Voile intégral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voile intégral (paranja), porté à l'extérieur, fait en crin de cheval en Ouzbékistan

Le voile intégral désigne différentes formes de voiles islamiques qui couvrent le visage.

Les deux formes les plus courantes de voile intégral sont le niqab et la burqa. Du fait qu'il ne permet pas l'identification des individus, son port dans les lieux publics est interdit pour des raisons de sécurité dans plusieurs pays européens (Belgique, France, Luxembourg) et africains (Cameroun, République du Congo, Tchad, Sénégal, Maroc).

Nomenclature[modifier | modifier le code]

Jeune femme turque, J. F. Lewis, 1841-51

On parle de « voile intégral » à partir du moment où une pièce de vêtement empêche de distinguer le visage de la personne qui le porte (« destinée à dissimuler son visage » selon la loi française). C'est essentiellement le cas du niqab qui est originaire du sud de l'Arabie et popularisé par les médias émiratis, et de la burqa qui est un vêtement traditionnel afghan, modifié par l'influence salafiste.

D'autres voiles islamiques intégraux ont existé par le passé dans certaines régions (notamment au Yémen) mais sont quelquefois tombés en désuétude (Yachmak, masque, parures métalliques...).

Galerie[modifier | modifier le code]


Usage de voile intégral[modifier | modifier le code]

Aspects légaux[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Voile islamique en Europe et voile islamique.

Allemagne[modifier | modifier le code]

En avril 2017, le Bundestag adopte un projet de loi visant à limiter le port du voile intégral qui oblige notamment les fonctionnaires à avoir le visage découvert lorsqu’ils sont au travail[3]. Le Bundesrat approuve à son tour le texte le [4].

Belgique[modifier | modifier le code]

Le port de la burqa et du niqab dans les lieux publics est interdit, du moins théoriquement, dans de nombreuses communes belges, par des règlements de police locale (zonale). Une proposition de loi dans ce sens déposée le à la Chambre des représentants par François-Xavier de Donnea (député du Mouvement réformateur, droite) n'a pas recueilli l'approbation de cette assemblée[5].

Les conseils d'au moins deux zones de police locale, Bruxelles-Ouest (regroupant les communes de Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Koekelberg, Jette, Molenbeek) et Maaseik, ont adopté des règlements généraux de police interdisant à quiconque de « se présenter dans l'espace public masqué ou déguisé », sauf autorisation expresse du bourgmestre. Quiconque enfreint ce règlement à Bruxelles-Ouest « sera puni d'une amende administrative de 150 €[6],[7] ». En mai 2008, une étude universitaire a révélé que 33 procès-verbaux avaient déjà été dressés dans des zones de police bruxelloises pour cette infraction, 21 à Molenbeek, 3 à Koekelberg, 2 à Saint-Gilles et 1 à Bruxelles[8].

Dans les autres zones de police, les règlements généraux maintiennent en vigueur des articles disposant par exemple que « hors le temps du carnaval, nul ne peut se montrer masqué ou travesti dans les rues » ou que « sans autorisation de l’autorité compétente, il est interdit sur le domaine public de se dissimuler le visage par des grimages, le port d'un masque ou tout autre moyen, à l'exception du "temps du carnaval[9],[10] », qui laissent théoriquement la possibilité de verbaliser pour le port du niqab ou de la burqa.

Le , la Chambre des représentants (députés) a adopté à l'unanimité moins deux abstentions la proposition de loi de Daniel Bacquelaine du Mouvement Réformateur (droite libérale) visant à interdire le port de tout vêtement cachant totalement ou de manière principale le visage[11],[12]. Toutefois, la dissolution anticipée du Parlement a eu pour conséquence que cette proposition doit à nouveau effectuer tout le parcours législatif.

Le 26 janvier 2011, un jugement du Tribunal de police de Bruxelles a donné raison à une femme verbalisée à deux reprises dans le cadre du règlement général de police de la commune d'Etterbeek, estimant dans des attendus de 8 pages que la commune « ne démontre pas qu’une restriction d’une telle ampleur était nécessaire pour assurer la sécurité… Il existe de nombreuses autres situations dans lesquelles des personnes peuvent être amenées à dissimuler leur visage… Que l’on songe notamment aux grands froids récents qui ont amené nombre de citoyens à dissimuler jusqu’à leur nez sous des cagoules et autres écharpes montantes sans être inquiétés ». Le bourgmestre d'Etterbeek, Vincent De Wolf (Mouvement réformateur) a annoncé que la commune envisage d'aller en cassation contre ce jugement[13].

Le la proposition de loi a été re-déposée et re-votée par le parlement en affaires courantes[14]. Cette proposition de loi ne manque pas de susciter des réactions[15].

Après la France, la Belgique est le deuxième pays européen à interdire le port du voile intégral sur son territoire. La loi est entrée en vigueur le [16],[17]. Saisie de deux plaintes pour discrimination et violation de la vie privée de personnes verbalisées, la Cour européenne des droits de l'homme a validé le la loi de 2011 estimant que la restriction contestée « vise à garantir les conditions du vivre-ensemble en tant qu’élément de la protection des droits et libertés d’autrui » et qu’elle peut « passer pour nécessaire dans une société démocratique[18] ».

