboux", un club de bricolage pour enfants, fermé en 2010 avant l'ouverture de la cantine.

Les Trois Vierges[modifier | modifier le code]

Le village est aussi connu pour sa fontaine, placée juste en face de la mairie, où on peut y voir gravé trois vierges. L'histoire raconte que trois compagnes de Sainte Ursule (appelées Wilbeth, Eidbeth et Vorbeth) se seraient réfugiées dans la forêt du Schlatt et auraient été assassinées par les Huns. Les habitants du village, pris de pitié par le meurtre des femmes, les aurait transportés au cimetière. Cela dit, suite à ce geste, et ceux pendant plus de quarante jours, une tempête de cessa de tourmenter le hameau. Étant persuadé que les pluies étaient causées par l'assassinat des trois femmes, on décida de les rammenés sur le lieu de leur massacre, où on les enterra pour de bon. Le jour-même, la tempête cessa aussitôt.

Aujourd'hui, ce pèlerinage est très fréquenter par les personnes souffrant de rages de dents ou par les futures mères.

Le village disparu[modifier | modifier le code]

Le lieu de culte des Trois Vierges serait également un vestige du "village perdu" de Munchendorf, un autre lieu très intéressant de cette région, situé -dira-t-on- sur une colline entre Hagenthal-le-Bas et Folgensbourg. On le nomme "village perdu" car celui-ci a été ravagé par les guerres et la peste et demeure aujourd'hui un grand mystère. Il paraîtrait que le Seigneur des lieux, sachant qu'il allait être incessament sous peu attaqué par les Huns, y aurait caché un trésor. Des centaines de personnes ont, à travers le temps, tenté de retrouver celui-ci, mais en vain. Nul ne sait ce qu'il contient où même s'il a réellement existé.

,

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Wentzwiller

Les armes de Wentzwiller se blasonnent ainsi :
« D'or à la fasce de sable posée sur un crampon en pal de gueules. »[1]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989   Fernand Schmitt    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 708 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360 376 416 375 418 469 454 461 484
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
467 464 450 435 457 443 410 414 414
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
425 454 475 423 426 458 447 444 435
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
398 417 530 566 529 554 678 714 708
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :