Carlo Sommaruga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sommaruga.

Carlo Sommaruga
Illustration.
Carlo Sommaruga
Fonctions
Conseiller aux États
en attente de prise de fonctions –
Élection
Législature 51e (2019-2023)
Prédécesseur Liliane Maury-Pasquier
Conseiller national
En fonction depuis le [1]
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Député au Grand Conseil du canton de Genève
Législature 55e (2001-2005)
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Zurich (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse (PSS)
Diplômé de Université de Genève
Profession Avocat
Homme politique

Carlo Sommaruga, né le à Zurich[1], est un homme politique suisse membre du Parti socialiste. Membre du Conseil national, il siège au Parlement depuis le 1er décembre 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlo Sommaruga, bien que né à Zürich, est originaire de Lugano. Il est père de quatre enfants.

Après une maturité scientifique au Collège Saint-Michel à Fribourg, il est licencié en droit à l'Université de Genève. Il obtient ensuite son brevet d'avocat. Il est inscrit au Barreau de Genève.

Carlo Sommaruga commence sa carrière professionnelle comme responsable de la campagne de boycott des banques impliquées en Afrique du Sud au sein du Mouvement Anti-apartheid de Suisse. Puis, il devient secrétaire syndical au Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs (SIT). Enfin, il s'engage comme avocat au sein de la section genevoise de l’Association suisse des locataires (ASLOCA) avant de devenir secrétaire général de l’ASLOCA Romande et président de l'ASLOCA Suisse en 2017.

Il a présidé l’organisation non gouvernementale Genève Tiers-Monde de 2001 à 2006. Entre 2010 et 2017, il a siègé au comite du conseil de fondation de Swissaid. Depuis 2016, il préside le Conseil de fondation du CIFEDHOP.

Il est par ailleurs membre du Conseil des Suisses de l'étranger et du Conseil de fondation de l'Institut suisse de Rome.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il adhère au Parti socialiste suisse en 1989.

De 1991 à 2000, il siège au conseil municipal de Thônex, qu’il préside en 1997-1998, avant d'être élu au Grand Conseil du canton de Genève en 2001.

En février 2017, il annonce vouloir briguer l'investiture de son parti pour les élections au Conseil d'État genevois qui auront lieu au printemps 2018[2].

Conseiller national[modifier | modifier le code]

Élu une première fois parlementaire fédéral au Conseil national le et réélu lors des élections fédérales de 2007, de 2011 et de 2015, il effectue son quatrième mandat. Il siège dans les commissions de politique extérieure et de la politique de sécurité. Il a présidé la commission de politique extérieure en 2014 et 2015. Il a été membre de la commission des affaires juridiques de 2003 à 2012 et de la commission judiciaire chargée du fonctionnement des tribunaux fédéraux de 2007 à 2015.

Carlo Sommaruga est membre de la Commission consultative de la coopération internationale. Il préside la Commission de politique étrangère du Parti socialiste suisse

Au sein du Parlement, il co-préside les groupes interparlementaires, Solidarité internationale, coordonnant la réflexion sur l'aide au développement, Genève internationale, Droits humains, Suisse - Tunisie, Suisse - Moyen-Orient et celui d'amitié avec le peuple kurde.

Il participe à de nombreuses délégations parlementaires à l'étranger en Europe, Afrique, Amerique latine et Asie. Il est l'un des premiers parlementaires à se rendre à Gaza dans les jours qui suivent l'opération militaire israélienne Plomb durci. Il se rend également à diverses reprises au Kurdistan turc et irakien.

Conseiller aux États[modifier | modifier le code]

Lors des élections fédérales suisses de 2019, Carlo Sommaruga est candidat au Conseil des États. Il est élu au deuxième tour avec Lisa Mazzone, le dimanche 10 novembre 2019.

Lutte pour la démocratie et les droits humains[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]