Leopold Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mozart (homonymie).

Leopold Mozart

Description de l'image  Leopold Mozart.jpg.
Naissance
Augsbourg
Saint-Empire romain germanique Saint-Empire
Décès (à 67 ans)
Salzbourg
Saint-Empire romain germanique Saint-Empire
Activité principale Compositeur, professeur de musique, violoniste
Lieux d'activité Salzbourg
Élèves Maria Anna Mozart
Wolfgang Amadeus Mozart
Ascendants Johann Georg Mozart
Anna Maria Sulzer
Conjoint Anna Maria Pertl
Descendants Joachim Leopold Mozart
Maria Anna Mozart I
Maria Anna Mozart II
Maria Anna Mozart III
Karl Amadeus Mozart
Maria Crescentia Mozart
Wolfgang Amadeus Mozart

Johann Georg Leopold[1] Mozart (né à Augsbourg, Allemagne, le - mort à Salzbourg, Autriche le ) est un compositeur, professeur de musique et violoniste allemand-autrichien. Il est aujourd'hui surtout connu comme père et professeur de Wolfgang Amadeus Mozart, mais était assez célèbre à son époque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leopold Mozart né le à la ville libre d'Empire Augsbourg, est le fils aîné de Johann Georg Mozart un relieur et de sa seconde épouse Anna Maria Sulzer. Il part à Salzbourg pour étudier le droit et la théologie, mais s'intéresse plus à la musique, et entre au service du comte Thurn und Taxis en tant que violoniste et secrétaire, en 1740. En 1743, le prince-archevêque de Salzbourg le prend à son service comme compositeur et maître de concert.

Le il épouse Anna Maria Pertl, avec qui il eut sept enfants[2] :

  • Joachim Leopold Mozart (18 août 1748 - 2 février 1749)
  • Maria Anna Mozart I (18 juin 1749 - 24 juin 1749)
  • Maria Anna Mozart II (13 mai 1750 - 29 juillet 1750)
  • Maria Anna Mozart III, surnommée « Nannerl » (30 juillet 1751 - 29 octobre 1829)
  • Karl Amadeus Mozart (4 novembre 1752 - 2 février 1753)
  • Maria Crescentia Mozart (9 mai 1754 - 27 juin 1754)
  • Wolfgang Theophilius Mozart dit « Wolfgang Amadeus Mozart » (27 janvier 1756 - 5 décembre 1791)

Seuls Maria Anna III et Wolfgang survécurent aux maladies infantiles et ils devinrent tous deux des musiciens de grand talent.

Leopold Mozart avec ses enfants Wolfgang Amadeus Mozart et Maria Anna, et sur le mur arrière un portrait de son épouse décédée Anna Maria. Tableau de Johann Nepomuk della Croce, vers 1780

Leopold consacre ses qualités de pédagogue à l'éducation musicale de ses deux enfants. Les dons exceptionnels de son fils le décident à organiser des concerts à travers l'Europe pour exhiber ses talentueux enfants. En 1763, il devient vice-maître de chapelle à la cour du prince-archevêque de Salzbourg. sa femme meurt au cours d'une tournée à Paris en 1778.

Leopold Mozart meurt le , à Salzbourg (aujourd'hui en Autriche) à l'âge de 68 ans. Son fils meurt prématurément en 1791 mais sa fille survivra jusqu'en 1829.

Œuvre[modifier | modifier le code]

En 1756, année de naissance de Wolfgang Amadeus, Leopold écrit son Traité en vue d'une méthode fondamentale pour le violon (Versuch einer gründlichen Violinschule), une méthode de violon très importante qui sera traduite dans toute l'Europe. Aujourd'hui, c'est une des principales sources pour l'exécution authentique des œuvres du XVIIIe siècle, avec le traité de Johann Joachim Quantz sur la flûte traversière (Versuch einer Anweisung die Flöte traversière zu spielen) et celui de Carl Philipp Emanuel Bach sur le jeu au clavier (Versuch über die wahre Art das Clavier zu spielen). Il aurait écrit la Symphonie des jouets (Cassation en sol pour orchestre et jouets), ce qui en ferait son œuvre la plus connue. Cette œuvre fut longtemps attribuée à Joseph Haydn. Johann Georg Leopold composa également une Sinfonia di caccia (symphonie de chasse), avec coups de fusil et aboiement de chiens, une promenade musicale en traîneau, avec des grelots et hennissements de cheval, une suite Mariage paysan avec des cris, sifflets et de la vielle à roue, un divertimento militaire avec fifres, une sinfonia pastorale pour Alphorn ou « cor des Alpes » et une sinfonia burlesca.

Il a aussi écrit des concertos pour trompettes et trombones.

Le catalogue de ses œuvres fut établi par le musicologue Cliff Eisen.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]