Guangxi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guangxi
广西壮族自治区
Gvangjsih Bouxcuengh Swcigih
Guangxi
Carte indiquant la localisation du Guangxi (en rouge) sur la carte de la Chine
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Autres noms Chinois : 广西壮族自治区
Pinyin : Guǎngxī
Zhuang : Gvangjsih Bouxcuengh Swcigih
Abréviation 桂 (guì)
Statut politique Région autonome
Capitale Nanning
Secrétaire du parti Peng Qinghua
Gouverneur Chen Wu
Démographie
Population 48 890 000 hab. (2004)
Densité 207 hab./km2
Rang 10e
Nationalités Hans (62 %)
Zhuang (32 %)
Yao (3 %)
Hmong (1 %)
Dong (0,7 %)
Gelao (0,4 %)
Géographie
Superficie 236 700 km2
Rang 9e
Économie
PIB (2004) 332 000  (17e)
PIB/hab. 6 791 Ұ (28e)
Liens
Site web www.gxi.gov.cn/

Le Guangxi (chinois simplifié : 广西壮族自治区 ; chinois traditionnel : 廣西壯族自治區 ; pinyin : guǎngxī zhuàngzú zìzhìqū ; en zhuang : Gvangjsih Bouxcuengh Swcigih), orthographe dans certaines transcriptions anciennes : Kouang-Si, est une région autonome de la République populaire de Chine. Elle est officiellement appelée région autonome zhuang du Guangxi, même si la population zhuang n'y forme qu'un tiers environ de la population[1]. Située sur le golfe du Tonkin, à la frontière du Viêt Nam, elle est nettement moins dynamique économiquement que la province voisine du Guangdong à l'est.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région paraît peuplée, à l'origine, par un ensemble de groupes tribaux connus en Chine comme les Cent Yue (Baiyue).

Elle est intégrée à la Chine pendant la dynastie Qin.

En 214 avant l'ère commune, le général Zhao Tuo établit un royaume distinct à Panyu, aujourd'hui Guangzhou, le royaume des Yue du Sud, ou Nanyue, avec une politique de colonisation et de sinisation, « L'harmonisation et le rassemblement Cent Yue » (和集百越). La Dynastie des Yue du Sud, ou Dynastie Zhao, dirige jusqu'à son effondrement en 111 avant notre ère, lors de l'expansion han vers le sud.

Pendant plus de vingt siècles, les minorités soumises se sont révoltées. La dernière grande révolte date du XIXe siècle, avec le soulèvement de JinTian (1851), commencement de la Révolte des Taiping.

Avec l’effondrement du gouvernement central, à la fin de l’empire, plusieurs jeunes généraux activistes ont essayé de diriger la région : Lu Rongting du Kuomintang, Li Zongren sous les ordres du premier dirige la région à partir de 1923.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Japonais ont occupé une partie de la province. L'Opération Ichi-Go s'y déroula en partie. En 1945, la province est redevenue du Kuomintang, jusqu’en 1949, lors de la constitution de la République populaire de Chine par le Parti communiste chinois. Le PCC a finalement accordé l'autonomie aux minorités.

Au Guangxi, la Grande famine a commencé avant le Grand Bond en avant (1958 — 1961) : les réquisitions de céréales excessives y ont provoqué des milliers de morts de faim dès 1955[2].

Le cannibalisme a été pratiqué durant la Révolution culturelle au Guangxi. Il a été l'objet d'une enquête de l'écrivain chinois Zheng Yi en 1986 et 1988 sur des événements survenus en 1968[3]. Le résultat de son enquête dans cette province, publié sous le titre de Stèles rouges : du totalitarisme au cannibalisme[4], est accablant pour les autorités locales, qui ont laissé faire[5]. Zheng Yi décrit des scènes de cannibalisme et affirme qu'au moins 10 000 personnes ont été tuées et mangées en Chine durant cette période[6]. Ce nombre est à mettre en relation avec les 100 000 morts estimées au total dans le Guangxi[7],[8].