Bulgarie[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 2016, le Parlement vote une loi interdisant le port du voile intégral[19].

Cameroun[modifier | modifier le code]

À la suite du double attentat-suicide de Fotokol, le , la Région de l'Extrême-Nord prit la décision, cinq jours plus tard, d'interdire le port de ce vêtement[20]; une semaine après, les régions de l'Est ainsi que du Littoral interdirent la fabrication, la vente ainsi que le port de la burqa[21].

République du Congo[modifier | modifier le code]

En mai 2015, la République du Congo a interdit le voile intégral pour des raisons de sécurité[22],[23],[24].

Danemark[modifier | modifier le code]

En mai 2018, le Danemark a une loi applicable au , date d’entrée en vigueur de la nouvelle législation, toute infraction à l’interdiction du port du voile intégral dans les lieux publics sera sanctionnée d’une amende de 1 000 couronnes danoises (134 euros). Si les infractions sont répétées, l’amende pourra s’élever à 10 000 couronnes[4]

France[modifier | modifier le code]

Après une mission d'information sur la pratique du port du voile intégral sur le territoire national[25], l'Assemblée nationale, dans sa résolution adoptée le 11 mai 2010, « considère que les pratiques radicales attentatoires à la dignité et à l’égalité entre les hommes et les femmes, parmi lesquelles le port d’un voile intégral, sont contraires aux valeurs de la République »[26].

Le 19 mai 2010, le gouvernement français dépose un projet de loi[27] interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public[28]. Cette loi entre en vigueur le [29]. La France devient ainsi le premier pays européen à interdire le port du voile intégral dans l'espace public.[30]. Selon le Ministère de l'Intérieur, entre avril 2011 et le 31 mars 2016, les services de police ont procédé à 1 726 contrôles qui ont donné lieu à 1 644 verbalisations et 82 avertissements[31].

Luxembourg[modifier | modifier le code]

Comme en Belgique, les règlements généraux de police, qui ressortissent à la compétence communale, mentionnent une interdiction générale pouvant théoriquement être appliquée au port du niqab ou de la burqa, par exemple : « Hors le temps de carnaval il est interdit à toute personne de paraître masquée dans les rues, places et lieux publics, sauf autorisation du bourgmestre. »[32].

Maroc[modifier | modifier le code]

Par une circulaire prise en janvier 2017, le ministère de l'intérieur marocain interdit la fabrication et de la vente de la « burqa », dont le port est peu développé dans le pays. Cependant la législation reste muette sur le niqab qui est prôné par les salafistes marocains. Instance officielle chargée d’appuyer la politique religieuse du pays, Le Conseil supérieur des oulémas ne s’est pas prononcé sur la question du voile intégral[33]. Toutefois, la circulaire — texte d'une portée moindre qu'une loi — ne définit pas précisément la portée du terme burqa, « appellation générique pour l'ensemble des voiles intégraux » ou le seul vêtement afghan. De même, si la circulaire prohibe la fabrication et la vente, aucune loi marocaine n'interdit le port du voile islamique intégral dans les lieux publics[34].

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Fin novembre 2016, les députés néerlandais adoptent un projet de loi, qui doit encore être soumis au Sénat, qui prévoit l'interdiction du port de vêtements couvrant intégralement le visage dans certains lieux publics dont les transports, les écoles ou les hôpitaux sous peine d’une amende pouvant se monter à 405 euros[35].

Québec (Canada)[modifier | modifier le code]

Dans la province canadienne du Québec, la loi 62 portant sur la neutralité religieuse de l'État et le contrôle des accommodements raisonnables, adoptée le 11 octobre 2017, prévoit que les services publics doivent se donner et se recevoir à visage découvert.

Sénégal[modifier | modifier le code]

Face à la menace de Boko Haram et aux menaces terroristes sur son territoire, le port du voile intégral est interdit le au Sénégal[36].

Tchad[modifier | modifier le code]

À la suite de l'attentat de N'Djaména le ayant fait 33 morts dans la capitale[37], le gouvernement tchadien annonce le l'interdiction de la burqa sur son territoire pour des raisons de sécurité[38],[39].

