Barrage voûte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Voûte (homonymie).
Barrage voûte à double courbure

Un barrage voûte est un type de barrage particulier. Un barrage voûte est reconnaissable à sa forme arquée.

Description[modifier | modifier le code]

Le barrage Daniel-Johnson, Québec, Canada est un barrage à voutes multiples.

La forme courbe de ces barrages permet de reporter les efforts dus à la poussée de l'eau sur chaque côté des rives, le barrage décrit donc un arc sur le plan horizontal. Certains barrages voûtes sont arqués selon les deux plans (horizontal et vertical), on parle dans ce cas de barrage voûte à double courbure. En effet, ils permettent de diminuer la pression de l'eau sur le barrage.

Le barrage voûte fonctionne sur le même principe que les voûtes des cathédrales. Pour ces dernières, la charge se concentre sur les piliers des voûtes. Pour les barrages, l'effort se concentre aux points d'appuis sur les rives.

Des méthodes de calcul des barrages voûtes ont été développées dès 1920 par Alfred Stucky[1], qui a introduit la notion de déformation élastique lors de la construction du barrage de Montsalvens.

Ce type de barrage est utilisé dans des vallées étroites disposant de versant très rigides afin de supporter le poids de l'eau.

Le plus long barrage du monde de ce type est le barrage Daniel-Johnson, situé au nord du Québec, à Manic 5. Haut de 214 mètres et large de 1314 mètres à son sommet, il a été terminé en 1968.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]