Eutheria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Euthériens (Eutheria) (du grec ευ, eu " vrai ", et θηρίον, therion " bête ", d'où " véritables bêtes ") constituent le clade de mammifères thériens comprenant les placentaires et toutes les espèces plus proches de ces derniers que des marsupiaux qui appartiennent eux au clade des métathériens. Ces deux branches ont divergé au Jurassique il y a au moins environ 165 millions d'années[1]. À l'exception de l'Opossum de Virginie qui est un marsupial, tous les mammifères indigènes à l'Europe, l'Afrique, l'Asie, l' Amérique du Nord et au nord du Mexique sont des euthériens. L'ensemble des euthériens existant aujourd'hui, leur dernier ancêtre commun, et tous les descendants de cet ancêtre forment l'infra-classe des placentaires (Placentalia).

Les euthériens se distinguent des autres mammifères par diverses caractéristiques des pieds, des chevilles , des mâchoires et des dents. L'une des principales différences entre euthériens non-placentaires et les placentaires est que ces derniers ne possèdent pas d'os epipubis, qui est présent sur tous les autres fossiles et mammifères vivants non placentaires (marsupiaux et monotrèmes).

Phylogénie et évolution[modifier | modifier le code]

La plus ancienne espèce d'euthérien connue est Juramaia sinensis, placé parmi les euthériens car étant plus proche d' Eomaia que de Sinodelphys par exemple, mais au rang le plus basal. Il serait le groupe-frère de tous les autres euthériens. Ayant plus de 160 millions d’années il repousse nettement, de 35 millions d’années environ, la date de divergence putative des métathériens et des euthériens, qui avait été déduite à 130 millions d’années de l’âge de Sinodelphys, le plus ancien métathérien et de Eomaia, le précédent plus ancien euthérien, tous deux âgés de 125 millions d’années et également retrouvés en Chine. Les données moléculaires récentes suggèrent un âge de 143 à 178 millions d’années pour la divergence entre ces deux branches.

Phylogénie simplifiée des thériens d'après Luo et al, 2011[1]:

 Theria
 Metatheria

 Sinodelphys



 Marsupialia (les marsupiaux)



 Eutheria

 Juramaia



 Montanalestes




 Murtoilestes



 Eomaia



 Prokennalestes




 Placentalia (les placentaires)




Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Zhe-Xi Luo, Chong-Xi Yuan, Qing-Jin Meng et Qiang Ji, A Jurassic eutherian mammal and divergence of marsupials and placentals Nature 476, p. 442–445, 2011

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « A Jurassic eutherian mammal and divergence of marsupials and placentals », Nature, vol. 476,‎ 25 août 2011, p. 442–445 (liens PubMed? et DOI?, lire en ligne) Electronic supplementary material