Yves Nidegger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant suisse image illustrant la ville ou le canton de Genève
Cet article est une ébauche concernant un homme politique suisse et la ville ou le canton de Genève.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yves Nidegger
Image illustrative de l'article Yves Nidegger
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le [1]
Législature 48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Député au Grand Conseil du canton de Genève
En fonction depuis le
Législature 56e (2005-2009)
57e (2009-2013)
58e (2013-2017)
Biographie
Date de naissance (59 ans)[1]
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Union démocratique du centre (UDC)
Profession Avocat[1]

Yves Nidegger, né le à Zurich, est un avocat et un homme politique suisse membre de l'Union démocratique du centre (UDC).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'histoire et de droit à l'Université de Genève, Yves Nidegger devient président suppléant au Tribunal des prud'hommes (groupe 5) de 1993 à 2005[2],[3] avant de fonder une étude d'avocats à Genève. En 2003, il entre en politique dans les rang de l'UDC. Tenant de la ligne blochérienne sur le fond, il se distingue par son indépendance et un style lettré qui en fait un invité fréquent des débats radio et télévisés (Hebdo)

En 2005, il est élu député au Grand Conseil du canton de Genève[4], puis au Conseil national comme représentant du canton de Genève lors des élections fédérales du . Le 11 octobre 2009, il est réélu député au Grand Conseil du canton de Genève, avec le meilleur score de son parti[5] mais démissionne pour privilégier sa carrière fédérale. Il est également leader électoral de son parti aux élections communales du printemps 2011, ainsi qu'aux élections fédérales du 23 octobre 2011[6]. En 2015, il est réélu pour un troisième mandat au Conseil national.

Au parlement fédéral, Yves Nidegger siège à la Commission des affaires juridiques qu'il préside de 2011 à 2013, ainsi qu'à la Commission des affaires extérieures. Il est également membre de la Commission judiciaire chargée de préparer l'élection des juges fédéraux et de la Délégation chargée des rapports avec le parlement français. Auteur de nombreux rapports, il défend en particulier les propositions de son parti, dans le domaine des rapports entre droit suisse et droit international notamment, mais aussi en matière de droit pénal et à propos des questions migratoires[7]. Il est membre de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre[8].

En tant qu'avocat généraliste, Me Yves Nidegger est connu notamment en droit du travail, qu'il pratique devant plusieurs juridictions. Il est intervenu devant la Grande chambre de la Cour européenne des droits de l'homme, dans l'affaire Perinçek c/ Suisse, où il représentait la Fédération des associations turques de Suisse romande, tiers intervenant après le recours de la Confédération suisse devant la Grande chambre[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :