Bataille de Champaubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Champaubert
Combat de Champaubert (par Jean Antoine Siméon Fort)
Combat de Champaubert (par Jean Antoine Siméon Fort)
Informations générales
Date 10 février 1814
Lieu Champaubert, sud ouest de la Marne
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Commandants
Napoléon Ier Zakhar Dmitrievitch Olsoufiev
Forces en présence
1 800 cavaliers
4 111 fantassins
6 canons
4 500 hommes
24 canons
Pertes
650 morts ou blessés 3 000 morts et prisonniers
21 canons
6 drapeaux
Sixième Coalition
Batailles
Campagne de Russie (1812)

Mir · Moguilev · Ostrovno · Kliastitsy · Smolensk · 1re Polotsk · Valoutino · Moskova · Moscou · Winkowo · Maloyaroslavets · 2e Polotsk · Czaśniki · Viazma · Smoliani · Krasnoï · Bérézina


Campagne d'Allemagne (1813)
Dantzig · Lützen · Bautzen · Hoyerswerda · Goldberg · Gross Beeren · Katzbach · Dresde · Kulm · Dennewitz · Leipzig · Hanau · Sehested · Torgau · Hambourg


Campagne de France (1814)

Metz · Saint-Avold · Saint-Dizier · Brienne · La Rothière
· Campagne des Six-Jours : Champaubert · Montmirail · Château-Thierry · Vauchamps
· Mormant · Montereau · Bar-sur-Aube · Craonne · Laon · Reims · Arcis-sur-Aube · Fère-Champenoise · Meaux · Claye · Villeparisis · Paris
Front italien : Trieste · Mincio
Coordonnées 48° 52′ 51″ N 3° 46′ 33″ E / 48.880889, 3.77590748° 52′ 51″ Nord 3° 46′ 33″ Est / 48.880889, 3.775907  

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Champaubert.

Géolocalisation sur la carte : Champagne-Ardenne

(Voir situation sur carte : Champagne-Ardenne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Champaubert.

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Champaubert.

La bataille de Champaubert s’est déroulée le 10 février 1814 et s’est soldée par une victoire des troupes de Napoléon Ier commandées par le maréchal Marmont, sur les Russes commandés par le général Olsoufiev.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Napoléon organise l’attaque comme suit :

Olsoufiev n’aligne que cinq mille hommes sans appui de cavalerie mais soutenue par une artillerie assez nombreuse de 24 canons.

La bataille[modifier | modifier le code]

Olsoufiev, ayant trop étiré ses troupes, est rapidement débordé par les troupes de Marmont, et malgré une résistance acharnée, il doit évacuer les villages de Baye et Bannay. Les Russes se reforment en arrière et se replient en carré vers Champaubert afin de s’y retrancher.

Soudain, les cuirassiers du général Doumerc surgissent et enfoncent littéralement les carrés russes qui partent en pleine débandade. La plupart des fuyards tentent de gagner Champaubert, mais Grouchy à la tête de sa cavalerie légère les rattrape et les taille en pièces. Les rares troupes russes fuyant sur Étoges sont surprises et rompues par les cuirassiers de Bordesoulle et l’infanterie de Lagrange[1].

Pertes[modifier | modifier le code]

Au total, 3 000 Russes sont capturés ou trouvent la mort. Le général Olsoufiev est capturé par Pierre-Christophe Christille, un chasseur à cheval, ensuite décoré sur-le-champ de la croix de la Légion d'honneur[2], et dîne avec Napoléon le soir même. Les Français perdent 650 hommes tués ou blessés, parmi lesquels le général Lagrange grièvement blessé à la tête.

Mémoire[modifier | modifier le code]

À Paris une avenue de Champaubert perpétue le souvenire de cette victoire française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Napoléon 1814-La campagne de France, Jean Tranié, éditions Pygmalion, 313 pages
  2. Louis Christillin, La Vallée du Lys; études historiques, Aoste, J.B. Stevenin,‎ 1897, 404 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]