Tarakan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tarakan
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Type kota
Province Kalimantan du Nord
Date de création 15 décembre 1997
Démographie
Population 169 951 hab. (2006)
Densité 677 hab./km2
Langue(s) malais
Groupes ethniques Malais
Géographie
Superficie 251 km2

Tarakan est une ville d'Indonésie dans la province de Kalimantan du Nord, située dans l'île du même nom, près de la côte orientale de Bornéo.

Tarakan est la capitale de la province et a le statut de kota.

La ville possède un aéroport.

Débarquement de troupes australiennes à Tarakan (4 mai 1945)

Histoire[modifier | modifier le code]

Mouvements des troupes lors du débarquement aliié

Durant la Seconde Guerre mondiale, Tarakan, qui possédait un aéroport et 700 puits de pétrole, fut prise par les Japonais au tout début de la guerre du Pacifique, le 11 janvier 1942. Le lieutenant-colonel S. de Waal, commandant de la garnison hollandaise, décida de mettre le feu aux installations pétrolières ; les troupes japonaises exécutèrent tous les prisonniers hollandais en représailles[1].

À la fin de la guerre, la campagne de Bornéo, planifiée par les Alliés sous le nom de code "Hautbois", a débuté le premier mai 1945 par un débarquement de troupes australiennes à Tarakan (bataille de Tarakan).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [Peter Chen], « Invasion of Borneo » (consulté le 11 octobre 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]