Hésingue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hésingue
La mairie.
La mairie.
Blason de Hésingue
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Huningue
Intercommunalité Communauté de Communes des Trois Frontières
Maire
Mandat
Gaston Latscha
2014 - 2020
Code postal 68220
Code commune 68135
Démographie
Gentilé Hésinguois, Hésinguoises
Population
municipale
2 503 hab. (2011)
Densité 274 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 34″ N 7° 31′ 17″ E / 47.57611, 7.52139 ()47° 34′ 34″ Nord 7° 31′ 17″ Est / 47.57611, 7.52139 ()  
Altitude Min. 274 m – Max. 343 m
Superficie 9,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Hésingue

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Hésingue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hésingue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hésingue
Liens
Site web www.ville-hesingue.fr/

Hésingue (Häsingen en allemand, Häsiga en alsacien) est une commune française de la banlieue de Bâle, située dans le département du Haut-Rhin en région Alsace.

La ville est située à l'extrême sud-est du département et se situe non loin de la frontière suisse. Hésingue est aussi à quelques kilomètres de l'Allemagne.

Ses habitants sont appelés les Hésinguois et les Hésinguoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hésingue se situe près du Rhin, entre le massif des Vosges et celui de la Forêt-Noire. La commune est, située (47° 34′ 37″ N 7° 31′ 22″ E / 47.57694, 7.52278 ()) à l'extrémité sud-est du département du Haut-Rhin et de la Région Alsace. Hésingue se situe à la jonction entre la plaine du Rhin et le Sundgau, au débouché de la vallée du Muehlbach qui marque un talus de trente cinq mètres de dénivelé, de direction nord-sud. Topographiquement, la commune de Hésingue se situe au contact de deux grandes unités très différentes ; le Sundgau à l’ouest, la plaine du Rhin à l’est.

Sa superficie est 914 ha et son altitude moyenne est de 274 m. Hésingue est situé à 30 minutes en voiture de Mulhouse, moins de 3 heures du massif des Vosges et à quelques minutes du Rhin. Les villes les plus proches sont : Bâle, Saint-Louis, Huningue, Bartenheim, Blotzheim, Hégenheim, Attenschwiller, Rosenau, Buschwiller.

Rose des vents Bartenheim et Blotzheim Rosenau Saint-Louis et Huningue Rose des vents
Attenschwiller N Saint-Louis
O    Hésingue    E
S
Buschwiller Hégenheim Bâle (Drapeau de la Suisse Suisse)

Hydrologie et géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui règne à Hésingue est de type semi-continental avec d’importantes variations d’amplitude pour les températures. Ainsi, les hivers sont vigoureux avec des précipitations neigeuses assez fréquentes. Les étés sont chauds et étouffants. Située entre deux massifs montagneux (les Vosges et la Forêt-Noire), la ville est peu exposée aux vents. De même, les précipitations sont relativement peu abondantes et irrégulières comparées aux autres régions françaises grâce à la protection naturelle que constituent ces massifs. La ville est souvent sujette à de violents orages durant l’année.

Ce climat est presque similaire de celui de Mulhouse, et le même que celui de Bâle.

Ville Ensoleillement Pluie Neige Orage Brouillard
Paris 1 797 h/an 642 mm/an 15 j/an 19 j/an 13 j/an
Nice 2 694 h/an 767 mm/an 1 j/an 31 j/an 1 j/an
Strasbourg 1 637 h/an 610 mm/an 30 j/an 29 j/an 65 j/an
Hésingue 1 914, 5 h/an 781,2 mm/an 32 j/an 32 j/an 69 j/an
Moyenne nationale 1 973 h/an 770 mm/an 14 j/an 22 j/an 40 j/an

Voici les relevés de la ville de Bâle, à 4 km d'Hésingue :

Nuvola apps kweather.png Relevés Bâle 2007-2008 [1]
Mois Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 4 6 11 16 20 23 26 25 21 15 8 4 13.2
Températures minimales moyennes (°C) -2 -2 1 4 8 12 13 13 11 6 2 -2 5.3
Températures moyennes (°C) 1 2 6 10 14 17 19 19 16 11 5 1 10.1
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 51.4 15.8 67.8 5.6 103.4 175 84.8 134.6 44.4 4.4 51.6 42.4 781.2
Heures moyennes d'ensoleillement 87.5 153.3 137 295.5 206.8 199.9 209.5 177.7 184.7 132.4 69.4 60.8 1914,5

Voici les records des températures d'Hésingue, pris a l'aéroport de Basel-Mulhouse-Freiburg.

