Phuket (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Phuket
เทศบาลนครภูเก็ต
Blason de Phuket
Héraldique
Phuket (ville)
Centre-ville de Phuket (2008).
Administration
Pays Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Province Phuket
Démographie
Population 75 573 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 7° 53′ 17″ nord, 98° 23′ 51″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Thaïlande
Voir sur la carte administrative de Thaïlande
City locator 14.svg
Phuket

Phuket (en thaï เทศบาลนครภูเก็ต) est une ville du sud de la Thaïlande, capitale de la province de Phuket (qui englobe notamment Ko Phuket et d'autres îles environnantes). En 2007, elle comptait 75 573 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette station balnéaire se situe sur la côte Sud-Est de Ko Phuket, au bord de la baie de Phuket.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la ville, comme de l'île en général, est de type mousson selon la classification de Köppen. Cependant, sa proximité avec l'équateur minimise les effets de la mousson : les saisons sont donc moins marquées que dans le centre et le nord de la Thaïlande. Les températures restent très homogènes dans l'année avec une moyenne supérieure de 31 °C et inférieure de 24 °C. La moyenne des précipitations est 2 337 mm avec un pic entre avril et novembre (septembre étant le mois le plus pluvieux, 419,1 mm en moyenne).

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2007, la ville de Phuket comptait 75 573 habitants.

Séisme et tsunami de 2004 dans l'océan Indien[modifier | modifier le code]

Le à 7h58 heure locale, un séisme d'une magnitude de 9,3 dans l'océan Indien provoqua un tsunami d'une ampleur jamais observée auparavant. A 8h30, ce tsunami frappa les côtes de Thaïlande, avec deux vagues successives qui détruisent plus de 90% des habitations et hôtels de la côte et provoqua la mort de plus de 220 000 personnes.

Arrivée de la vague du tsunami dans la baie d'Ao Nang

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut fondée au début du XIXe siècle par des marchands chinois et malais venus exploiter les mines d'étain. Elle devint la capitale de l'île dans les années 1850 après que les Birmans eurent ravagé l'ancienne capitale Thalang. En 1890, le roi Chulalongkorn (Rama V) visite Phuket et y dénombre 685 échoppes (maisons "compartiments chinois"), 318 en brique et 367 en bois. Malgré un important incendie qui détruisit la plus grande partie de la cité, celle-ci se développa et prospéra pour devenir le centre commercial, social, et politique de l'île.

Le début du XXe siècle fut une période de forte croissance pour la ville. L'exploitation des mines d'étain et la politique du gouverneur Rasada Korsimbi contribua à la prospérité et à la diversification de l'économie de toute l'île.

Le , Phuket a obtenu le statut officiel de ville (Thesaban nakhon en thaï), en dépassant les 50 000 habitants.

Post Covid-19[modifier | modifier le code]

La Standart Chartered Bank dans la rue de Phang Nga (la plus ancienne banque étrangère de Thaïlande) avant réhabilitation
La Standart Chartered Bank devenu Peranakan Museum ou Baba Museum après réhabilitation et restauration en 2017

La vieille ville de Phuket a beaucoup changé depuis la pandémie de coronavirus en Thaïlande. Le gouverneur de Phuket a entrepris un vaste plan de réhabilitation et de restauration de son cœur historique dont l'architecture témoigne de l'influence portugaise datant du XVIe siècle et de l'influence chinoise avec des "compartiments chinois" en bois puis ensuite en dur de style sino-portugais de la seconde moitié du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle[1]. Ces fameux "compartiments chinois" ont deux, trois ou quatre niveaux : boutique sur la rue, entrepôt et séjour à l'arrière ; et appartements dans les étages supérieurs[2].

Voici le nom des rues emblématiques qui témoignent de l'histoire culturelle de la ville de Phuket :

  • Rue de Ranong : Marché de la Ville de Phuket, Maison historique de Thai Airways, Musée de Thavorn
  • Rue de Yaowarat : La maison historique Limpanon
  • Rue de Krabi : Le musée Thai Hua, Maison des éléphants bleus (Blue Elephant Mansion), Le Palais de Baan Chinpracha
  • Rue de Ratsada : Musée de Thavorn, Ancien Palais
  • Rue de Phang Nga : Sanctuaire de la Lumière Sereine (Seren Light), l’On On Hôtel
  • Rue de Thalang : China Inn, le marché du dimanche
  • Rue de Soi Romanee
  • Rue de Dibuk : The Charm Phuket, Cantine Lock Tien, Restaurant Kanom Jin, le Marché indy de Phuket, Casa Raya

Galeries[modifier | modifier le code]

Ville moderne[modifier | modifier le code]

Vieille ville[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

L'aéroport international de Phuket se situe à 32 km au nord du centre-ville.

Aéroport de Phuket vue du ciel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Orian Bosson (photogr. Orian Bosson), « Phuket Town : le trésor réhabilité », Gavroche Thaïlande, no 230,‎ , p. 42 à 45 (lire en ligne [PDF])
  2. Jean Baffie et Thanida Boonwanno, Dictionnaire insolite de la Thaïlande, Cosmopole éditions, 2012, 160 p., Cosmopole éditions, , 160 p. (ISBN 978-2-84630-084-1), COMPARTIMENTS CHINOIS pages 40 et 41

À voir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :