1789 : Les Amants de la Bastille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1789
Les Amants de la Bastille
Image décrite ci-après

Livret Dove Attia
François Chouquet
Lyrics Dove Attia
Vincent Baguian
Musique Rod Janois
Jean-Pierre Pilot
Olivier Schultheis
William Rousseau
Dove Attia
Mise en scène Giuliano Peparini
Chorégraphie Giuliano Peparini
Michael Feigenbaum
Costumes Frédéric Olivier
Lumières Xavier Lauwers
Producteur(s) Dove Attia
Albert Cohen
Première 10 octobre 2012
Palais des sports de Paris
Dernière 5 janvier 2014
Nb. de représentations 211
Langue d’origine Français
Pays d’origine Drapeau de la France France

1789 : Les Amants de la Bastille[1] est un spectacle musical français de Dove Attia, Albert Cohen et François Chouquet, sur des musiques de Rod Janois, Jean-Pierre Pilot, Olivier Schultheis, William Rousseau et Dove Attia, dont la première représentation eut officiellement lieu le 10 octobre 2012 au Palais des sports de Paris et la dernière le 5 janvier 2014 dans le même lieu.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au printemps 1789, alors que le royaume de France est dévasté par la famine, la Cour de Louis XVI à Versailles dépense sans compter. Le peuple commence à se révolter et bientôt la révolte gronde.

C'est dans ce contexte que Ronan, jeune paysan révolté dont les injustices l'ont privé de sa terre, monte à Paris et fait la rencontre d'Olympe, sous-gouvernante des enfants de Marie-Antoinette d'Autriche. Ils n'auraient jamais dû se rencontrer et encore moins s'aimer.

Dans le tourment de la Révolution française, les deux amants vivront une idylle aussi belle qu'interdite, connaîtront les intrigues les plus folles et les plus romantiques, tout en accompagnant les plus grandes figures de la Révolution tels que Georges Jacques Danton, Maximilien de Robespierre ou encore Camille Desmoulins. Après s'être séparés, puis retrouvés, Olympe et Ronan se réuniront le 14 juillet 1789 devant le symbole de l'arbitraire royal, la prison de la Bastille, qui scellera à jamais leur destin et marquera l'envol de nouvelles idées.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : 1789, les amants de la Bastille
  • Livret : Dove Attia et François Chouquet
  • Paroles : Dove Attia et Vincent Baguian
  • Musique : Rod Janois, Jean-Pierre Pilot, Olivier Schultheis, William Rousseau et Dove Attia, Louis Delort et Laurent Delort
  • Mise en scène et chorégraphie : Giuliano Peparini
  • Production : Dove Attia et Albert Cohen
  • Casting : Bruno Berberes
  • Costumes : Frédéric Olivier
  • Coiffures : Sébastien Quinet et Any d'Avray
  • Lumières : Xavier Lauwers
  • Images : Patrick Neys
  • Coach vocal : Pierre Reggiani
  • Date de première représentation : 10 octobre 2012 au Palais des sports de Paris[2]
  • Date de dernière représentation de la saison I : 13 janvier 2013 au Palais des sports de Paris[3]
  • Date de début de la tournée : 1er février 2013 au Zénith de Lille
  • Date de reprise : 7 novembre 2013 (reculée au 29 du même mois à cause d'un accident) au palais des sports de Paris
  • Date de dernière représentation de la saison II : 5 janvier 2014 au Palais des sports de Paris

Distribution[modifier | modifier le code]

Chanteurs[modifier | modifier le code]

Les interprètes principaux du spectacle, Louis Delort et Camille Lou.
  • Louis Delort : Ronan Mazurier, paysan, l'amant de la Bastille
  • Camille Lou : Olympe du Puget, sous-gouvernante des enfants royaux, l'amante de la Bastille
  • Rod Janois : Camille Desmoulins, avocat, journaliste et député, « plume de la Révolution »
  • Roxane Le Texier : Marie-Antoinette d'Autriche, reine de France
  • Sébastien Agius : Maximilien Robespierre, avocat et député aux États généraux
  • Nathalia puis Caroline Rose : Solène, la sœur de Ronan
  • Matthieu Carnot : Lazare, comte de Peyrol, officier du Roi
  • David Bàn : Georges Jacques Danton, avocat et président du district des cordeliers
  • Yamin Dib puis Willy Rovelli : Auguste Ramard, dit « Le Mouchard »
    • 1re saison : Eva Baranes, Elisa Bergomi, Sonia Ben Ammar, Charlie Loiselier, Morgane Rouault, Marilou Lopes-Benites et Elyne Craipeau qui jouent le rôle de Charlotte et du dauphin du roi.
    • 2e saison : Morgane Rouault, Marilou Lopes-Benites, Elyne Craipeau et Prune Richard qui jouent le rôle de Charlotte et du dauphin du roi.

Comédiens[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Delvingt : Jacques Necker, directeur général des finances ; et Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau, député du Tiers-État et initiateur de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789 ( et père de Ronan et Solène)
  • Philippe Escande : Louis XVI, roi de France; Lieutenant du Puget (père d'Olympe)
  • Valentin Vossenat[4] : Tournemain, acolyte d'Auguste Ramard
  • Olivier Mathieu : Loisel, acolyte d'Auguste Ramard
  • Tatiana Matre : Gabrielle de Polignac, duchesse de Polignac et marquise de Mancini, amie et confidente de Marie-Antoinette d'Autriche et doublure de Camille Lou et de Nathalia
  • Corentin Mazo : Axel de Fersen, comte suédois amant de Marie-Antoinette d'Autriche
  • Cyril Romoli : le comte d'Artois (frère de Louis XVI) et Manneron et doublure de David Ban.

Doublures[modifier | modifier le code]

  • Emmanuelle Bouaziz : Marie-Antoinette d'Autriche et Gabrielle de Polignac
  • Alan Grall : Ronan et Robespierre
  • Tatiana Matre : Olympe et Solène
  • Cyril Romoli : Danton
  • Philippe Escande : Ramard
  • Guillaume Delvingt : Louis XVI

Danseurs[modifier | modifier le code]

  • Gaëtan Renaudin
  • Alessandra Cito
  • Guillaume Arvin Berod
  • Justine Catala
  • Noellie Bordelet
  • Manon Bartoletti
  • Corentin Mazo
  • Loic Lahaye
  • Utku Bal
  • Gian Luca Falvo
  • Mikael Fau
  • Bérénice Faure
  • Tamara Fernando
  • Alan Grall
  • Thomas Aliot
  • Camilla Brezzi
  • Alexandra Jezouin
  • Robin Fabre
  • Aurore Mettray
  • Adrien Ouaki
  • Loredana Perrichetti
  • Geoffrey Ploquin
  • Arthur Rojo
  • Emmanuelle Seguin Hernandez
  • Joseph Gebrael
  • Jimmy Vairon
  • Valentina Valenti
  • Valentin Vossenat
  • Justine Tourillon
  • Anne Caroline Boidin

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Révélé le 3 octobre 2011, Ça ira mon amour est le premier single du spectacle, interprété par Rod Janois, et dont le clip[5] a été dévoilé le 28 octobre 2011. Une édition collector fut disponible le 2 janvier 2012.

Le deuxième single Pour la peine, chanté par la troupe, est sorti le 27 février 2012, suivi du clip[6] dévoilé le 2 mars 2012.

Aussi adapté en clip[7] le 1er juillet 2012, et tourné au Château de Versailles, Je veux le monde interprété par Nathalia est disponible depuis le 18 mai 2012.

Le quatrième extrait du spectacle, Tomber dans ses yeux, duo des amants de la Bastille Camille Lou et Louis Delort, a été révélé le 12 septembre 2012. Le clip[8] dévoilé le 22 octobre 2012 donne un aperçu des répétitions et des différentes scènes du spectacle en live.

Le cinquième extrait du spectacle est Sur ma peau[9], interprété par Louis Delort dont le clip est tourné les 20 et 21 mars en Camargue. Il a été dévoilé le 8 avril 2013.

Un nouvel extrait de la nouvelle version du spectacle est sorti en single le 23 septembre. Le titre s'intitule Les mots que l'on ne dit pas[10] et est interprété par Camille Lou. Le clip a été dévoilé le 14 octobre 2013.

Albums[modifier | modifier le code]

Le premier album du spectacle, sorti le 2 avril 2012, comprend :

  1. Pour la peine (Rod Janois, Nathalia, Sébastien Agius, Roxane Le Texier, Matthieu Carnot et Camille Lou) - 3:19
  2. Hey ha (Sébastien Agius) - 3:01
  3. Je veux le monde (Nathalia) - 3:18
  4. Ça ira mon amour (Rod Janois) - 3:41
  5. Le temps s'en va (Matthieu Carnot et Camille Lou) - 2:52
  6. Fixe (Rod Janois) - 3:02
  7. Je mise tout (Roxane Le Texier) - 3:10
  8. La sentence (Camille Lou) - 3:34
  9. Maniaque (Matthieu Carnot) - 2:59
  10. La rue nous appartient (Rod Janois et Matthieu Carnot) - 3:52
  11. A quoi tu danses ? (Sébastien Agius) - 2:36
  12. La nuit m'appelle (Nathalia) - 3:15
  13. Le cri de ma naissance (Nathalia) - 2:43
  14. Ça ira mon amour (version acoustique) - 4:26

L'album intégral, disponible depuis le 22 octobre 2012, comprend :

CD 1
  1. Prélude (instrumental) - 1:24
  2. Le cri de ma naissance (Nathalia) - 2:43
  3. Je mise tout (Roxane Le Texier) - 3:10
  4. Au Palais royal / Les prostituées (David Bàn) - 3:27
  5. La nuit m'appelle (Nathalia) - 3:15
  6. Tomber dans ses yeux (Louis Delort et Camille Lou) - 2:48
  7. Maniaque (Matthieu Carnot) - 2:59
  8. La sentence (Camille Lou) - 3:34
  9. Hey ha (Sébastien Agius) - 3:01
  10. La guerre pour se plaire / Le Dauphin (Louis Delort et Camille Lou) - 5:25
  11. La rue nous appartient (Rod Janois et Louis Delort) - 3:52
CD 2
  1. A quoi tu danses ? (Sébastien Agius) - 2:36
  2. Je suis un dieu / Le cauchemar (Yamin Dib) - 3:49
  3. Je veux le monde (Nathalia) - 3:18
  4. Ça ira mon amour (Rod Janois) - 4:26
  5. Nous ne sommes (Matthieu Carnot) - 3:46
  6. Je vous rends mon âme (Roxane Le Texier) - 2:54
  7. Sur ma peau (Louis Delort) - 3:00
  8. La prise de la Bastille (instrumental) - 1:57
  9. Fixe / Les Droits de l'homme (Rod Janois) - 4:25
  10. Pour la peine (Rod Janois, Nathalia, Sébastien Agius, Roxane Le Texier, Matthieu Carnot et Camille Lou) - 3:19
BONUS
  1. Ça ira mon amour (version acoustique) - 3:43
  2. Je veux le monde (version acoustique) - 2:55
  3. Pour un nouveau monde (Sonia Ben Ammar et Charlie Loiselier) - 3:04
  4. Filles et femmes à la fois (Nathalia, Camille Lou et Roxane Le Texier) - 3:02
  5. Allez viens (c'est bientôt la fin) (Rod Janois, Louis Delort et Sébastien Agius) - 3:00

Le troisième album, sorti le 4 novembre 2013, comprend deux nouvelles chansons : Pic & Pic et Les mots que l'on ne dit pas.

DVD[modifier | modifier le code]

Des équipes françaises, sud-coréennes et américaines ont effectué la captation du DVD du spectacle le 18 décembre 2012. Il est disponible en 2D et en 3D depuis le 6 novembre 2013.

Annulation de la tournée[modifier | modifier le code]

Le 13 juillet 2013, la page officielle Facebook de 1789 : Les Amants de la Bastille annonce l'annulation de la seconde tournée prévue à partir du 15 février 2014 au Galaxie en raison de décors trop spacieux pour être accueillis dans certains zéniths. La production préfère concentrer les représentations au palais des sports de Paris du 7 novembre 2013 au 5 janvier 2014.

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Olivier Schultheis : Basse, direction d'orchestre sur Le Cri de ma naissance, Je mise tout, La nuit m'appelle, Maniaque, La sentence, A quoi tu danses ?, Je veux le monde, Hey ha, Ça ira mon amour, Fixe, Pour la peine, Ça ira mon amour, Je veux le monde
  • Jean-Pierre Pilot : Programmation, pianos, claviers
  • William Rousseau : Programmation, guitares, basses et chœurs
  • François Castello : Orchestration, programmation et direction d'orchestre des parties symphoniques

Musiciens additionnels[modifier | modifier le code]

  • David Salkin : batterie (et prise de son batterie) sur La guerre pour se plaire, Tomber dans ses yeux, Sur ma peau et Filles et femmes à la fois
  • Estelle Michaut : voix lyrique sur Au Palais-Royal et sur La Guerre pour se plaire
  • Laureen Pilot : chœurs sur Pour un nouveau monde
  • Sébastien Surel : premier violon
  • Nicolas Montazaud : percussions sur Ça ira mon amour
  • Marielle Hervé : chœurs sur Ça ira mon amour
  • Anthony Cohen : programmations additionnelles sur Le Cri de ma naissance, Je mise tout, La nuit m'appelle, Maniaque, La Sentence, A quoi tu danses ?, Je veux le monde, Hey ha, Ça ira mon amour, Fixe, Pour la peine, Ça ira mon amour, Je veux le monde

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2013 : NRJ Music Awards : Groupe / duo francophone de l'année et chanson francophone de l'année pour Tomber dans ses yeux
  • 2014 : NRJ Music Awards : Groupe / duo francophone de l'année

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Rod Janois.
  • Matthieu Carnot, qui est en parallèle le chanteur d'un groupe de rock grenoblois Caravage, devait à l'origine jouer le rôle principal du spectacle (l'amant) aux côtés de Camille Lou. Il s'était présenté à l'audition après avoir subi une opération des cordes vocales et avait informé la production que la durée de rétablissement de sa voix était plus qu'aléatoire. Quelques semaines avant les répétitions, Mathieu s'est rendu compte que sa voix était encore trop fragile. La production lui a donc offert le rôle moins exposé du comte de Peyrol, et le rôle principal a été confié à Louis Delort, candidat finaliste de The Voice, pour incarner le révolutionnaire Ronan. Les noms des personnages ont, de ce fait, été modifiés en fonction de leurs interprètes : l'amant, qui s'appelait Lazare dans la première version, a été rebaptisé Ronan et le comte de Peyrol a désormais pour prénom Lazare.
  • Effectuée à la fin de la scène À quoi tu danses ?, la chorégraphie surnommée « le Haka de Robespierre » semble obtenir tout l'enthousiasme du public, qui a pu s'entraîner grâce à un tutoriel de Sébastien Agius et Michael Feigenbaum. Le 13 janvier 2013 lors de la dernière représentation au Palais des sports de Paris, le public s'est levé et a effectué le « Haka » en même temps que les danseurs.
  • Pour le 5 janvier 2014, jour de la dernière, la troupe a envoyé un message via leur mur Facebook aux fans, ils citent : « Aux révolutionnaires qui seront avec nous dans la salle pour la dernière représentation ce soir, l'équipe vous demande de ne pas hésiter à vous lâcher et à vous faire acteur de cette révolution. Vivez les tableaux a fond, levez vous et criez « jamais » avec les danseurs sur Ça ira mon amour, levez le poing, brandissez vos tissus verts, enduisez-vous de terre durant le final, hakassez, dansez, criez avec nous sur scène. Ce spectacle est le vôtre et tout le monde joue pour vous ! On vous aime ». Le jour J, le public s'est exécuté et cette dernière s'est révélée être chargée en émotions. Certaines vidéos sur YouTube montrent que la troupe aussi a fêté la dernière à fond, comme par exemple Willy Rovelli qui, au lieu de dire « Je voudrais dire au revoir à ma femme. » à un moment du 2e acte, a dit : « Je voudrais dire au revoir au public. Je vous dit au nom de tous merci beaucoup, vous allez nous manquer. »
  • Le 8 novembre 2013, une explosion accidentelle des stocks pyrotechniques, lors d'une opération de maintenance en coulisses, a fait une quinzaine de blessés dont cinq graves[14]. L'un d'eux, Marcus Toledano, directeur technique du spectacle, n'a pas survécu[15] et un hommage pour lui organisé par des fans s'est fait le 10 novembre. Il y a aussi des dégâts matériels (plusieurs costumes ont été endommagés, de même que le matériel informatique et la sonorisation) et plusieurs représentations sont annulées. Les représentations reprennent le vendredi 29 novembre 2013. Les effets pyrotechniques sont remplacés par des effets de sons et lumières.
  • Lors de son retour au palais des sports de Paris, le spectacle connait une nouvelle version avec quelques changements. Deux chansons ont été rajoutées : Pic et Pic interprétée par Louis Delort, Rod Janois, Sébastien Agius et David Ban, et Les mots que l'on ne dit pas interprétée par Camille Lou. La sentence, à l'origine interprétée par Camille Lou, est remplacée par la nouvelle version du tableau de la chanson Tomber dans ses yeux. Certaines scènes et dialogues ont été aussi légèrement modifiés. Le tableau « Je suis un Dieu / Le cauchemar » a également été en partie modifié, cela étant dû au remplacement de Yamin Dib par Willy Rovelli. Ce dernier a en effet déclaré ne pas savoir chanter. La chanson a donc été supprimée, la scène du cauchemar restant quasiment intacte. Olympe fait quelques prières avant que Ramard n'intervienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon la graphie du logo, « Les Amants de la Bastille » est un sous-titre.
  2. Pré-générale publique le 29 septembre 2012.
  3. Dernière de 1789 à Paris, saison 1 [vidéo] Disponible sur YouTube
  4. En remplacement de Michael Feigenbaum
  5. Clip de Ça ira mon amour : http://www.youtube.com/watch?v=6Om4EIUWrYQ
  6. Clip de Pour la peine : http://www.youtube.com/watch?v=jP0VCyUFjDs&list=UU2IgdU-k2Jm72NKqS9wITMA&index=3
  7. Clip de Je veux le monde : http://www.youtube.com/watch?v=ls_nVMZK3rM&list=UU2IgdU-k2Jm72NKqS9wITMA&index=2
  8. Clip de Tomber dans ses yeux : http://www.youtube.com/watch?v=qkl8RYDZOCM&list=UU2IgdU-k2Jm72NKqS9wITMA&index=1
  9. Clip de Sur ma peau : http://www.youtube.com/watch?v=VDDrh8UmjoU
  10. Clip de Les mots que l'on ne dit pas : http://www.youtube.com/watch?v=55qUevLP1OQ
  11. Site officiel des Globes de cristal
  12. Version de la troupe de Quand on arrive en ville : http://www.youtube.com/watch?v=zIOM5wfSuvU&feature=youtu.be
  13. Medley de 1789 dans l'émission La chanson de l'année : http://www.wat.tv/video/chanson-annee-medley-1789-5hk2r_380h7_.html
  14. « 1789, les amants de la Bastille : trois blessés graves après une explosion lors des répétitions », francetvinfo.fr.
  15. « Décès du directeur technique, Marcus Toledano », lexpress.fr.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]