Records des températures mensuelles à Hésingue
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Minimale (Année) --23,5 °C (1985) --22,8 °C (1956) --16,4 °C (2005) --6,3 °C (2003) --3,1 °C (1953) 1,8 °C (1962)
Maximale (Année) 18,8 °C (1991) 21,7 °C (1990) 25,7 °C (1989) 30,0 °C (1968) 31,8 °C (1968) 37,0 °C (1947)
Juillet août Septembre octobre Novembre Décembre
Minimale (Année) 5,1 °C (1960) 3,4 °C (1949) --0,9 °C (1972) --6,3 °C (1997) --11,2 °C (1989) --18,7 °C (1975)
Maximale (Année) 38,8 °C (1983) 39,1 °C (2003) 33,7 °C (1962) 31,0 °C (1985) 21,8 °C (1970) 19,9 °C (1989)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est attesté sous les formes Hassinga en 831, Hesingin en 1234[2]. Hesingen en 1793 et 1801.

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale germanique en -inga > -ingen, précédé comme c'est généralement le cas pour ce type toponymique d'un nom de personne, ici le nom de personne germanique Hasso, comme l'indique la forme la plus ancienne. Cet anthroponyme est attesté dans les noms de personnes de l'ancienne Gaule[3].

La forme -ingue montre une francisation graphique du suffixe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Hésingue

Les armes d'Hésingue se blasonnent ainsi :
« D'azur à la croix patriarcale alésée tréflée d'or, bordée de gueules. »[4]

Les armoiries de la ville lui ont été attribuées dès la fin du XVIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Politiquement, Hésingue est une ville de droite: elle a toujours voté à droite comme pour les élections présidentielles de 2002 et 2007.

À l’élection présidentielle de 2002, le premier tour a vu arriver en tête Jean-Marie Le Pen avec 26,50 %, suivi de Jacques Chirac avec 21,38 %, puis de François Bayrou avec 10,02 % et enfin Lionel Jospin avec 7,13 %, puis Bruno Mégret avec 5,68 % et Alain Madelin avec 5,01 %, aucun autre candidat ne dépassant le seuil des 5 %. Au second tour, les électeurs ont voté à 77,34 % pour Jacques Chirac contre 22,66 % pour Jean-Marie Le Pen avec un taux d’abstention de 21,80 %, résultat inférieur aux tendances nationales (respectivement 82,21 % et 17,79 % ; abstention 20,29 %) avec cependant six points supplémentaires pour Jean-Marie Le Pen.

Au référendum sur le traité constitutionnel pour l’Europe du , les Hésinguois ont voté pour la Constitution européenne, avec 54,66 % de Oui contre 45,34 % de Non avec un taux d’abstention de 36,21 % (France entière : Non à 54,67 % ; Oui à 45,33 %). Ces chiffres sont supérieurs à la tendance départementale du Haut-Rhin (Non à 49,72 % ; Oui à 50,28 %) démontrant le caractère rural du département et de son petit village. L'électorat ayant choisi le vote positif est, selon les analystes politiques, le fait d'une population plus privilégiée économiquement et d'un plus haut niveau d'éducation.

À l’élection présidentielle de 2007, le premier tour a vu se démarquer en tête Nicolas Sarkozy avec 52,27 %, suivi par François Bayrou avec 20,20 %, Jean-Marie Le Pen avec 10,88 % puis Ségolène Royal avec 9,89 %, aucun autre candidat ne dépassant le seuil des 2 %. Le second tour a vu arriver en tête Nicolas Sarkozy avec 78,93 % (résultat national : 53,06 %) contre 21,07 % pour Ségolène Royal (national : 46,94 %).

Le conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal hésinguois est composé d'un maire, de quatre maires-adjoints et quatorze conseillers municipaux. Aucun siège du conseil municipal n'est pourvu par les élus de la liste Hésingue notre Village qui est une opposition. Le maire actuel est également président communautaire de la Communauté de communes des Trois Frontières.

