Cebu (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'île et la province du même nom, voir Cebu.
Cebu
Cebu vue de la mer
Cebu vue de la mer
Administration
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Région Visayas centrales
Province Cebu
Barangays 80
Code postal 6000
Démographie
Population 866 171 hab. (2010)
Densité 2 750 hab./km2
Géographie
Coordonnées 10° 19′ N 123° 54′ E / 10.32, 123.910° 19′ Nord 123° 54′ Est / 10.32, 123.9  
Altitude 17 m
Superficie 31 500 ha = 315 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Philippines (administrative)

Voir sur la carte Philippines administrative
City locator 14.svg
Cebu
Liens
Site web Site officiel

Cebu est une ville des Philippines sur l'île du même nom, et également de la province dont elle est la capitale. Elle est aussi la capitale de la région de Visayas centrales. L'agglomération de Cebu dépasse les deux millions d'habitants, ce qui en fait la deuxième ville la plus peuplée du pays après Manille. Cebu est aussi la plus vieille ville des Philippines et elle a été le premier lieu de colonisation des Espagnols dans l'archipel.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est localisée sur le rivage oriental de Cebu, elle est le port d'expédition principal des Philippines et abrite environ 80 % des compagnies maritimes intérieures du pays. Cebu possède aussi le deuxième plus grand aéroport des Philippines, situé à vingt minutes du centre-ville, et est un pôle commercial significatif (Ayala Center, SM). Selon le recensement philippin de 2007, la ville a une population d'environ 798 809 personnes.

Cebu est le centre d'un secteur métropolitain appelé Metro Cebu (en) , qui inclut les villes de Mandaue, Lapu-Lapu et Talisay City (Cebu) (en).

Métro Cebu a une population totale d'environ 2 millions d'habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le 7 avril 1521 que Fernand de Magellan débarque à Cebu. Il est accueilli par Rajah Humabon (en), roi de Cebu, qui se convertit au catholicisme dès le 14 avril avec 700 indigènes.

Magellan, cependant, a échoué à revendiquer l'île pour la couronne d'Espagne, ayant été tué par le roi de Mactan Lapu-Lapu le 27 avril 1521 lors de la Bataille de Mactan.

Le 27 avril 1565, l'Espagne menée par Miguel López de Legazpi commence la colonisation de la région avec le frère Augustinien Andrés de Urdaneta. Les Espagnols établissent alors des colonies, développent le commerce et rebaptisent la ville "Villa del Santísimo Nombre de Jesús" (Village du Nom le plus saint de Jésus) le 1er janvier 1571. Pendant les six années d'exploration de l'archipel et de sa région, Cebu était la capitale des Indes orientales espagnoles.

En 1898, la ville a été cédée aux États-Unis d'Amérique après la guerre hispano-américaine et la guerre américano-philippine. En 1901, elle est administrée durant une brève période par les États-Unis et obtient un statut spécial d'auto gouvernance en 1936 lui permettant d'être dirigée indépendamment par les politiciens philippins.

Occupée par les Japonais durant la seconde Guerre mondiale, la ville intègre finalement la République des Philippines.

Économie[modifier | modifier le code]

Cebu est considérée comme une des villes les plus modernes des Philippines. Environ 80 pour cent des navires assurant le transport inter-insulaire opérant dans le pays y sont basés.

Pendant les années 1980, la croissance s'est étendue à la campagne environnante. Elle est désormais connue comme la «ville reine du sud».

En 2013, près de 95 000 personnes sont employées à Cebu dans le secteur des centres d'appels [1]. La bonne santé de l'économie de Cebu est en effet essentiellement due aux BPO [2], à l'image d'entreprises comme IBM, qui y est installé depuis 1965. Le développement de l'activité économique est aussi visible au travers de ses infrastructures : le Cebu IT Park (CITP) s’étend sur 24 hectares et le Cebu Business Park sur près de 50. C'est au cœur de ce dernier que se trouve le centre commercial Ayala, de l'entreprise philippine du même nom.

La ville compte aussi devenir un acteur majeur dans le secteur de la construction navale avec la présence d’entreprises comme Tsuneishi Heavy Industries et Austal Philippines[3].

Image panoramique
Panorama de Cebu City
Voir le fichier

Culture[modifier | modifier le code]

C'est à Cebu que se tient chaque année le Sinulog, festival et danse rituelle de neuf jours organisé à partir du troisième dimanche de janvier pour célébrer l'enfant Jésus de Cebu : Santo Nino.

On trouve de nombreux musées à Cebu tels que le Casa Gorordo Museum (habitation coloniale espagnole des années 1850) et le Jumalon Butterfly Sanctuary (galerie d’art et sanctuaire de papillons).

Transports[modifier | modifier le code]

Transports aériens[modifier | modifier le code]

La ville possède le second aéroport des philippines. L’ Aéroport international de Mactan-Cebu se situe sur l’ile de Mactan, à environ 20 kilomètres du centre de Cebu City. Il voit transiter environ 6 millions de passagers par an.

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Vue d'artise d'une station du BRT sur le boulevard Osmena

Début 2014, les jeepneys restent l’un de seuls moyens de transport public de la ville avec les taxis. Cependant, l’embellie économique des Philippines dans les années 2010 a permis de lancer des études sur de nouveaux modes de transport plus adaptés à l’activité de la capitale régionale des Visayas.

Le premier projet à être retenu par le département des transports et des communications (Department of Transportation and Communication – DOTC) est un système de bus circulant en couloirs, le Cebu Bus Rapid Transit (BRT). Si aucune date n’est encore connue concernant le début des travaux, des essais sont réalisés afin de mesurer les gains potentiels en termes de vitesse d’exploitation notamment [4].

D’autres projets sont toujours à l’étude afin d’étoffer le réseau de transport en commun de la ville, l’un d’entre eux étant le Light Centrally powered Rail Transit (LCRT), un tramway sur pneumatiques dont l’étude est menée par le département des sciences et des technologies (Department of Science and Technologie – DOST)[5]. Seuls les systèmes de métros aériens sont pour le moment systématiquement rejetés, le maire de Cebu Michael Rama y étant opposé considérant que ceux-ci pourraient nuire au panorama urbain[6].

Éducation[modifier | modifier le code]

Cebu compte une dizaine d‘universités et plus de douze écoles spécialisées. Parmi les institutions les plus anciennes on y trouve l’Université de San Carlos, qui compte 4 campus et qui est l’une des plus anciennes d’Asie (fondée en 1595[7]). On trouve aussi une branche de l’Université des Philippines et l’Université Catholique de San José-Recoletos (créée en 1947[8]). L’Université Normale de Cebu date elle de 1902. Cebu compte aussi 68 écoles élémentaires et dispose d’une bibliothèque publique.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La basilique de l'Enfant Saint de Cebu

La ville tire des revenus significatifs du tourisme. Elle a accueilli le forum du Tourisme de l'ASEAN en 1998. La ville a aussi accueilli le forum du Tourisme de l'Asie orientale en août 2002, dans lequel la province de Cebu est un membre et un signataire.

Il y a un certain nombre de constructions coloniales espagnoles significatives dans la Ville comme la basilique de l'Enfant Saint (Cebu), le Fort San Pedro, le musée de la Casa Gorordo et la Croix de Magellan.

À l'écart de la ville se trouve le temple taoïste de Cebu (en). Le Temple Taoïste domine la ville et ses voisines de Mandaue et Lapu-Lapu.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Richard Yap, acteur d'origine chinoise, né à Cebu le 18 mai 1967.

Pilita Corales, chanteuse, actrice et présentatrice née à Cebu le 22 août 1939.

Manilyn Reynes, actrice et chanteuse née à Cebu le 27 avril 1972.

Vina Morales, née à Cebu le 17 octobre 1975, chanteuse, actrice et modèle.

Kim Chiu, actrice d’origine chinoise, a vécu à Cebu.

Barangays[modifier | modifier le code]

Cebu est divisée en 80 barangays :

District du Nord[modifier | modifier le code]

Cebu la nuit.
  • Adlaon
  • Agsungot
  • Apas
  • Bacayan
  • Banilad
  • Binaliw
  • Budla-an
  • Busay
  • Cambinocot
  • Capitol Site
  • Carreta
  • Cogon Ramos
  • Day-as
  • Ermita
  • Guba
  • Hipodromo
  • Kalubihan
  • Kamagayan
  • Kamputhaw (Camputhaw)
  • Kasambagan
  • Lahug
  • Lorega San Miguel
  • Lusaran
  • Luz
  • Mabini
  • Mabolo
  • Malubog
  • Pahina Central
  • Pari-an
  • Paril
  • Pit-os
  • Pulangbato
  • Sambag 1
  • Sambag 2
  • San Antonio
  • San José
  • San Roque
  • Santa Cruz
  • Santo Niño
  • Sirao
  • T. Padilla
  • Talamban
  • Taptap
  • Tejero
  • Tinago
  • Zapatera

District du Sud[modifier | modifier le code]

La ville de Cebu vue la nuit depuis le haut d'un immeuble de Busay.
  • Babag
  • Basak Pardo
  • Basak San Nicolas
  • Bonbon
  • Buhisan
  • Bulacao Pardo
  • Buot-Taup Pardo
  • Calamba
  • Cogon Pardo
  • Duljo-Fatima
  • Guadalupe
  • Inayawan
  • Kalunasan
  • Kinasang-an Pardo
  • Labangon
  • Mambaling
  • Pahina San Nicolas
  • Pamutan
  • Pasil
  • Poblacion Pardo
  • Pung-ol-Sibugay
  • Punta Princesa
  • Quiot Pardo
  • San Nicolas Proper
  • Sapangdaku
  • Sawang Calero
  • Sinsin
  • Suba San Nicolas
  • Sudlon I
  • Sudlon II
  • Tabunan
  • Tagba-o
  • Tisa
  • To-ong Pardo

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
Année Habitants Évolution
1995 662 299 -
2000 718 821 8,53 %
2007 799 762 11,26 %
2010 866 171 8,30 %

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://newsinfo.inquirer.net/466011/worlds-biggest-contact-center-event-in-cebu
  2. http://www.sunstar.com.ph/cebu/business/2011/12/29/bpo-still-cebu-s-growth-driver-198053
  3. http://ph.news.yahoo.com/another-shipbuilding-firm-locates-shipyard-west-cebu-industrial-112241830--sector.html
  4. http://www.philstar.com/cebu-news/2014/04/04/1308684/dotc-request-cebu-brts-nod-within-month
  5. http://www.sunstar.com.ph/cebu/local-news/2014/02/23/dost-proposes-road-train-cebu-329749
  6. http://www.sunstar.com.ph/cebu/local-news/2014/04/09/dost-awaits-approval-proposal-build-light-train-337515
  7. http://beta.usc.edu.ph/www2/index.php/about/usc-history
  8. http://www.usjredu.blogspot.com/p/history.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :