Alex Métayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Métayer.

Alex Métayer

Nom de naissance Alexandre Métayer
Naissance 19 mars 1930
Berre-l'Étang, (France)
Décès 21 février 2004 (à 73 ans)
Paris, (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence France
Profession Humoriste
Comédien
Famille

Alex Métayer, de son vrai nom Alexandre Métayer, est un humoriste français né le 19 mars 1930 à Berre-l'Étang et mort à Paris le 21 février 2004. Il est le père de Clément et Éric Métayer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hommage d'Informations Ouvrières à Alex Métayer

Né en 1930, il suit ses parents en Algérie en 1936 où son père, militaire dans l'armée de l'Air, est muté. De retour en France après la guerre, il quitte l'école très tôt, étudie par correspondance, se passionne pour la musique et obtient un premier prix de clarinette. Musicien puis animateur, chef de village, et enfin responsable de l'animation au Club Med, il amorcera son métier de comédien dans les « cabarets rive gauche ». Il commence véritablement sa carrière en tant que première partie de Georges Brassens à Bobino en 1964. Humoriste, il se tourne vers le cabaret puis, pendant deux saisons, participe à l'Oreille en coin animée successivement par Jean Amadou puis par Maurice Horgues sur France Inter. Il jouera au Théâtre de la Ville, à l'Olympia, au Casino de Paris, aux Mathurins, au Palais-Royal, à l'Opéra-Comique. Outre sa carrière d'humoriste, comme Le Monde du 24 février 2004 l'a détaillé dans sa nécrologie titrée « Alex Métayer, fabuliste ironique du quotidien », il a eu un parcours de « militant discret de l'Organisation communiste internationaliste » (OCI), organisation trotskyste dite lambertiste à laquelle il adhérait depuis le début des années 1970. Il appartenait à la cellule spectacle.

En 1975, il crée son premier one-man-show Mémoire d'un amnésique, puis Nous on s'aime, la Vie en VO, ou Merci disco. Parmi ses spectacles, on peut encore citer l'instituteur d' Alex Métayer perd la tête ou l'homme déçu d'Opéra comique qui lui valut le prix de l'humour de la SACEM.

Il s'est également essayé au cinéma, comme acteur mais aussi comme réalisateur :

  • Le bonheur se porte large, 1988 ;
  • Mohamed Bertrand-Duval, 1991.

Dernier spectacle écrit, mais qu'il n'eut pas le temps de jouer : Le clone. Son fils, Éric Métayer, né de son premier mariage, est comédien et metteur en scène. Son second fils, Clément Métayer, se lance dans la comédie en 2012. On le verra notamment incarner Gilles, jeune lycéen dans le paris des années 70, dans le dernier film d'Olivier Assayas, Après Mai.

Tombe d’Alex Métayer au cimetière du Montparnasse.

Alex Métayer meurt le 21 février 2004 des suites d'un cancer[1]. Il a été enterré le 27 février 2004 à Paris, au cimetière du Montparnasse (9e division - cinquième tombe en partant des marches du moulin).

Spectacle[modifier | modifier le code]

Alex Métayer Perd la Tête, au Théâtre du Palais-Royal à Paris, en 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]