Baleine franche de l'Atlantique Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Baleine franche
de l'Atlantique Nord

Description de cette image, également commentée ci-après

Eubalaena glacialis

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Cetacea
Sous-ordre Mysticeti
Famille Balaenidae
Genre Eubalaena

Nom binominal

Eubalaena glacialis
(Müller, 1776)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition de Eubalaena glacialis

Statut de conservation UICN

( EN )
EN D : En danger

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 01/07/75

La baleine franche de l'Atlantique Nord (Eubalaena glacialis) aussi appelée baleine noire de l'Atlantique nord ou baleine de Biscaye, un nom issu des premiers baleiniers basques, est une espèce de baleine franche appartenant au genre des Eubalaena, les « vraies baleines ».

Proie idéale car docile, lente et exceptionnellement riche en huile, l'espèce a été intensément chassée et reste aujourd'hui encore la plus menacée de tous les cétacés. Dans l'Atlantique nord, on dénombre à peine 300 individus, guère plus dans le Pacifique nord.

Description[modifier | modifier le code]

Massive, imposante, de coloration brun clair à bleu noir, la baleine arbore sur la tête de curieuses excroissances calleuses envahies de puces de mer, de couleur jaune clair, orange ou rose. Le schéma de répartition de ces callosités, au-dessus des yeux et tout autour du rostre, facilite l'identification et le suivi d'un individu.

Dans les eaux tempérées de l'hémisphère nord, la baleine de Biscaye, seule baleine dépourvue d'aileron dorsal et recouverte de callosités au niveau de la tête, se repère aisément. La simple vue d'une nageoire pectorale ou d'une nageoire caudale suffit aux observateurs chevronnés pour l'identifier. Les pectorales, larges, épousent la forme caractéristique d'une spatule ; les pales de la nageoire caudale, séparées par une échancrure marquée, se terminent en pointe.

Habitat et menaces[modifier | modifier le code]

Dans l'Atlantique Nord, les femelles migrent du golfe du Maine où elles se nourrissent aux zones de mise bas, au large de la Floride et de la Géorgie : un voyage de presque 2 200 km, dans une des zones les plus fréquentées de tous les océans. Ces baleines ne suivent pas de route migratoire précise mais se rassemblent en été et en automne à l’embouchure de la baie de Fundy, du golfe du Saint-Laurent et autour du bassin Roseway. En hiver, elle se déplace par groupe de 5 ou 6 vers le sud[1].

Les baleines franches de l'Atlantique Nord se nourrissent essentiellement du copépode Calanus finmarchicus, mettent bas et élèvent leurs petits dans un couloir de navigation très fréquenté[1].

50 % de la mortalité de cette espèce est due à la collision avec des bateaux. Limiter à 10 nœuds la vitesse des navires dans les zones clés où elles vivent réduirait de façon spectaculaire la mortalité due aux bateaux, affirment les écologistes[2]. Les chercheurs réfléchissent également à des lignes de pêche qui se casseraient plutôt que d'emmêler et de tuer les baleines. Leur population pourrait croitre de 25 % en quinze ans en empêchant les morts causées par l'homme.[réf. souhaitée]

Chaque baleine franche de l'Atlantique Nord compte car la population n'augmente que de 1 à 2 % par an. Les chercheurs ne savent pas bien pourquoi leur taux de natalité est si bas mais supposent que le stress de la zone côtière industrialisée y contribue.[réf. souhaitée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Baleine noire de l’Atlantique nord
  2. (en) Recovery potential assessment for right whale (Western North Atlantic population), Canadian Science Advisory Secretariat Science Advisory Report 2007/027

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]