Réserve de puissance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans un réseau électrique, la réserve de puissance ou réserve d'exploitation est la capacité de production disponible pour le gestionnaire du réseau dans un intervalle de temps limité afin de satisfaire la demande en cas d'arrêt d'une unité de production ou d'une rupture dans la fourniture d'électricité, ou d'un pic de la demande. La plupart des systèmes électriques sont conçus pour que dans des conditions normales d'exploitation, la réserve de puissance soit toujours au moins égale à la capacité du plus grand générateur plus une fraction de la pointe de charge[1].

La réserve de puissance est constituée d'une réserve synchronisée (tournante) ainsi que d'une réserve arrêtée (non-tournante) ou supplémentaire :

  • La réserve synchronisée est la capacité supplémentaire qui est disponible afin d'augmenter la puissance fournie par les générateurs qui sont déjà connectés au réseau. Pour la plupart des générateurs, cette augmentation de puissance fournie est réalisée par l'augmentation du couple appliqué au rotor de la turbine[2].
  • La réserve arrêtée ou supplémentaire est la capacité supplémentaire qui n'est pas connectée au réseau mais qui peut l'être dans un délai déterminé. Dans un réseau isolé, cela équivaut à la puissance disponible à partir des générateurs à démarrage rapide[2]. Cependant dans les réseaux interconnectés, cela peut inclure la puissance disponible dans un délai déterminé par importation de puissance de réseaux extérieurs ou l'arrêt de l'exportation vers des réseaux extérieurs[3].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jianxue Wang; Xifan Wang and Yang Wu, Operating Reserve Model in the Power Market, IEEE Transactions on Power Systems, Vol. 20, No. 1, February 2005.
  2. a et b Spinning Reserve and Non-Spinning Reserve, California ISO, January 2006.
  3. WSCC Operating Reserve White Paper, Western Systems Coordinating Council, July 1998.