XVe millénaire av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

XIXe millénaire av. J.-C. | XVIIIe millénaire av. J.-C. | XVIIe millénaire av. J.-C. | XVIe millénaire av. J.-C. |
XVe millénaire av. J.-C.
| XIVe millénaire av. J.-C. | XIIIe millénaire av. J.-C. | XIIe millénaire av. J.-C. | XIe millénaire av. J.-C.

Liste des millénaires | Liste des siècles | Chiffres romains


Le XVe millénaire av. J.-C. couvre la période allant de l’an 15 000 av. J.-C. à l’an 14 001 av. J.-C. compris. Ceci n'est pas à prendre au sens strict, aucune date de cette période ne pouvant être estimée suffisamment précisément.

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Un crâne humain daté de 13 000 ans avant le présent trouvé en 1965 sur le site d'Iwo Eleru au Nigeria, suggère l'existence de formes d'Homo sapiens mi-modernes mi-archaïques, résultant peut-être de croisements entre différentes espèces humaines au Paléolithique en Afrique de l'Ouest[2].
  • Gravures de Qurta, gravures d'animaux retrouvées près d'Edfou dans la vallée du Nil, datées de plus de 15 000 ans (âge estimé entre 17 000 et 20 000 avant le présent ; elles prouvent l'existence d'un art paléolithique africain similaire à l'art paléolithique européen[3].
Fragments de céramique découverts à Odai Yamamoto I.

Europe[modifier | modifier le code]

Gravures de la grotte des Combarelles (cheval sauvage, ours des cavernes, mammouth, lion des cavernes).
  • Développement des cultures magdaléniennes (industrie osseuse et qualité des œuvres d’art mobilier ou pariétal) de environ 17 000 à 12 000 ans avant le présent[5]. L’industrie lithique se miniaturise (microlithes). Innovation dans l’utilisation des matières osseuses : baguettes demi-rondes, destinées à être associées par deux, pointes de sagaies, foënes et hameçons (pêche), harpons à une ou deux rangées de barbelures, propulseurs, bâtons percés transformés en objets d’art mobilier par la sculpture et la gravure. Des os plats sont découpés en forme de têtes d’animaux et perforés sans doute pour être utilisés comme éléments de parure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Colin Renfrew, Paul Bahn, The Cambridge World Prehistory=, Cambridge University Press, (ISBN 9781107647756, présentation en ligne)
  2. F. Belnet, « Le crâne d'Iwo Eleri, ré-étudié montre des similitudes avec des hominidés plus anciens... (20/09/11) », sur Hominidés.com,
  3. Emmanuel Guy, Ce que l'art préhistorique dit de nos origines, Flammarion (ISBN 9782081413832, présentation en ligne)
  4. Junko Habu, Ancient Jomon of Japan, Cambridge University Press, (ISBN 9780521776707, présentation en ligne)
  5. Marylène Patou-Mathis, Histoires de mammouth, Fayard, (ISBN 9782213683362, présentation en ligne)
  6. Timothy Champion, Clive Gamble, Stephen Shennan, Alasdair Whittle, Prehistoric Europe, Routledge, (ISBN 9781315422121, présentation en ligne)
  7. Marc Azéma, « Le bison ponctué de la grotte de Marsoulas », sur futura-sciences,