Java occidental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

6° 45′ S 107° 30′ E / -6.75, 107.5 ()

Java occidental
(id) Jawa Barat
Blason de Java occidental
Héraldique
Carte de localisation de la province.
Carte de localisation de la province.
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Statut Province
Capitale Bandung
Gouverneur Ahmad Heryawan
Fuseau horaire UTC+7
Démographie
Population 38 965 440 hab. (2005)
Densité 1 126 hab./km2
Rang 1er
Géographie
Coordonnées 6° 45′ 00″ S 107° 30′ 00″ E / -6.75, 107.5 ()6° 45′ 00″ Sud 107° 30′ 00″ Est / -6.75, 107.5 ()  
Superficie 34 597 km2
Rang 20e
Rizières en terrasse dans la région de Pacet au sud de Bandung

Java occidental (en indonésien Jawa Barat, en soundanais Jawa Kulon) est une province d'Indonésie située, comme son nom l'indique, dans la partie occidentale de l'île de Java. Sa capitale est Bandung.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province est bordée :

Administration[modifier | modifier le code]

Carte des kabupaten (en vert) et kota (en magenta) de Java occidental.

Java occidental est divisée en 17 kabupaten :

et neuf kota :

Population[modifier | modifier le code]

Carte linguistique de Java Ouest : en vert le soundanais, en rose les dialectes javanais, en jaune le betawi

La majorité de la population de Java Ouest parle le soundanais. Ses locuteurs se donnent le nom de Soundanais. On appelle pays Sunda la région peuplée par les Soundanais.

Dans la région de Jakarta, on parle traditionnellement le betawi ou "batavien", un créole de malais.

La population des régions de Banten et Cirebon parlent un dialecte javanais proche du banyumasan.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à Java Ouest qu'on a trouvé les plus anciens documents écrits de Java connus à ce jour, dans la région de Karawang à l'est de Jakarta. Il s'agit d'inscriptions en sanscrit, la langue des textes sacrés de l'hindouisme, en écriture pallava du sud de l'Inde, gravées sur des rochers à Java Ouest. Elles datent du Ve siècle après J. C. et attestent de l'existence d'un roi du nom de Purnawarman, dont le royaume, Tarumanagara, s'étendait à l'est de Jakarta. Ce nom existe toujours sous la forme Citarum, nom d'un fleuve (ci veut dire "rivière" en soundanais) qui se jette dans la mer à l'est de Jakarta. Des fouilles commencées en 2002 sur les sites de Batujaya et Cibuaya à l'est de Jakarta ont révélé des structures qui pourraient être antérieures au Ve siècle.

Depuis la chute du royaume hindouiste du Pajajaran en 1579 sous le coup des assauts de la principauté musulmane de Banten, les Soundanais n'ont plus de royauté propre. Celle-ci s'est prolongée dans la cour de la principauté de Sumedang à l'est de Bandung. Mais Sumedang ne se remettra pas de la répression d'une rébellion en 1636 par le Sultan Agung du royaume de Mataram, le plus puissant des États javanais au XVIIe siècle.

Archéologie[modifier | modifier le code]

L'ouest de Java n'a pas révélé autant de monuments de l'époque hindou-bouddhique que le reste de l'île, et ceux qu'on a trouvés à ce jour sont de taille modeste.

Le plus connu est le temple de Cangkuang dans le village de Leles, dans le kabupaten (département) de Garut, qu'on date du VIIIe siècle après J. C.

A Batujaya et Cibuaya, dans le kabupaten de Karawang, on a retrouvé une vingtaine de constructions qu'on date du Ve siècle.

Un autre site est celui du candi Pamarican dans le village de Sukajaya, dans le kabupaten de Ciamis à l'est de Bandung, sur la route du village de pêcheurs de Pangandaran, une destination prisée des routards. Les villageois lui donnent le nom de candi Ronggeng, qui désigne une danseuse, car ils prétendent que certaines nuits, on y entend les bruits d'une fête et le son d'un gamelan. Parmi les ruines découvertes en 1977 on trouve une statue du taureau Nandi, un des vahana (monture) du dieu hindou Shiva.

La région est celle de l'ancien royaume de Galuh, dont on pense que la capitale était sur le site de la ville actuelle de Kawali, à 10 km au nord du chef-lieu, Ciamis. On y trouve le site d'Astana Gede Kawali ("grand palais de Kawali") qui contient entre autres six prasasti (stèles).

A Pangandaran se trouve le site de Batu Kalde, qui révèle également une architecture hindouiste.

Le site de Cibedug est un site mégalithique situé dans le village du même nom.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Viviane Sukanda-Tessier, Parlons soundanais - Langue et culture sunda, L'Harmattan, 2007