Ziphiidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Ziphiidae (ziphiidés) parfois Hyperoodontidae sont des cétacés à dents (Odontocètes) qui ressemblent à de très gros dauphins. Ces animaux discrets, que l'on observe assez rarement en mer, sont cependant d'une taille bien plus imposante (de 4 mètres jusqu'à 12,8 mètres pour la bérardie de Baird pour un poids de 1 à 10 tonnes). On appelle généralement ces animaux baleines à bec (bien qu'ils ne soient pas des baleines au sens propres du terme) car ils possèdent un long rostre fin prolongeant leur tête bulbeuse.

Comportement[modifier | modifier le code]

Les baleines à bec se nourrissent essentiellement de calmars et de quelques poissons hauturiers. Elles vivent en haute mer dans tous les océans du globe, habituellement seules ou en groupes de deux ou trois, mais il arrive que certaines circulent en troupes de 25 à 40. Cependant les connaissances sur ces animaux demeurent très restreintes car elles vivent généralement loin des côtes, dans les eaux profondes et sortent peu de temps de l'eau uniquement pour respirer. Certains espèces ne sont connues que par des crânes, comme c'est le cas de la Baleine à bec de Longman, ou des individus échoués, et n'ont jamais été observées en mer.

Anatomie[modifier | modifier le code]

Les baleines à bec sont, avec les dauphins d'eau douce, les cétacés actuels jugés les plus primitifs. Le bec qui les caractérise est formé par l'allongement des deux mâchoires et il varie d'une espèce à l'autre : long et pointu chez le tasmacète de Shepherd (genre Tasmacetus), court et trapu chez les espèces du genre Mesoplodon. En raison de leur régime alimentaire constitué presque exclusivement de céphalopodes, la plupart des genres (Hyperoodon, Ziphius et Mesoplodon) n'ont que deux dents sur la mâchoire inférieure. Les Berardius en possèdent deux paires et le tasmacète de Shepherd en a de nombreuses à chaque maxillaire.

Il est possible de déterminer l'espèce, l'âge et le sexe d'une baleine à bec grâce à ses dents : leur nombre et leur emplacement dans la mâchoire indique l'espèce (voir plus haut), les dents dont la cavité est comblée indiquent qu'elles appartiennent à un spécimen adulte, celles portant des traces d'usure et étant sorties de la gencive appartiennent à un mâle et enfin, celles qui sont nettes et dont la pulpe est comblée appartiennent à une femelle.

Le front des vieux mâles présente souvent un renflement prononcé qui peut blanchir avec l'âge chez certaines espèces (comme l'hypérodon arctique).

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (21 décembre 2013)[1] :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]