Selon le Commission Département d'outre-mer du gouvernement régional du Guangxi, Guangxi est la maison ancestrale de sept millions de Chinois d'outre-mer.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à l'extrémité sud-est du pays, le Guangxi est limitrophe avec les provinces de Yunnan à l'ouest, Guizhou au nord, Hunan au nord-est, Guangdong au sud-est et avec le Viêtnam au sud-ouest.

Climat[modifier | modifier le code]

températures et précipitation à Nanning, capitale de la province

La région autonome de Guangxi a un climat subtropical.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Le système d'administration territoriale est le même que dans le reste de la Chine. Au niveau immédiatement inférieur à la province, la ville-préfecture est l'unité par défaut. Le Guangxi en compte quatorze.

Subdivisions administratives du Guangxi
Guangxi prfc map.png District Xian
No. Code
subdivision[9]
Préfecture chinois
Hanyu Pinyin
Zhuang Population 2010[10] Superficie en km2[11] Densité Siège Subdivisions[12]
Districts Xians Xians autonomes villes-district
Villes-préfectures
1 451000 Baise 百色市
Bǎisè Shì
Bwzswz Si 3 466 800 36 204 km² District de Youjiang 1 9 1 1
2 451200 Hechi 河池市
Héchí Shì
Hozciz Si 3 369 200 33 488 km² District de Yizhou 2 4 5
3 450200 Liuzhou 柳州市
Liǔzhōu Shì
Liujcouh Si 3 758 700 18 597 km² District de Liubei 5 3 2
4 450300 Guilin 桂林市
Guìlín Shì
Gveilinz Si 4 748 000 27 667 km² District de Lingui 6 8 2 1
5 451100 Hezhou 贺州市
Hèzhōu Shì
Hocouh Si 1 954 100 11 772 km² District de Babu 2 2 1
6 451400 Chongzuo 崇左市
Chóngzuǒ Shì
Cungzcoj Si 1 994 300 17 345 km² District de Jiangzhou 1 5 1
7 450100 Nanning 南宁市
Nánníng Shì
Nanzningz Si 6 661 600 22 100 km² District de Qingxiu 7 5
8 451300 Laibin 来宾市
Láibīn Shì
Laizbinh Si 2 099 700 13 392 km² District de Xingbin 1 3 1 1
9 450800 Guigang 贵港市
Guìgǎng Shì
Gveigangj Si 4 118 800 10 605 km² District de Gangbei 3 1 1
10 450400 Wuzhou 梧州市
Wúzhōu Shì
Vuzcouh Si 2 882 200 12 572 km² District de Changzhou 3 3 1
11 450600 Fangchenggang 防城港市
Fángchénggǎng Shì
Fangzcwngzgangj Si 866 900 6 181 km² District de Gangkou 2 1 1
12 450700 Qinzhou 钦州市
Qīnzhōu Shì
Ginhcouh Si 3 079 700 10 821 km² District de Qinnan 2 3
13 450500 Beihai 北海市
Běihǎi Shì
Bwzhaij Si 1 539 300 3 989 km² District de Haicheng 3 1
14 450900 Yulin 玉林市
Yùlín Shì
Yilinz Si 5 487 400 12 828 km² District de Yuzhou 2 4 1

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2006, la province accueille 49,6 millions d'habitants[13].

Principales villes[modifier | modifier le code]

Agglomérations de plus de 500 000 habitants (2018)[14].
Agglomération Désignation
en chinois
Population de l'agglomération
millions (2017)
Rang (Chine) Superficie Densité Commentaire
Nanning 2,84 492 km² 5800
Liuzhou 1,755 207 km² 8500
Guilin 1,02 106 km² 9600
Yulin 0,735 117 km² 6300
Guigang 0,71 93km² 7600
Laibin 0,595 111 km² 5300

Politique[modifier | modifier le code]

Cheng Kejie est à la tête du Guangxi, entre 1990 et 1997[15], Cheng Kejie et sa maîtresse Li Ping ont été accusés de corruption[16]. Il sera exécuté à Pékin le 14 septembre 2000, après sa condamnation à mort du 31 juillet 2000 pour avoir reçu des pots-de-vin d'une valeur de 41 millions de yuans[17].

Économie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, Cheng Kejie, gouverneur de la province, définit une double orientation. Le Guangxi devait être « un couloir d'accès à la mer pour le Sichuan et les autres provinces du sud-ouest, d'une part, et un lieu de passage pour le commerce frontalier avec le Vietnam, d'autre part ». Il obtient des financements gouvernementaux pour des projets d'infrastructures reliant les ports du Guangxi aux autres provinces du sud-ouest[18].

Nature[modifier | modifier le code]

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Un poisson, une carpe peuple un affluent de la rivière Zhujiang la province de Guangxi[19].

Culture[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Rizières en terrasse de Longsheng, dans le nord du Guangxi

Personnalités liées à Guangxi[modifier | modifier le code]

  • Anita Mui, dont la ville natale ancestrale est beihai, guangxi, mui née à Hong Kong et élevée à Hong Kong, elle était une chanteuse et actrice célèbre
  • Liang Shuming ( chinois 梁漱銘 ), un philosophe
  • David Lau Chi Wing, un réalisateur de Hong Kong et acteur de la limite télévision asiatique, Hong Kong
  • Li Ning ( chimois 李寧 / 李宁, Pinyin Lǐ Níng ) était un athlète dans les années 1980, maintenant il est un entrepreneur

Références[modifier | modifier le code]

  1. (zh)Statistiques officielles de la Chine en 2011
  2. Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, Seuil, 2012, p. 464.
  3. Michel Bonnin, « Zheng Yi : un écrivain chez les cannibales », Perspectives chinoises, vol. 11, no  11-12, 1993, p. 68-71. [lire en ligne]
  4. Le cannibalisme au Guangxi (extrait de Stèles rouges de Zheng Yi) Persee
  5. Max Lagarrigue, Stèles rouges, Arkheia
  6. The cannibal within, par Lewis F. Petrinovich
  7. (en) Steven Bela Vardy, Agnes Huszar Vardy, « Cannibalism in Stalin's Russia and Mao's China », East European Quarterly, XLI, no 2, University of Colorado, 2007, p. 234.
  8. Les Massacres de la Révolution culturelle, p. 40.
  9. (zh) « zh:中华人民共和国县以上行政区划代码 » [archive du ], Ministry of Civil Affairs (consulté le 11 décembre 2015)
  10. (zh) Census Office of the State Council of the People's Republic of China et Population and Employment Statistics Division of the National Bureau of Statistics of the People's Republic of China, zh:中国2010人口普查分乡、镇、街道资料, China Statistics Print,‎ (ISBN 978-7-5037-6660-2)
  11. (zh-Hans) Shenzhen Bureau of Statistics, zh:《深圳统计年鉴2014》, China Statistics Print (lire en ligne[archive du ])
  12. (zh) Ministry of Civil Affairs, zh:《中国民政统计年鉴2014》, China Statistics Print,‎ (ISBN 978-7-5037-7130-9)
  13. Guangxi Encyclopædia Universalis
  14. (en) « Demographia World Urban Areas - 15th Annual Edition : 201904 »,
  15. Peine de mort pour un haut responsable chinois. Les Échos, 23 août 2000
  16. Un ancien dirigeant du parlement chinois condamné à mort pour corruption Le Quotidien du Peuple, 1er août 2000
  17. L'ancien vice-président du Parlement chinois a été exécuté pour corruption La Croix, 15 septembre 2000
  18. Contrebande et commerce frontalier en Chine méridionale Perspectives chinoises, n°61, 2000. pp. 25-39
  19. (en) « The location of Stenorynchoacrum xijiangensis in Guijiang (B), a tributary in Pearl River Drainage of China »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Listes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]