Dauphin bleu et blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dauphin bleu et blanc

Description de cette image, également commentée ci-après

Stenella coeruleoalba

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Cetacea
Sous-ordre Odontoceti
Famille Delphinidae
Sous-famille Delphininae
Genre Stenella

Nom binominal

Stenella coeruleoalba
Meyen, 1833

Répartition géographique

Description de l'image  Cetacea range map Striped Dolphin.PNG.

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 28/06/1979

Le dauphin bleu et blanc ou dauphin bleu, Stenella coeruleoalba, est une espèce très courante de dauphins peuplant l'ensemble des mers et océans.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Le dauphin est une des cinq espèces du genre Stenella. Il est découvert par le savant allemand Franz Meyen en 1833. Son nom scientifique provient de l'agglutination des mots cæruleus « bleu foncé » et albus « blanc », ses principales caractéristiques physiques.

Mœurs[modifier | modifier le code]

On les observe en groupes généralement composés d'une vingtaine d'individus, parfois beaucoup plus nombreux. Certains individus peuvent voyager seuls. Quelquefois on peut les observer accompagnés de dauphins communs.

De manière générale, Stenella coeruleoalba est un animal à la fois social et sociable. Cette espèce apprécie de venir jouer dans l'étrave des bateaux. Son habitat naturel est aujourd'hui menacé par l'augmentation du trafic maritime et de la pêche.

Description[modifier | modifier le code]

La taille et le poids du dauphin bleu et blanc sont similaires à ceux du dauphin commun : environ 1,90 m à 2,60 m pour 80 à 150 kg.

La nageoire dorsale est en forme de faucille, le dos assez sombre, les flancs gris, blancs et bleus. Ce dauphin présente environ 3 bandes bleues partants de l'œil, une petite entaille sur la nageoire caudale, et une ou deux bandes bleues qui courent du flanc à la nageoire dorsale.

Les individus pèsent à la naissance 10 kg et mesurent près d'un mètre de long. Différentes recherches font état d'une maturité sexuelle à douze ans pour les femelles méditerranéennes et de sept à neuf ans pour celles du Pacifique. Les gestations durent un an et s'espacent de trois à quatre ans.

Sa longévité est estimée à 75 ans en mer, mais s'adapte très mal à la captivité. Il y est frappé par certaines infections qui lui sont inconnues en milieu sauvage.

Population et répartition[modifier | modifier le code]

Le dauphin bleu et blanc préfère les climats tempérés ou tropicaux, entre le 40° nord et le 30° sud, où les températures moyennes de l'eau s'échelonnent entre 10 et 26°. Il est présent en abondance dans le nord et le sud de l'Atlantique, sans oublier la Méditerranée, les océans indien et pacifique. Certaines régions sont surpeuplées : deux millions d'individus en trop.

Au début des années 1990 en Méditerranée une épidémie a touché massivement ces dauphins.

Interactions humaines[modifier | modifier le code]

Le Japon chasse ces dauphins depuis les années 1940. Huit mille à neuf mille dauphins furent tués chaque année pendant cette période avec une année record de vingt-et-une mille prises. Depuis l'introduction de quotas dans les années 1980, la chasse doit se limiter à 1000 individus par an. Les écologistes s'inquiètent aussi dans une moindre mesure des populations méditerranéennes victimes de la pollution maritime, des maladies dues à la surpopulation et des accidents de pêche où des dauphins périssent étouffés dans les filets des chalutiers. Plusieurs tentatives d'élevage en captivité ont échoué, les animaux refusaient de se nourrir.

Il figure sur un timbre édité par les postes de Monaco en 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) cetacean stranding in the Mediterranean sea, Tunis, Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP), 76 p. (lire en ligne)
  • Connaître les Cétacés de Méditerranée du Dr. Alexandre Gannier, 2008, (ISBN 978-2-9532208-0-3)

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :