Aventicum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aventicum
Les thermes de Perret
Les thermes de Perret
Localisation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Commune Avenches
Protection Bien culturel d'importance nationale
Coordonnées 46° 52′ 48″ N 7° 02′ 56″ E / 46.88, 7.049 ()46° 52′ 48″ Nord 7° 02′ 56″ Est / 46.88, 7.049 ()  

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Aventicum
Aventicum

Aventicum, situé sur le plateau suisse, était la ville qui servait de capitale à l’Helvétie romaine, ainsi que son centre politique, religieux et économique. La ville romaine, de nos jours située sur la commune d’Avenches, se trouvait au sud du lac de Morat dans la plaine de la Broye à une altitude d'environ 445 m. Elle se trouvait à un endroit stratégique sur le réseau routier — sur la route reliant les bords du lac Léman aux cités romaines de Vindonissa et Augusta Raurica — ainsi que fluvial, grâce à un canal d’accès qui la reliait au lac de Morat. Du Ier au IIIe siècle, il s’agissait de la plus grande ville sur le territoire suisse et comptait plus de 20 000 habitants. De nombreux vestiges des différentes recherches archéologiques effectuées jusqu’à ce jour sont exposés au Musée romain, situé dans la tour de l’amphithéâtre romain d’Avenches. Parmi ceux-ci, un orgue hydraulique antique à peu près complet[1] et surtout le fameux buste en or de Marc Aurèle, réalisé autour de 180 après J.-C., découvert dans les égouts d'un temple en 1939.

La ville était le centre routier de l'époque, la région était déjà bien colonisée. Le grand axe routier de la Suisse passant par Avenches, Morat, Chiètres et Kallnach se dirigeait vers Soleure et Windisch, en longeant la côte est du Seeland. Une seconde route romaine traversait le Seeland vers Witzwil, entre les lacs de Neuchâtel et de Morat. Depuis Petinesca, une bifurcation, passant par les gorges du Taubenloch traversait le Jura en direction du Nord de l'Europe, depuis Augusta Raurica.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte d'Aventicum par Erasmus Ritter en 1786.
  • En 58 av. J.-C., après leur tentative d'exode et leur défaite par l’armée de Jules César, près de Bibracte, les quatre tribus helvètes retournèrent sur le plateau suisse.
  • En 15 av. J.-C., annexion par les Romains de tous les territoires qui constituent la Suisse actuelle, Aventicum devint la capitale des Helvètes.
  • Vers 71/72 ap. J.-C., sous l'empereur Vespasien, la ville fut élevée au rang de colonie.
  • IIe et IIIe siècles : apogée de la ville.
  • Vers 275/277 : les envahisseurs Alamans réduisirent considérablement le niveau de vie de la ville, qui malgré une certaine continuité, ne parvint pas à se rétablir entièrement. Les vestiges et témoignages de l’Antiquité tardive sont encore rares.
  • Dans ces régions, l'époque romaine prend officiellement fin en 455.[réf. nécessaire]

La ville[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

L'ensemble de la ville est inscrite comme bien culturel suisse d'importance nationale[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Hochuli-Gysel, L’orgue romain d’Avenches/Aventicum, Les Dossiers d’archéologie, n° 320, mars/avril 2007
  2. Gérard Coulon, Les Gallo-Romains : vivre, travailler, croire, se distraire - 54 av. J.-C.-486 ap. J.-C., Paris : Errance, 2006. Collection Hespérides, ISBN 2-87772331-3, p. 21
  3. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :