Foëne

From Wikipédia
Jump to navigation Jump to search
Pêcheur à la foëne dans la baie d'Authie par Francis Tattegrain

Une foëne (ou foène, fouëne et fouine[1]) est un harpon à long manche terminé par plusieurs branches pointues et, parfois, barbelées, formant un « peigne » plus ou moins large.

Utilisation[edit | edit source]

Elle est utilisée pour la capture de poissons plats ou de gros poissons, notamment dans la pêche à pied[2], et en général dans des eaux peu profondes (par exemple dans les lagons des atolls coralliens). Son manche peut être équipé d'une cordelette, qui permet de la ramener après avoir été lancée sur le poisson.

La foëne est en particulier très utilisée pour la pêche des anguilles, dans les flaques d'eau laissées par la marée descendante, ou encore dans les herbiers ; en effet, comportant de nombreuses dents (sept dents par exemple, voire neuf dents), la foëne permet de capturer sans difficulté ce poisson, difficile à saisir autrement[2].

En Normandie, on pêchait jadis l'orphie à la foëne, de nuit, sur des embarcations équipées d'un « pharillon », dont la lumière attirait ces poissons en bancs serrés[3].

Interdictions[edit | edit source]

Dans le cadre réglementaire régissant la pêche sous-marine, le décret no 90-618 du 11 juillet 1990 interdit la détention simultanée à bord d'un navire d'une foëne et d'un équipement respiratoire (article 4, paragraphe II)[4]. D'autre part, le même décret interdit aux pêcheurs sous-marins l'emploi d'une foëne pour la capture des crustacés (article 4, paragraphe III)[4].

Notes et références[edit | edit source]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[edit | edit source]

Liens externes[edit | edit source]