Baleine à bec de Travers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Baleine à bec de Travers

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mesoplodon traversii

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Cetacea
Sous-ordre Odontoceti
Famille Ziphiidae
Genre Mesoplodon

Nom binominal

Mesoplodon traversii
(Gray, 1874)

Synonymes

  • Mesoplodon bahamondi Reyes, Van Waerebeek, Cardenas & Yáñez, 1996

Statut de conservation UICN

DD  : Données insuffisantes

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 28/06/79

La baleine à bec de Travers (Mesoplodon traversii) est une espèce de cétacés de la famille des Ziphiidae ou baleines à bec.

Elle était connue uniquement sur la base de morceaux de squelette jusqu'en décembre 2010, quand deux individus, une mère de 5 m et son petit, ont été retrouvés entiers sur une plage en Nouvelle-Zélande. D'abord attribués à la baleine à bec de Gray (Mesoplodon grayi), les spécimens ont pu être identifiés correctement après une étude de leur ADN[1].

Aucune observation attestée de cette baleine vivante n'a été jusqu'à présent enregistrée.

Le nom de cet animal commémore Henry Hammersley Travers (en), qui en a découvert en 1872 le premier os connu[2].

Elle est maintenant la baleine la plus rare du monde, place occupée auparavant par la baleine à bec de Longman.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La baleine la plus rare du monde vue pour la première fois en Nouvelle-Zélande », Slate,‎ 7 novembre 2012 (lire en ligne)
  2. (en) Hector, James, 1873. On the whales and dolphins of the New Zealand seas. Transactions of the New Zealand Institute 5: 154–170, p. 166.