Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse de Lausanne,
Genève et Fribourg
(la) Dioecesis Lausannensis,
Genevensis et Friburgensis
Image illustrative de l'article Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg
La cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg
Pays Suisse
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création 1847
Affiliation Église catholique en Suisse
Province ecclésiastique exempt
Siège Fribourg
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel Mgr Charles Morerod
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Paroisses 264
Prêtres 630
Religieux 410
Religieuses 907
Superficie 5 557 km2
Population totale 1 346 000
Population catholique 681 126
Pourcentage de catholique 50,6 %
Site web www.diocese-lgf.ch/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg
Localisation du diocèse

Le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg est un diocèse catholique suisse, fondé à la fin du VIe siècle, dépendant directement du Saint-Siège. Son siège est à Fribourg. Son évêque est Mgr Charles Morerod, nommé par le Vatican le [1],[2].

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse est limitrophe au diocèse de Bâle à l'est, aux diocèses de Sion et Annecy au sud, au diocèse de Belley-Ars au sud-ouest, ainsi qu'aux diocèses de Saint-Claude et Belfort-Montbéliard et à l'archidiocèse de Besançon à l'ouest.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le diocèse est partagé en cinq vicariats [3]:

  1. Bischofsvikariat, vicariat des catholiques alémaniques,
  2. Vicariat du canton de Fribourg.
  3. Vicariat du canton de Vaud.
  4. Vicariat du canton de Neuchâtel,
  5. Vicariat du canton de Genève.

Sur l'ensemble du diocèse, il y a actuellement 20 décannats, 256 paroisses et 685 000 catholiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier siège épiscopal sur le plateau suisse (la Civitas Helvetiorum) a été installé à Windisch dès le IIIe siècle, puis transféré à Avenches d'où l'évêque Saint Marius le fixa à Lausanne à la fin du VIe siècle. Le diocèse de Lausanne était suffragant de l'archevêché de Lyon jusqu'en l'an 600 environ, puis de l'archevêché de Besançon jusqu'en 1801. Au VIIe siècle, le diocèse de Lausanne comprenait un territoire s'étendant des rives du Léman (entre Aubonne et l'Eau-Froide vers le Valais) aux rives de l'Aar jusqu'à Soleure et l'Erguel. Ce qui explique que la ville de Berne lui appartint jusqu'en 1864. Son territoire est le même depuis 1864. C'est en 1924, par l'érection de la collégiale Saint-Nicolas de Fribourg en cathédrale que le diocèse a pris son appellation actuelle[4].

Cathédrale et basiliques[modifier | modifier le code]

La cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg est la cathédrale du diocèse[5].

Les quatre basiliques mineures du diocèses sont la basilique Notre-Dame de Genève[6], la basilique Notre-Dame de Lausanne[7], la basilique Notre-Dame de Fribourg[8], la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Neuchâtel[9].

Évêques[modifier | modifier le code]

Lors de la vacance du siège épiscopal, il faut nommer un nouvel évêque à la tête du diocèse. Dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, celui-ci est librement nommé par le pape[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [(fr) Nouvel évêque pour Lausanne, Genève et Fribourg (page consultée le 2 novembre 2011)]
  2. [(fr) Mgr Charles Morerod, un nouvel évêque très attendu (page consultée le 2 novembre 2011)]
  3. « Structure du diocèse », Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (consulté le 21 mai 2007)
  4. « Historique », Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (consulté le 21 mai 2007)
  5. (en) Cathédrale Saint-Nicolas (consulté le 14 avril 2004)
  6. (en) http://www.gcatholic.org/churches/europe/0752.htm] (consulté le 14 avril 2004)
  7. (en) [1] (consulté le 14 avril 2004)
  8. (en) [2] (consulté le 14 avril 2004)
  9. (en) [3] (consulté le 14 avril 2004)
  10. « Comment un évêque est-il élu ? », sur eveques.ch,‎ 2010 (consulté le 6 septembre 2013)
  11. « Comment devient-on évêque? », sur eveques.ch,‎ 2010 (consulté le 6 septembre 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Aerny, L'Évêché de Lausanne : VIe siècle − 1536, Yens, Cabédita, coll. « Archives vivants »,‎ 1991, 144 p. (ISBN 978-2-88295-060-8)
  • Édouard Diserens, Cathédrale de Lausanne : Guide du pèlerin, Yens, Cabédita, coll. « Regard et Connaissance »,‎ 2010, 96 p. (ISBN 978-2-88295-192-2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]