Groupe Président Effectif Statut
DVD Gaston Latscha 19 majorité

Lors des élections municipales de mars 2008, le taux de participation pour le premier tour fut très faible avec 51,47 % de votants[5]. Sur les 1 477 inscrits sur listes électorales, 1 017 hésinguois ont voté et 974 électeurs se sont exprimés. La liste de l'UMP de Roland Igersheim, tête de la liste Mieux Vivre à Hésingue, a obtenu en premier Paul Latscha avec 660 voix puis c'est Claude Bauer qui arrive second avec 659 puis Daniel Lang avec 652 qui arrive troisième. L'actuel maire, Roland Igersheim, n'arrive que sixième avec 640.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La communauté de communes des Trois Frontières, dont le siège est à Saint-Louis, a été créée le 30 octobre 2000, succédant à un district créé en 1974. En 2001 la communauté de communes a fusionné avec le SIPES (Syndicat Intercommunal pour la Promotion Économique et Sociale de la Région des Trois Frontières) créé en 1960. Actuellement la communauté de communes compte 10 communes membres.

Élections[modifier | modifier le code]

Voici la liste des personnes qui ont été élues par les Hésinguois :

Election Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Hésingue Maire Gaston Latscha 2014
Cantonales Huningue Conseiller général Max Delmond 2014
Législatives 3e circonscription du Ht-Rhin Député Jean-Luc Reitzer 10 juin 2012 juin 2017
Régionales Région Alsace Président du conseil régional Philippe Richert 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande mai 2017

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Hésingue est jumelé à Grenade-sur-l'Adour (Landes) depuis septembre 1977. Les habitants ont été évacués dans le département landais pendant la Seconde Guerre mondiale.

La ville de Hésingue est jumelée avec :

Budget municipal et fiscalité[modifier | modifier le code]

Lors du vote du budget primitif principal 2008, la section de fonctionnement présentée se montait à la somme de 3 112 036 € et la section investissement présentée se montait à 1 670 094 € (les deux équilibrées en dépenses et recettes). Le budget pour le fonctionnement est utilisé en grande partie pour les charges à caractères générales (20,72 %) et pour le personnel (16,38 %)[6]. Concernant le budget pour les investissements, ce sont les travaux de voiries qui utilise 69,35 % du budget suivi des immobilisations corporelles avec 30,68 %[7].

Les quatre taxes de 2008 furent votées par le conseil municipal d'Hésingue pour des taux de : 8,24 % pour la taxe d'habitation, 8,16 % pour la taxe foncière bâti, 52,98 % pour la taxe foncière non bâti et 11,93 % pour la taxe professionnelle par rapport au budget de fonctionnement de la ville[8]. Les taux du Haut-Rhin sont respectivement la même année de 8 %, 13,58 %, 0,27 % et 26,79 %. Cette fiscalité est plus ou moins égale à la moyenne départementale.

La commune a réussi à maintenir le taux de ces taxes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au recensement démographique de 1999, la population de la commune totalisait 1 921 habitants (ce qui la situe au 4 684e rang national). En sept ans, la ville d'Hésingue avait gagné 276 rang au niveau national, sa population était de 1 713 habitants en 1990. Mais la variation de population 1990-1999 était positive de + 208 habitants, cette variation la plaçant au niveau national à la 2 497e place. Son solde naturel pour la période 1990-1999 est positif de + 77 habitants. Son solde migratoire, pour cette même période, est positif de + 131 habitant ce qui place la ville au niveau national au 2 856e rang. Le taux annuel moyen de variation de la population pour la période 1990-1999 est de + 1,2 %.

Évolution démographique

1720 1751 1760 1763 1766 1788 1789 1790 1793
61 feux 131 feux 98 feux 114 feux 114 feux 164 feux 769 848 825
1794 1796 1800 1802 1806 1807 1809 1820 1826
860 729 821 844 886 883 902 810 840
1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1871
927 916 930 992 1 090 1 100 1 148 1 187 1 185
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1900 1905 1910
1 206 1 231 1 277 1 328 1 326 1 357 1 379 1 217 1 210
1921 1926 1931 1936 1941 1945 1946 1954 1962
1 217 1 210 1 309 1 327 1 205 1 137 1 267 1 330 1 438
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2010 2011
1 499 1 657 1 632 1 713 1 921 2 265 2 372 2 471 2 503
Nbre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes - Sources : Cassini[9] et Insee[10]

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Le taux de chômage[11] est de 6,5 % en 2004 par rapport de 3,9 % en 1999 soit une augmentation de 2,6 %. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans s'établit à 82 % ce qui est à quelque peu de la moyenne nationale qui est de 82,2 %. On compte 47,6 % d'actifs contre 17,9 % de retraités dont le nombre est peu inférieur à la moyenne nationale (18,2 %). Il y a 20,8 % de jeunes scolarisés et 13,7 % de personnes sans activité.

Répartition des emplois par domaine d'activité

Agriculteurs Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres, professions intellectuelles Professions intermédiaires Employés Ouvriers
Hésingue 1,8 % 5,9 % 7,3 % 22,8 % 26,5 % 35,6 %
Moyenne nationale 2,4 % 6,4 % 12,1 % 22,1 % 29,9 % 27,1 %
Sources des données : INSEE[12]

La commune dispose quelques structures pour aider les chercheurs d'emploi dans leurs démarches et leur parcours professionnel ainsi que pour l'orientation. Un bureau de l'agence nationale pour l'emploi (ANPE) est présent près de Hésingue, à Saint-Louis.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

Liste des maires de la ville d'Hésingue depuis 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1953 Joseph Lienhart  ? maire
1953 1965 Henri Kuntzelmann  ? maire
1965 1971 Paul Riss  ? maire
1971 1975 Alfred Kuntzelmann  ? membre de différents commission
1975 2014 Roland Igersheim UDF puis DVD Président de la communauté de communes des Trois Frontières
2014   Gaston Latscha  ? Président du Conseil Consultatif de l'EuroDistrictBasel|}
côté est
côté ouest

Jardins et espaces verts[modifier | modifier le code]

Réseau de communication et transports[modifier | modifier le code]

Hésingue possède plusieurs infrastructures telles qu'un aéroport, plusieurs routes départementales (la RD 105 par exemple, qui contourne la ville), des routes nationales, un réseau de bus, plusieurs kilomètres de pistes cyclables.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Distribus.
Un bus Distribus au centre-ville de Saint-Louis.

Le réseau de transport en commun urbain de la Communauté de communes des Trois Frontières est géré par Distribus[13]. Il est constitué d'un réseau de sept lignes principales (Autobus urbains) et de quatre lignes d'extension (minibus). Le carrefour central de Saint-Louis est l'important centre de correspondance des différentes lignes du réseau, à partir de ce point l'ensemble des communes de la communauté est accessible. On trouve également des liaisons grandes lignes assurées par les bus Metro-Cars, un transporteur routier basé au cœur de Saint-Louis. Ce dernier propose plusieurs lignes régulières entre Saint-Louis et ses environs.

Réseau aérien[modifier | modifier le code]

Aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg.
L'aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg, situé à deux de kilomètres au nord-est de la ville, est le 5e de France par le nombre de passagers et le 2e pour le fret. Son trafic s'est considérablement accru ces dernières années, dépassant les 5,35 millions de passagers en 2012. Plus de cent destinations sont desservies, essentiellement en Europe. Une navette effectue la liaison avec la gare de Saint-Louis, en attendant la création d'une gare sur l'aéroport et l'arrivée du TGV.

Pour certains vols long-courriers, un service d'avions réguliers effectue la liaison avec l'aéroport de Zurich, qui est l'un des principaux hubs européens. La compagnie aérienne à bas prix EasyJet assure 51 % du trafic régulier, soit 44 % du trafic total à elle seule en 2006.

Depuis 2008, des sociétés suisses spécialisées dans la maintenance et l'aménagement d'aéronefs s'installent sur le ban communal, dans la partie sud de l'enceinte aéroportuaire jouxtant la zone industrielle historique de la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Climatologie mensuelle - Ville de Bâle, Suisse.
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France (lire en ligne) [1]
  3. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personne sur le territoire de l'ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle I. — Les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques, 237 p. — Édité en 1968; réédité en 1971 avec la mention « réimpression par procédé photomécanique du texte de l'édition publiée en 1968 » et sans mention d'ISBN. p. 120a.
  4. Archives Départementales du Haut-Rhin
  5. Le Monde, résultats des élections municipales 2008
  6. (fr) Budget primitif 2008 de fonctionnement de la mairie d'Hésingue
  7. (fr) Budget primitif 2008 d'investissement de la mairie d'Hésingue
  8. (fr) Taxes locaux 2008 d'Hésingue
  9. Population avant le recensement de 1962
  10. Hésingue sur le site de l'Insee
  11. Données générales sur l'unité urbaine de Hésingue par l'INSEE reprises sur Linternaute
  12. Données démographiques d'après l'INSEE compulsées par linternaute
  13. Site officiel de Distribus


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :