Padang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Padang (homonymie).
Padang
Image illustrative de l'article Padang
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Type kota
Province Sumatra occidental
Date de création 7 août 1669
Démographie
Population 787 740 hab. (2004)
Densité 1 133 hab./km2
Langue(s) minangkabau
Groupes ethniques Minangkabau
Géographie
Superficie 695 km2

Padang est une ville d'Indonésie dans l'île de Sumatra. C'est la capitale de la province de Sumatra occidental. Elle a le statut de kota.

La ville est le siège du Diocèse de Padang

Histoire[modifier | modifier le code]

Padang est un centre du commerce depuis au moins le XVIe siècle. Le port était un point d'exportation de poivre vers l'Inde et l'Europe.

Compagnie néerlandaise des Indes orientales[modifier | modifier le code]

En 1663, la ville passe sous l'autorité de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Les Hollandais y établissent un poste commercial en 1680. Jusque vers 1780, le produit d'exportation le plus important est l'or exploité dans les mines de la région. Une fois ces mines épuisées, le commerce s'est tourné vers d'autres produits, comme le café, le sel et le textile.

Le contrôle anglais[modifier | modifier le code]

Padang vers 1795

Les Anglais en prennent deux fois le contrôle, de 1781 à 1784 au cours de la Quatrième Guerre anglo-néerlandaise, puis de 1795 à 1819 pendant les guerres napoléoniennes.

XIXe et XXe siècles[modifier | modifier le code]

La rade de Padang (gravure de 1843-45)

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Une sismicité forte[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 2009, un séisme d'une magnitude de 7,6 a frappé la province de Sumatra occidental. À Padang, des centaines d'habitations se sont effondrées. Au 1er octobre, on comptait 529 morts pour l'ensemble de la province : 375 à Padang, 75 à Pasaman, 62 à Pariaman, 11 à Pariaman, 3 à Padang Panjang et 2 à Solok[1].

Le 1er octobre au matin, une seconde secousse a frappé la région, sans toutefois faire de victime[2].

Depuis le séisme du 26 décembre 2004 dans l'océan Indien, deux séismes avaient déjà frappé l'ouest de Sumatra. Le 10 avril 2005, un séisme d'une magnitude de 6,7 dont l'épicentre se trouvait à environ 120 km au sud-ouest de Padang, n'avait pas fait de victime[3]. Le 6 mars 2007, un séisme d'une magnitude de 6,3 avait également frappé Padang, faisant 71 morts et 47 blessés graves[4]. Le séisme du 30 septembre 2009 s'est produit dans la plaque plongeante sous la ville de Padang, et non dans la fosse de subduction adjacente, d'où l'absence de tsunami[5].

Les séismes semblent avoir été fréquents dans l'histoire de Padang. En 1797, à la suite d'un tremblement de terre de magnitude estimée à 8,5–8,7 Mw, dont l'épicentre était situés au large de Padang, la ville est frappée par un tsunami dont la vague faisait entre 5 et 10 mètres. Les dégâts sont importants. On ne compte que deux morts à Padang même, mais plusieurs dans le village voisin d'Air Manis. Les bateaux ancrés dans le fleuve Arau sont rejetés sur la terre ferme, y compris un voilier de 200 tonnes échoué à 1 kilomètre en amont. En 1833, un autre tsunami frappe Padang, avec une vague de 3 à 4 mètres, à la suite d'un séisme de magnitude estimée 8,6–8,9 Mw, dont l'épicentre se situait au large de Bengkulu dans le sud de Sumatra. La secousse a causé des dégâts considérables à Padang, et à cause du tsunami les bateaux amarrés dans la rivière Arau ont arraché leurs amarres et ont été détruits[6]. Le jour où un prochain tsunami frappera Padang, la plupart des habitants ne disposeront pas de lieux surélevés où se réfugier, et n'auront pas plus de vingt minutes pour fuir. La plus grande partie de la ville ne se trouve pas à plus de 5 mètres au-dessus du niveau de l'océan. Les vagues pourront recouvrir pratiquement tout sur une bande d'environ 2 kilomètres au-delà du rivage.
À l'initiative de Kogami, petite association à but non lucratif qui sensibilise les populations aux tsunamis, la municipalité de Padang a déjà signalisé trente-deux routes d'évacuation, et neuf abris à plusieurs étages (sur la centaine prévus) sont en construction pour permettre aux habitants d'échapper aux vagues.

Transports et communications[modifier | modifier le code]

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Son aéroport relie la ville aux principales villes de Sumatra, à Jakarta, la capitale de l'Indonésie, ainsi qu'à Kuala Lumpur en Malaisie et à Singapour.

Société[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Emplacement de la kota de Padang dans la province de Sumatra occidental

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, Padang comptait plus de 800 000 habitants.

Éducation et culture[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Indonésie.

La vieille ville, située en bordure de l'embouchure de la rivière Padang, offre un charme désuet. Padang est le point d'entrée des visiteurs qui souhaitent se rendre :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Death toll of Padang earthquake reaches 529, www.chinaview.cn, 01/10/09
  2. 2nd quake shakes Indonesia after temblor kills 529, Associated Press, 01/10/09
  3. Sumatra shaken by new earthquake, news.bbc.co.uk, 10 April 2005
  4. Padang earthquake, reliefweb.int, 6 mars 2007
  5. Le séisme de Sumatra Padang du 30 septembre 2009 (Mw=7.6) - Le point sur les informations scientifiques, http://www.geologie.ens.fr/spiplabocnrs/spip.php?article306, 1 octobre 2009
  6. (en) D. H. Natawidjaja, « Source parameters of the great Sumatran megathrust earthquakes of 1797 and 1833 inferred from coral microatolls », Journal Of Geophysical Research, vol. 111, no B06403,‎ juin 2006, B06403 (DOI 10.1029/2005JB004025)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colombijn, Freek, Paco-paco (Kota) Padang : Sejarah Sebuah Kota di Indonesia pada Abad ke-20 dan Penggunaan Ruang Kota, Ombak, 2006, (ISBN 9793472583) édité erroné