Teri Moïse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Teri Moïse

Naissance 25 mars 1970
Los Angeles
Décès 7 mai 2013 (à 43 ans)
Madrid
Activité principale auteur-compositrice-interprète
Genre musical groove, soul
Années actives 1996-1999
Labels Source

Teri Moïse est une auteur-compositrice-interprète américaine, née à Los Angeles le 25 mars 1970 et morte le 7 mai 2013 à Madrid.

Elle s'installe en France durant les années 1990 et sort deux albums. En 1997, elle reçoit une Victoire de la musique et le prix Vincent Scotto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Fille d'immigrés haïtiens, Teri Moïse naît à Los Angeles. Ses oncles André et Claude Pasquet, fondateurs du groupe Magnum Band, sont déjà des musiciens reconnus[1]. Elle grandit dans le quartier de South Central[2],[3]. Après avoir étudié l'économie à l’université de Berkeley, elle s'établit à Paris en 1990 en tant que fille au pair. Elle y poursuit des études de lettres à la Sorbonne, mais se passionne également pour la musique. La jeune femme étudie le solfège, joue dans plusieurs groupes et décide finalement de rentrer à Los Angeles. Elle s'inscrit dans une école privée, le Musicians Institute (en)[2],[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Teri Moïse retourne à Paris en 1992 et y travaille comme choriste. Elle commence à composer et réalise une maquette de trois de ses titres afin de les proposer à des interprètes, mais son entourage la convainc de les chanter elle-même. Elle se fait connaître grâce à son premier single, intitulé Les Poèmes de Michelle[2]. Le titre atteint la 11e place du classement des ventes en France, alors que son premier album, édité en 1996, se classe 12e[5]. Le disque est réalisé par Étienne de Crécy et édité par Source, une filiale de Virgin Records, un label appartenant au groupe EMI[1],[6]. Il est certifié « disque d'or » par le SNEP un an après sa sortie[7]. L'autre grand succès de la chanteuse, le single Je serai là, atteint la 8e place du Top 50 début 1997. La même année, Teri Moïse est récompensée aux Victoires de la musique dans la catégorie « artiste interprète ou groupe francophone » et reçoit le prix Vincent Scotto[2].

Elle participe au collectif Ensemble contre le sida en interprétant la chanson Sa Raison d'être composée par Pascal Obispo. Son second album sort fin 1998. Durant l'été suivant, elle se produit dans plusieurs festivals, dont les Francofolies de Spa et de Montréal[2]. Cependant, le disque ne rencontre pas le même succès que le précédent et Teri Moïse tombe peu à peu dans l'oubli[6]. En froid avec son label, la chanteuse cherche à se libérer de son contrat discographique. En 2001, le conseil de prud'hommes tranche en sa faveur. Teri Moïse s'éloigne du paysage médiatique, elle s'installe à Barcelone avec son compagnon et vit de ses droits d’auteur[1]. Elle continue de composer, mais ses nouveaux titres ne sont pas enregistrés, ni déposés à la Sacem, dont elle est sociétaire[1],[6]. Elle rentre aux États-Unis afin de prendre soin de sa mère, puis s'établit à Berlin après la mort de celle-ci[1]. La chanteuse se donne la mort le 7 mai 2013 dans un hôtel de Madrid en Espagne[6].

Style musical[modifier | modifier le code]

Teri Moïse s'inspire de la musique afro-américaine, mais interprète ses chansons en français[3]. Son style est décrit comme un « mélange de groove, de poésie folk et de spleen aérien »[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Teri Moïse (Source)
  • 1998 : TERIMOÏSE (Source)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Les Poèmes de Michelle
  • 1996 : Je serai là
  • 1998 : Fais semblant
  • 1999 : Star

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]