Soli Pardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Soli Pardo
Illustration.
Fonctions
Conseiller municipal à Genève
Président de l'Union démocratique du centre genevois
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance İzmir (Turquie)
Date de décès (à 57 ans)
Lieu de décès Genève (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Union démocratique du centre
Mouvement citoyens genevois
Profession Avocat

Soli Pardo, né le à İzmir et mort le à Genève, est un avocat et un homme politique suisse, membre du Mouvement citoyens genevois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit et de philosophie à l'Université de Genève, il obtient un brevet d'avocat en 1981 puis pratique le barreau à titre indépendant. Il était associé dans le cabinet d'avocats Woodtli, Lévy, Pardo & Brutsch à Genève.

Après avoir été membre des Jeunesses radicales, Soli Pardo rejoint l'Union démocratique du centre (UDC) en 1987. Il fonde alors la section genevoise de l'UDC dont il est le premier président. En 2007, il est membre du bureau directeur de l'UDC-Genève et rédacteur en chef de l'organe du parti, Place publique.

Candidat malheureux à l'élection au Conseil des États du , il est inculpé sans suites pour avoir encaissé des honoraires d'une société par la suite mise en faillite[1].

Le , il est élu pour deux ans président de l'UDC-Genève, fonction qu'il occupe jusqu'au 8 décembre 2009. Il siège également au sein du comité central de l'UDC-Suisse.

En 2008, il forme en qualité de citoyen un recours contre le règlement genevois interdisant de fumer dans les lieux publics. Le Tribunal fédéral suisse lui donne, ainsi qu'à deux autres requérants, gain de cause par arrêt du 5 septembre 2008[2].

Le , il est élu à l'Assemblée constituante de Genève, sur la liste UDC-Genève[3].

Le , il envoie sa démission à l'UDC genevoise et rejoint le MCG, dans lequel il entre directement au Comité directeur. Il continuera de siéger à la Constituante, mais comme indépendant.

Le , il est élu conseiller municipal de la ville de Genève sous les couleurs du MCG, terminant premier de la liste de ce mouvement[4].

Il décède le 3 mars 2012 des suites d'une longue maladie[5].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :