Alex Gopher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alex Gopher

Surnom Alex Gopher
Nom Alexis Latrobe
Activité principale Musicien, compositeur, DJ
Genre musical Techno, electro
Années actives Depuis 1994

Alex Gopher, de son vrai nom Alexis Latrobe, est un musicien et réalisateur artistique français de musique électronique. Son nom de scène est dû à son premier EP sorti en 1994, le Gopher EP, titre donné à cause d'un morceau intitulé La croisière s'amuse, en référence à la série américaine du même nom dans laquelle un personnage se nommait Burl « Gopher » Smith (joué par Fred Grandy). Sur la pochette de l'EP, son nom d'artiste, Alex, est juxtaposé avec Gopher EP, c'est ainsi que le public l'appela par erreur Alex Gopher.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Durant son enfance, Alex fut bercé au son de David Bowie, des Rolling Stones, des Beatles mais aussi du disco et la dance de l'époque que ses grands frères écoutaient. Son adolescence fut animée par la génération de groupes new wave tels que The Cure, Joy Division ou encore New Order, ainsi que la découverte d’Iggy Pop grâce à ses nombreuses collaborations avec David Bowie. Puis c'est au tour du hip-hop, qui lui fit découvrir la soul et le sampler, et enfin l'electro.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Alex Gopher débute sur la scène française avec le groupe Orange, formé avec des copains de lycée. Ce groupe était composé de Xavier Jameaux (Ollano et Bang Bang) et des futurs membres d'Air. Après la disparition du groupe, Alex devient ingénieur du son au studio Translab (spécialisé dans le mastering) et participe, en 1994, à la création du label Solid avec Pierre-Michel Levallois et Etienne de Crécy (qu'il a connu au lycée Jules-Ferry à Versailles). Il sort cette même année son premier EP, le Gopher EP, un maxi de cinq titres, et collabore avec Étienne de Crécy et Air sur leurs futurs projets. Il remixe des morceaux pour des artistes aussi divers que Teri Moïse, Bob Sinclar Jean-Louis Aubert ou Zazie.
Après avoir produit quelques maxis remarqués, il sort son premier album en 1999 : You, My Baby and I, disque combinant house et funk. Le morceau The Child, qui sample une chanson de Billie Holiday (God Bless The Child), deviendra un classique du genre notamment grâce à son clip réalisé par H5. C'est aussi d'après l'intéressé celui qui "synthétise le son Gopher. Toutes mes influences y sont regroupées : le Charley en l'air typique de la house, la basse funky, Billie Holyday pour le côté jazz et l'écriture pop de la chanson."[1]

En 2001 Hedi Slimane, pour le couturier Yves Saint Laurent, lui demande trois morceaux pour le défilé de la collection black tie. Catherine Deneuve apparait en guest vocal sur un des titres. Alex en fera finalement une dizaine et demandera à Demon de les mixer et de leur donner un son plus Club. De ceci sortira un album intitulé Wuz.

Son troisième album, intitulé Alex Gopher, sort le 26 février 2007 chez V2 Records. Cet album aux sonorités electro/pop a été intégralement composé, écrit et joué par Alex à l'exception de parties de guitare faites par Olivier Libaux (Nouvelle Vague) et des participations de Jean-Benoît Dunckel, Nicolas Godin (Air) et Helena Noguerra. C’est un nouveau changement de style pour l’artiste qui a laissé tomber le sampler pour composer avec guitare et piano : "J'en ai eu marre de fabriquer des morceaux avec des samples. Cela faisait cinq ou six ans que je le faisais, c'était devenu la routine. Un jour, j'ai débranché mon sampler, tout simplement."[2]

Alex Gopher continue de produire ses morceaux originaux sous son label, Go 4 Music, réalisant divers EP en 2008, Aurora EP et Belmondo EP, avec les remixes de Dada Life, Cajuan, Riot In Belgium & Knightlife (pour Aurora EP) ou Just A Band et The Subs (pour Belmondo EP, qui est d’ailleurs un hommage à l’acteur Jean-Paul Belmondo[3]). Il signe dans le courant de l’année 2008 et 2009 deux nouveaux maxis électro "Aurora Vol.2" et "Handguns", toujours sous le format EP : "C'est pour moi un format extrêmement plaisant dans le sens où les sorties se font très vite après les mixes. Une sortie d'album est toujours une épreuve pour moi, défendre de la musique qui a souvent plus d'un an, c'est un jeu très difficile."[3]

Alex Gopher publie à l'automne 2009 un double CD "My New Remixes" regroupant les derniers remixes qu'il a réalisés de Kraftwerk à IAM en passant par Tocadisco, Autokratz, Fischerspooner, WhoMadeWho ou Benny Benassi. Cet album inclut aussi un titre inédit, composé en collaboration avec Air, Etienne de Crecy et Alex Gopher : "Ash Sync".

En 2010, Alex Gopher mixe le premier album de Flairs (Third Side records) et le projet Carte Blanche de DJ Medhi & Riton (Ed Banger). Il continue à produire des remixes pour Pacific, Etienne de Crecy, Autokratz, Light Year, Alb. En 2011, Il travaille avec Xavier Jamaux sur la BO du film "Motorway" produit par Johnnie To et réalisé par Soi Cheang et en parallèle sort le EP "Invasion/Virages".

En 2012, il mixe le premier EP de Saint Michel "I Love Japan" (Diese/Columbia) et compose le morceau "331" pour la campagne publicitaire Renault "Clip Reveal Z Alpine Revival". Fin 2012, Alex Gopher signe la bande son de l'exposition "Hello" du collectif de graphistes H5 (Logorama) à la Gaîté Lyrique du 11 octobre au 30 décembre 2012 et sort le premier single de son prochain album “Hello Inc. EP“, accompagné d'un clip réalisé par Ludovic Houplain/H5.

En tant que DJ Alex se produit régulièrement en Espagne, Italie, Australie, Brésil ou Allemagne...

Discographie[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Remixes[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magic! #33 Septembre 99 page 64
  2. FTplanet : Alex Gopher - Nouvel album
  3. a et b Justice – Ed Banger Forum : Interview Alex Gopher