Jean-Pierre Doumerc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Pierre Doumerc (1767-1847), était un général de division français, né le 7 octobre 1767 à Montauban.

Jean-Pierre Doumerc
Image illustrative de l'article Jean-Pierre Doumerc

Naissance 7 octobre 1767
Montauban, Tarn-et-Garonne
Décès 29 mars 1847 (à 79 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau de l'Empire français pendant les Cent-Jours Empire français (Cent-Jours)
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Arme cavalerie
Grade Général de division
Années de service 17891832
Conflits Guerres de la Révolution
Guerres napoléoniennes
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur
Baron de l'Empire (1808)
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile (1re colonne)

Révolution et Empire[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Doumerc entre dans un régiment de cavalerie au commencement de la Révolution française. Il s'y fait remarquer par sa conduite militaire, obtient tous ses grades à l'armée, et reçoit le 19 frimaire an XII (11 décembre 1803) et le 25 prairial an XII (14 juin 1804), les croix de membre et d'officier de la Légion d'honneur. Il est alors colonel du 9e cuirassiers et sert dans les Vosges.

Il combat à Austerlitz, et en récompense de la bravoure dont il fait preuve pendant cette journée, l'Empereur le nomme, le 25 décembre 1805, Commandeur de la Légion d'honneur.

Élevé au grade de général de brigade le 31 décembre 1806, il continue de servir avec distinction et est fait baron de l'Empire en 1808, et général de division le 30 novembre 1811.

En 1812, il commande au sein de la grande armée de Russie la 5e division de cuirassiers, du corps du maréchal Oudinot, laquelle doit défendre, en octobre et en novembre, les deux rives de la Dwina du côté de Polotsk et le passage de la Bérézina.

Pendant les campagnes de 1813, en Saxe, et de 1814 en France, il signale maintes fois son courage, particulièrement devant Dresde et à Vauchamps.

Lors des événements politiques de 1814, il adhère aux actes du Sénat, et Louis XVIII le fait chevalier de Saint-Louis (en juin), inspecteur général pour les 9e 10e et 11e divisions militaires, et Grand Officier de la Légion d'honneur (17 janvier 1815).

Quand revient Napoléon Ier, il le nomme, au mois d'avril, inspecteur général de la 1e division militaire et membre de la commission instituée pour l'examen des nominations faites depuis le mois de mars 1814.

Après l'Empire[modifier | modifier le code]

Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 1re et 2e colonnes.

Il demeure sans emploi durant la seconde Restauration. Mais, après les journées de Juillet 1830, il est accueilli par le gouvernement nouveau qui lui confére le commandement de la 18e division militaire (Dijon).

Admis au traitement de retraite au mois de décembre 1832, Louis-Philippe Ier lui confére, le 4 mai suivant, la dignité de Grand'croix de la Légion d'honneur.

Il meurt le 29 mars 1847. Son nom est inscrit sur la face Nord de l'arc de triomphe de l'Étoile.

Source[modifier | modifier le code]

« Jean-Pierre Doumerc », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850,‎ 1852 [détail de l’édition]