Rhett Butler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Butler.
Rhett Butler
Personnage de fiction apparaissant dans
Autant en emporte le vent.

Rhett Butler interprété par Clark Gable
Rhett Butler interprété par Clark Gable

Origine Caroline du Sud (États-Unis)
Sexe Masculin
Caractéristique(s) Capitaine
Entourage Scarlett O'Hara (femme), Bonnie Blue Butler (fille), Rosemary Butler

Créé par Margaret Mitchell
Roman(s) Autant en Emporte le Vent

Rhett Butler est l'élégant et fringuant héros fictif de Autant en Emporte le Vent, écrit par l'auteur américaine Margaret Mitchell. Le roman le présente comme un pragmatique qui est sûr que le Sud ne peut pas remporter la guerre contre le Nord. Ses opinions, qu'il exprime dans le salon de la résidence d'un gentleman sudiste, ne sont pas perçues favorablement par les Sudistes. On le provoque en duel. Rhett persiste avec une réplique connue : « Il semble que j'ai ruiné le brandy et les cigares et les rêves de victoires de tout le monde » (dans le livre) et « Monsieur Ashley, puis-je vous demander la permission de me retirer dans une autre pièce, il me semble que sans moi ces messieurs goûteront mieux leurs cognacs, leurs cigares et... leurs rêves de victoires » (dans le film).

Introduction[modifier | modifier le code]

Au début, le roman le décrit comme « un visiteur de Charleston », un mouton noir qui a été expulsé de l'Académie militaire de West Point et qui n'est plus reçu par aucune bonne famille à Charleston parce qu'il a refusé d'épouser une jeune femme avec laquelle il s'était compromis. Lorsque Scarlett O'Hara, présente à la fête des Douze-Chênes, entend parler de lui, elle est à la fois choquée et intriguée. Au cours du roman, Rhett devient de plus en plus amoureux de Scarlett dans le chaos environnant de la guerre.

La Cause perdue[modifier | modifier le code]

Tel Thomas Sutpen et Charles Bon de Absalon, Absalon!, Rhett décide de se joindre à la cause sudiste, mais contrairement au Confédéré, Ashley Wilkes, Rhett n'est pas spirituellement paralysé par la perte du Sud. Il prend congé de Scarlett après l'avoir secourue ainsi que Melanie Wilkes de la destruction d'Atlanta, en exprimant son désir de se battre pour le Sud et sa cause perdue. Scarlett ne peut comprendre la décision soudaine de Rhett, qui souligne son rejet total de l'idéal chevaleresque du Sud.

Après la guerre, Rhett va à la rencontre de Scarlett uniquement pour la trouver mariée au soupirant de sa sœur, Frank Kennedy (Son premier mari fut Charles Hamilton, le frère de Melanie). Il découvre aussi que, même avec son second époux, Scarlett entretient toujours son affection pour Ashley Wilkes.

La vie avec Scarlett[modifier | modifier le code]

Un peu plus tard, lorsque Frank Kennedy meurt durant un raid du Ku Klux Klan et quand Scarlett, culpabilisant, commence à boire, Rhett la demande en mariage. Scarlett accepte car elle est intéressée par l'argent de Rhett, mais celui-ci n'y fait pas attention car il écoute sa nature opportuniste. Toutefois l'amour de Scarlett pour Ashley Wilkes devient un problème pour le couple. À cette difficulté vient s'ajouter la mort de leur fille, Bonnie. La tragédie cause une fissure entre Scarlett et Rhett, laquelle s'avère impossible à réparer malgré les tentatives de Melanie Wilkes.

Mais Rhett n'est pas homme à attendre pour toujours, et onze ans lui est une éternité. Il sent qu'il doit partir loin de Scarlett, malgré sa déclaration d'amour, qu'il a attendue en vain depuis des années. Rhett savait depuis toujours que Scarlett ne serait jamais heureuse avec Ashley, et il est probable qu'il ne voulait pas être là lorsqu'elle s'en apercevrait.

Dans les dernières pages du roman, Rhett reste indifférent lorsque Scarlett exprime son envie qu'ils soient de nouveau ensemble, et heureux. C'est alors qu'il part que Scarlett, désemparée, lui demande « Mais que vais-je devenir ? Où vais-je aller ? » ; Il lui lance alors la réplique : « Franchement ma chère, c'est le cadet de mes soucis ! » (en anglais « My dear, I don't give a damn »).

Il lui promet cependant de revenir assez souvent afin de préserver leur image de couple, Scarlett refusant le divorce.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Dans ce film datant de 1939, Clark Gable incarna le rôle de Rhett Butler aux côtés de Vivien Leigh.