Athelm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Athelm
Biographie
Décès 8 janvier 926
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Wells
vers 909923 × 925
Wulfhelm Suivant
Archevêque de Cantorbéry
923 × 9258 janvier 926
Précédent Plegmund Wulfhelm Suivant

Athelm ou Æthelhelm est un ecclésiastique anglo-saxon mort le 8 janvier 926. Successivement évêque de Wells, puis archevêque de Cantorbéry, il préside au couronnement du roi Æthelstan d'Angleterre en 925.

Origines[modifier | modifier le code]

Athelm est moine à l'abbaye de Glastonbury lorsqu'il est élu évêque de Wells, vers 909[1]. Il est le premier titulaire de ce siège épiscopal, formé par la division du vaste diocèse de Sherborne, qui s'étendait sur tout le sud-ouest de l'Angleterre. Le nouveau diocèse de Wells couvre le comté de Somerset, la ville de Wells ayant probablement été choisie comme siège pour sa situation au centre de ce territoire[2].

Archevêque[modifier | modifier le code]

Athelm devient archevêque de Cantorbéry entre 923 et septembre 925[1]. Son transfert depuis le siège de Wells marque une rupture avec la tradition : jusqu'alors, le droit canon considérait illégal le transfert d'un évêque d'un siège à un autre. Cette pratique devient courante à cette époque (plusieurs papes sont eux-mêmes transférés d'autres sièges) et se répand en Angleterre après la mort d'Athelm[3].

Le 4 septembre 925, Athelm préside au sacre du roi Æthelstan d'Angleterre. C'est probablement lui qui compose ou organise le nouvel Ordo (ordre de service), qui voit le roi être sacré avec une couronne au lieu d'un casque pour la toute première fois. Il apparaît également comme témoin sur la première donation du roi à l'abbaye Saint-Augustin de Cantorbéry[4]. On ne sait rien d'autre de son bref passage à Cantorbéry[3].

D'après Adélard de Gand, Athelm est l'oncle de Dunstan. Il aurait recommandé son neveu au roi Æthelstan qui l'accueille à la cour, début d'une brillante carrière qui conduira Dunstan à devenir lui-même archevêque de Cantorbéry en 960. Cependant, l'autre principal biographe de Dunstan, « B. », ne mentionne pas ce lien de parenté, qui reste donc incertain[5].

Mort[modifier | modifier le code]

Athelm meurt le 8 janvier 926[1]. Il est inhumé dans l'église Saint-Jean-Baptiste, à proximité de l'ancienne cathédrale de Cantorbéry. Après la conquête normande de l'Angleterre, une nouvelle cathédrale est édifiée sous l'archevêque Lanfranc, et les restes de ses prédécesseurs sont déplacés à cette occasion dans le transept nord du nouvel édifice. Les restes d'Athelm et de son successeur Wulfhelm sont déplacés à une date ultérieure dans une chapelle dédiée à saint Benoît, incorporée par la suite dans une chapelle mariale construite au XVe siècle par le prieur Thomas Goldstone[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Mason 2004.
  2. Robinson 1918, p. 5.
  3. a et b Brooks 1984, p. 214-216.
  4. Nelson 2008, p. 124-126.
  5. Lapidge 2004.
  6. Robinson 1918, p. 58-59.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nicholas Brooks, The Early History of the Church of Canterbury: Christ Church from 597 to 1066, Leicester University Press,‎ 1984 (ISBN 0-7185-0041-5).
  • (en) Michael Lapidge, « Dunstan [St Dunstan] (d. 988) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press,‎ 2004 (lire en ligne).
  • (en) Emma Mason, « Athelm (d. 926) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press,‎ 2004 (lire en ligne).
  • (en) Janet Nelson, « The First Use of the Second Anglo-Saxon Ordo », dans Julia Barrow et Andrew Wareham, Myth, Rulership, Church and Charters, Ashgate,‎ 2008 (ISBN 978-0-7546-5120-8).
  • (en) J. Armitage Robinson, The Saxon Bishops of Wells: A Historical Study in the Tenth Century, British Academy,‎ 1918 (lien OCLC?).

Lien externe[modifier | modifier le code]