Acacia nilotica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gommier rouge

Le gommier rouge (Acacia nilotica, ou Vachellia nilotica pour certains auteurs) est une espèce d'arbres originaire d'Afrique de l'Est et du sous-continent indien, de la famille des Fabaceae.

Description[modifier | modifier le code]

Acacia nilotica est une espèce d'arbres de 5 à 20 m[réf. nécessaire] (en zone humide) de haut avec une couronne sphérique.

Les tiges et les branches sont généralement de couleur noire, écorce fissurée, gris-rosé, exsudant une gomme rougeâtre de faible qualité mais qui est comestible, et est utilisée dans la confection de confiserie.

L'arbre a de fines épines grises en paires axillaires (généralement 3 à 12)[réf. nécessaire], de 5 à 7,5 cm de long[réf. nécessaire] chez les jeunes arbres. Les arbres matures sont souvent sans épines[réf. nécessaire].

Les feuilles sont bipennées, à 3-6 paires de pinnules et 10-30 paires de folioles chacune[réf. nécessaire], tomenteux, rachis avec une glande au bas de la dernière paire de pinnule.

Fleurs en tête globuleuse de 1,2 à 1,5 cm de diamètre[réf. nécessaire] d'un brillant couleur jaune doré, présentes sur les pédoncules 2-3 cm de long[réf. nécessaire] situé à l'extrémité des branches. Les gousses sont fortement resserré, velu, blanc-gris, épais et doux tomenteux. Son nombre de graines est d'environ 8000/kg[réf. nécessaire].

Répartition[modifier | modifier le code]

Aire de répartition
Fleurs d'Acacia

L'arbre est originaire d'Égypte[réf. nécessaire], présent dans le Maghreb et le Sahel, au sud du Mozambique et du Natal, ainsi qu'à travers la péninsule Arabique, au Pakistan, en Inde et en Birmanie.

Il est devenu largement naturalisé en dehors de son aire de répartition naturelle, y compris à Zanzibar et en Australie. Acacia nilotica est réservé aux riverains des habitats et des zones inondées de façon saisonnière au sein de son aire d'origine. Cependant, dans sa gamme introduite, elle se propage en dehors des zones ripisylves par le bétail et les pousses.

Liste de sous-espèces[modifier | modifier le code]

Structure de l'écorce

Selon NCBI (27 sept. 2011)[1] :

  • Acacia nilotica subsp. adstringens
  • Acacia nilotica subsp. hemispherica
  • Acacia nilotica subsp. indica
  • Acacia nilotica subsp. kraussiana
  • Acacia nilotica subsp. leiocarpa
  • Acacia nilotica subsp. nilotica
  • Acacia nilotica subsp. subalata
  • Acacia nilotica subsp. tomentosa

Les fruits ont par ailleurs un pouvoir molluscicide[réf. nécessaire] et tuent les crustacés vecteurs de la bilharziose[réf. nécessaire]. On utilise pour cela une décoction de fruits pulvérisés que l'on jette dans les eaux susceptibles d'être contaminées. Certains extraits de l'acacia nilotica auraient même des propriétés antioxydantes au moins identiques à celles de la vitamine C ou de la vitamine E. Enfin, il possède des vertus antitussive et diurétique[réf. nécessaire].

Culture[modifier | modifier le code]

Le gommier rouge est un arbre de croissance lente supportant tous les types de sols (acide ou calcaire, sols lourds ou légers).

Il a besoin du plein soleil et ne peut pousser qu'en Zone USDA 10 (?).

Plante invasive[modifier | modifier le code]

L'Acacia nilotica est considérée comme une plante invasive en Australie[réf. nécessaire].

Usage[modifier | modifier le code]

Arbre "multi usages" utilisé aussi bien comme fourrage pour les herbivores, pour la reforestation des zones en voie de désertification, pour la production de gomme arabique, de tanin, de colorants, de bois de chauffage, ainsi que ses propriétés médicinales.

Les propriétés de cette plante médicinale étaient connues depuis l'Antiquité: les anciens égyptiens s'en servaient comme vermifuge, contre les hémorragies internes, la diarrhée, et pour les problèmes de peau. Il est utilisé en Afrique comme hémostatique et cicatrisant. À cet effet, les feuilles fraîches sont séchées, pilées et la poudre est appliquée sur les plaies. La préparation est quelquefois enrichie d'une poudre confectionnée avec son écorce ou ses fruits. Il est également préconisé dans le traitement des dysenterie, les aphtes et des gingivites. C'est un antidiarrhéique puissant.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :