Barrage de Vouglans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barrage de Vouglans
Image illustrative de l'article Barrage de Vouglans
Le barrage vu depuis la route EDF menant à l'usine hydroélectrique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Jura
Communes Cernon
Lect
Coordonnées 46° 23′ 51″ N 5° 39′ 56″ E / 46.3975, 5.66556 ()46° 23′ 51″ Nord 5° 39′ 56″ Est / 46.3975, 5.66556 ()  
Cours d'eau Ain
Objectifs et impacts
Vocation Production d'électricité et régulation des crues
Propriétaire Électricité de France
Date du début des travaux 1963
Date de la fin des travaux 1968
Date de mise en service 1968
Barrage
Type Voûte
Hauteur du barrage (lit de rivière) 103 m
Hauteur du barrage (fondation barrage) 130 m
Longueur du barrage 427 m
Épaisseur du barrage (au sommet) m
Épaisseur du barrage (à la base) 25 m
Réservoir
Altitude du réservoir 429 m
Volume du réservoir 605 Mm3
Surface du réservoir 1 600 ha
Longueur du réservoir 35 km
Centrale hydroélectrique
Centrale de Vouglans
Débit d'équipement 323 m3/s
Nombre de turbines 3
Type de turbines Francis
Puissance installée 285 MW
Source Géoportail[1], SIE[2]

Géolocalisation sur la carte : Jura

(Voir situation sur carte : Jura)
Barrage de Vouglans

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Barrage de Vouglans

Le barrage de Vouglans est un barrage hydroélectrique situé sur la rivière de l'Ain, dans le département du Jura, en France. Sa mise en service en 1968 est à l'origine du lac de Vouglans, troisième plus grande retenue artificielle d'eau de France de par sa capacité (605 Mm3).

Présentation[modifier | modifier le code]

Pendant 5 ans, l’édification du barrage a employé plus de 500 personnes, tandis que sa mise en eau a duré plus de 18 mois. Depuis le plan vigipirate, il ne peut plus être visité à l’instar de beaucoup d’autres installations hydroélectriques. De plus, il fait l’objet d’une surveillance quotidienne et attentive grâce à 5 km de galeries[3].

Toutefois, l’office du tourisme considère qu’il « a transformé la vallée qui est aujourd’hui un paradis pour touristes, baigneurs, pêcheurs, promeneurs »… [4]

Risque de rupture du barrage[modifier | modifier le code]

De par ses dimensions et le volume d'eau qu'il retient, le barrage de Vouglans est concerné par un plan particulier d'intervention (PPI) dans le cas d'un accident majeur pouvant mener à sa rupture. Les calculs de l'onde de submersion en cas de rupture du barrage de Vouglans prennent en compte le fait que les 4 autres barrages (Saut-Mortier, Coiselet, Cize-Bolozon et Allement) situés en aval sur la rivière de l'Ain seraient également rompus, sous l'effet de la pression de l'onde. La rupture du barrage de Vouglans amènerait à une surélévation notable des niveaux de l'Ain et du Rhône sur plus de 300 km en aval, affectant notamment l'agglomération lyonnaise. L'onde de submersion remonterait également les cours de la Bienne (14,5 km), du Rhône (26,5 km), de la Saône (17,4 km) et de l'Isère (5,6 km)[5].

Évolution de l'onde de submersion en cas de rupture du barrage
Commune Département Cours d'eau Distance au barrage Onde de submersion
Hauteur Temps
Bolozon[5] Ain Ain 30 km 44 m 28 min
Lyon[6] Rhône Rhône et Saône 140 km 10 m 9 h
Salaise-sur-Sanne[7] Isère Rhône 190,5 km 7 m 12 h
Valence[8] Drôme Rhône 240 km 16 h

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cartes IGN consultées sur Géoportail.
  2. SIE du bassin Rhône-Méditerranée, « Le lac de Vouglans », Lacs de Franche-Comté, sur http://www.rhone-mediterranee.eaufrance.fr/ (consulté le 20 août 2012).
  3. FranceTV.
  4. [1]
  5. a et b « Document d'information communal sur les risques majeurs (Bolozon) », sur http://macommune.prim.net/,‎ 2008 (consulté le 26 avril 2014).
  6. « Risques technologiques », sur http://www.sdis69.fr/,‎ 24 mars 2006 (consulté le 26 avril 2014).
  7. « Plan communal de sauvegarde de Salaise-sur-Sanne », sur http://www.reseaudescommunes.fr/,‎ 18 mars 2012 (consulté le 26 avril 2014).
  8. « Valence: Rupture de barrage », sur http://www.valence.fr/ (consulté le 26 avril 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armand Spicher, Le barrage de Vouglans, S.A. Loisirs Expansion, 3e trimestre 1989, dépôt légal no 8906052

Liens externes[modifier | modifier le code]