Autres voiles[modifier | modifier le code]

Le Voile, représentation orientaliste par W-A. Bouguereau, 1898

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CLOTHING xxiii. Clothing of the Persian Gulf – Encyclopaedia Iranica », sur www.iranicaonline.org (consulté le 26 juillet 2019)
  2. « CLOTHING xxiii. Clothing of the Persian Gulf – Encyclopaedia Iranica », sur www.iranicaonline.org (consulté le 26 juillet 2019)
  3. « Allemagne: Le port du voile intégral partiellement interdit », 20minutes.fr, (consulté le 28 avril 2017)
  4. a et b « Le Danemark interdit le voile intégral dans l’espace public », lemonde.fr, agence france-presse (consulté le 31 mai 2018)
  5. Chambre des représentants, Proposition de loi insérant un article 563bis dans le Code pénal en vue d’interdire à toute personne de circuler sur la voie publique et/ou dans les lieux publics le visage masqué, déguisé ou dissimulé, déposée par François-Xavier de Donnea, 21 février 2005, DOC 51 1625/001.
  6. Karim Fadoul, « Le port de la burqa interdit », La Dernière Heure, 24 janvier 2004.
  7. Mehmet Koksal, « Carnaval avec ou sans burqa ? », La Libre Belgique, 8 février 2005.
  8. Mathieu Ladevèze, « 33 P.-V. pour port de la burqa », La Dernière Heure, 19 mai 2008 ; Karen Meerschaut, Paul De Hert, Serge Gutwirth et Ann Vander Steene, « L'utilisation des sanctions administratives communales par les communes bruxelloises. La Région de Bruxelles-Capitale doit-elle jouer un rôle régulateur ? », Brussels Studies, no 18, 19 mai 2008.
  9. [PDF] Règlement général de police de la Ville d'Arlon, sur le site police-arlon.be
  10. Règlement général de police de la commune d'Etterbeek, sur le site irisnet.be
  11. [PDF] Proposition de loi visant à interdire le port de tout vêtement cachant totalement ou de manière principale le visage, sur le site lachambre.be
  12. La burqa interdite en Belgique, première européenne, Politique, revue de débats, Bruxelles, n°65, juin 2010.
  13. Ricardo Gutiérrez, Un tribunal autorise la burqa en rue, Le Soir, 28 janvier 2011
  14. L’interdiction de la burqa est votée, sur le site lesoir.be du 28 avril 2011
  15. « La loi anti-burqa ? Expéditive et abusive », sur le site lesoir.be du 30 avril 2011
  16. « La Belgique interdit le port du voile intégral - Elle », (consulté le 19 août 2016)
  17. lefigaro.fr, « Belgique/voile: loi en vigueur le 23/07 » (consulté le 19 août 2016)
  18. lemonde.fr, « La Cour européenne des droits de l’homme valide l’interdiction du niqab en Belgique », (consulté le 19 août 2016)
  19. « La Bulgarie interdit le port du voile intégral », atlantico.fr, 30 septembre 2016.
  20. « Cameroun : une région interdit la burqa », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2015)
  21. AFP (photogr. AFP), « Cameroun : l’interdiction du port de la burqa étendue », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2015)
  22. BBC: "Congo-Brazzaville bans Islamic face veil in public places" 1 May 2015
  23. Al Jazeera: "Congo-Brazzaville bans women from wearing full veil - Security reasons cited as the reason behind the ban, according to an Islamic association" 03 May 2015
  24. The Independent: "Republic of Congo bans full-face veils in attempt to prevent religious extremist attacks - Announcement was made today by the president of the country’s Islamic High Council" by Rose Troup Buchanan 2 May 2015
  25. Mission d'information sur la pratique du port du voile intégral sur le territoire national, sur le site assemblee-nationale.fr du 27 janvier 2010
  26. Résolution sur l’attachement au respect des valeurs républicaines face au développement de pratiques radicales qui y portent atteinte., sur le site assemblee-nationale.fr du 11 mai 2010
  27. Société : interdiction de la dissimulation du visage dans l'espace public, sur le site assemblee-nationale.fr du 24 juin 2010
  28. « Le port de la “burqa” (niqab) sera totalement interdit en France », Le Figaro, 21 avril 2010.
  29. « Les difficiles débuts de la loi sur l'interdiction du voile intégral », L'Humanité, (consulté le 19 septembre 2012)
  30. Caroline Piquet et Service infographie du Figaro, « Interdiction du port du voile intégral : ce que font les autres pays », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 19 août 2016)
  31. Agence France Presse, « Loi sur le voile intégral : plus de 1 600 verbalisations en six ans », francetvinfo.fr, (consulté le 11 octobre 2016)
  32. « Règlement général de police d'Esch-sur-Alzette »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  33. Agence France Presse, « Le Maroc interdit la fabrication et la vente de burqas », sur lemonde.fr, (consulté le 18 janvier 2017).
  34. Samir El Walid, « Maroc - Burqa : l'art de faire d'une pierre deux coups », lepoint.fr, (consulté le 18 janvier 2017)
  35. Agence France Presse, « Pays-Bas : les députés votent l’interdiction du voile intégral dans certains lieux publics », lemonde.fr, (consulté le 1er décembre 2016)
  36. Le Sénégal interdit la burqa
  37. Le Tchad frappé par un double attentat meurtrier
  38. Le Tchad interdit la burqa après un double attentat
  39. Le Tchad interdit la burqa pour des raisons de sécurité après un double attentat-suicide

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maria Giuseppina Muzzarelli, Histoire du voile : Des origines au foulard islamique, Bayard, , 350 p., 14,5 x 2 x 19 cm (ISBN 978-2227490697)