François Jauffret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jauffret.
François Jauffret
Carrière professionnelle
1961 – 1980
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (75 ans)
Drapeau : France Caudéran
Taille / poids 1,80 m (5 11) / 75 kg (165 lb)
Prise de raquette Droitier
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 3
Meilleur classement 20e (06/11/1974)
En double
Titres 8
Finales perdues 6
Meilleur classement 33e (23/08/1977)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/2 1/8 1/8
Double 1/2 1/2 1/4 -
Mixte 1/8 1/32 1/32

François Claude Jauffret, né le à Caudéran, est un joueur de tennis français amateur puis professionnel des années 1960 et 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ingénieur, François Jauffret est le cadet d'une famille célèbre du tennis français. Son frère ainé Jean-Paul (né en 1930), a été champion de France cadets en 1946, vice-champion de France junior et a atteint le deuxième tour à Roland-Garros en 1953. Il est devenu homme d'affaires[1]. Son autre frère, Pierre (né en 1937), a également été champion de France cadet et junior et a participé au second tour de l'édition 1963 des Internationaux de France. Son neveu est l'ancien joueur et actuellement entraîneur, Loïc Courteau. Il a étudié à Sainte-Marie Grand Lebrun et a obtenu un diplôme de l'Union professionnelle des comptables de France.

Il a comme ses frères été champion de France cadet en 1958 puis junior en 1959[2]. Il a ensuite remporté la Coupe Galea (Coupe Davis des moins de 21 ans) de 1960 à 1962 (avec Alain Bresson, Christian Duxin, Daniel Contet et Jean-Claude Barclay).

François Jauffret détient le record de 35 sélections en Équipe de France de Coupe Davis entre 1964 et 1978[3]. Dans la compétition, il a battu Ilie Năstase en 1974 (alors n°3 mondial) et 1977 et surtout les italiens Adriano Panatta et Corrado Barazzutti en demi-finale européenne en 1975. Il a été champion de France (le National) en simple à 7 reprises (1964, 1969, 1971-1974, 1977) et en double à 3 reprises (1963 avec Barclay, 1964 avec Barthes et 1966 avec Darmon). Finaliste de la Coupe Porée en 1961 et 1963, il a remporté le tournoi sans interruption de 1969 à 1973. En 1969, il devient le premier joueur français titré de l'ère Open lorsqu'il s'impose à Buenos Aires. Il y réalise un beau parcours en éliminant successivement Kodeš, Emerson puis Franulović en finale[4].

C'est surtout à Roland-Garros que François Jauffret étoffe son palmarès. Son meilleur résultat est une demi-finale en 1966 grâce à une victoire sur Roy Emerson, numéro deux mondial (1-6, 6-3, 6-4, 4-6, 6-4). Il atteint les quarts de finale en 1970 puis de nouveau les demi-finales en 1974 après avoir sorti le double vainqueur du tournoi Jan Kodeš en huitième. En 1976, lors d'une journée très chaude, il pousse Björn Borg aux 5 sets en 1/8 de finale et ne s'incline que 10-8 après plus de 4 heures de jeu [5]. Au tour suivant, Borg, qui n'a pas récupéré, tombe contre Panatta.

Sur le plan professionnel, il a travaillé en tant que chef-comptable au Club du Lys de Chantilly à la fin des années 1960, puis chez Spring Court et Fred Perry de 1966 à 1970, Aigle Sport depuis 1973, Slazenger de 1974 à 1977 (notamment en tant que directeur des ventes) et enfin chez Gauthier jusqu'en 1983[6]. Il travaille désormais pour la Fédération française de tennis. En 1984, il est nommé directeur technique adjoint, puis devient DTN principal en 1990[7] et jusqu'en 1995. Au milieu des années 2000, il est président de la ligue de Val-de-Marne[8]. Vice-président depuis 2009, il est nommé le 20 février 2017 chargé des travaux, de la logistique et de la sécurité[9].

Il est chevalier de la Légion d'honneur, chevalier de l'ordre du mérite sportif et médaillé d'or de l'Académie des sports.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 10-11-1969 Drapeau : Argentine Tournoi de tennis de Buenos AiresBuenos Aires NC $ Terre (ext.) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Željko Franulović 3-6, 6-2, 6-4, 6-3
2 21-03-1977 Drapeau : Égypte Egyptian OpenLe Caire 30 000 $ Terre (ext.) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Frank Gebert 6-3, 7-5, 6-4

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 19-04-1966 Drapeau : France Internationaux de Paris, Paris Terre (ext.) Drapeau : Chili Jaime Pinto-Bravo 7-5, 6-1, 8-10, 6-2
2 25-04-1967 Drapeau : France Internationaux de Paris, Paris Terre (ext.) Drapeau : France Pierre Darmon 6-3, 6-2, 6-2
3 26-04-1971 Drapeau : France City of Paris, Paris Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Stan Smith 6-2, 6-4, 7-5
4 13-05-1974 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bavarian Tennis ChampionshipsMunich Terre (ext.) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Jürgen Fassbender 6-2, 5-7, 6-1, 6-4
5 03-03-1975 Drapeau : Égypte Tournoi de tennis du CaireLe Caire Terre (ext.) Drapeau : Espagne Manuel Orantes 6-0, 4-6, 6-1, 6-3

En double messieurs[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1961 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni B. Wilson 1er tour (1/64) Drapeau : Inde R. Krishnan
1962 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne M. Santana
1963 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique J. Brichant 2e tour (1/32) Drapeau : Suède J-E. Lundqvist
1964 3e tour (1/16) Drapeau : Afrique du Sud C. Drysdale 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni M. Sangster
1965 1/8 de finale Drapeau : Australie R. Emerson 2e tour (1/32) Drapeau : Australie T. Roche 3e tour (1/16) Drapeau : Afrique du Sud K. Diepraam
1966 1/2 finale Drapeau : Australie T. Roche
1967 3e tour (1/16) Drapeau : Australie M. Mulligan 1er tour (1/64) Drapeau : Australie J. Newcombe
1968 1/8 de finale Drapeau : Brésil T. Koch
1969 2e tour (1/32) Drapeau : Italie M. Mulligan 2e tour (1/32) Drapeau : Australie P. Dent
1970 1/4 de finale Drapeau : France G. Goven 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud B. Bertram
1971 1/8 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie J. Kodeš 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Borowiak
1972 3e tour (1/16) Drapeau : Australie I. Fletcher 1/8 de finale Drapeau : États-Unis J. Connors
1973 1/8 de finale Drapeau : Roumanie I. Năstase
1974 1/2 finale Drapeau : Espagne R. Orantes 2e tour (1/32) Drapeau : Australie I. Fletcher
1975 1/8 de finale Drapeau : Mexique R. Ramírez 1/8 de finale Drapeau : Espagne R. Orantes
1976 1/8 de finale Drapeau : Suède B. Borg 1er tour (1/64) Drapeau : Inde V. Amritraj
1977 2e tour (1/32) Drapeau : Afrique du Sud J. Yuill 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis S. Stewart
1978 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Moretton
1979 1er tour (1/64) Drapeau : Paraguay V. Pecci
1980 1er tour (1/64) Drapeau : Australie K. Warwick
  • À droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1968 2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Darmon
Drapeau : Australie T. Addison
Drapeau : Australie R. Ruffels
1969 2e tour (1/16)
Drapeau : France D. Contet
Drapeau : Pays-Bas T. Okker
Drapeau : États-Unis M. Riessen
1/4 de finale
Drapeau : France D. Contet
Drapeau : Australie J. Newcombe
Drapeau : Australie T. Roche
1970 1/2 finale
Drapeau : France G. Goven
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : États-Unis C. Pasarell
1971 2e tour (1/16)
Drapeau : France J-L. Rouyer
Drapeau : Australie T. Addison
Drapeau : Tchécoslovaquie M. Holeček
1er tour (1/32)
Drapeau : France J-L. Rouyer
Drapeau : Australie J. Alexander
Drapeau : Australie P. Dent
1972 1er tour (1/32)
Drapeau : France W. N'Godrella
Drapeau : Inde P. Lall
Drapeau : Inde J. Mukerjea
1973 2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Barthès
Drapeau : Colombie I. Molina
Drapeau : Espagne J. Velasco
1974 1/8 de finale
Drapeau : France P. Barthès
Drapeau : Espagne J. Gisbert
Drapeau : Roumanie I. Năstase
1975 1/8 de finale
Drapeau : France P. Dominguez
Drapeau : États-Unis E. Dibbs
Drapeau : États-Unis H. Solomon
1976 1/2 finale
Drapeau : France P. Dominguez
Drapeau : États-Unis B. Gottfried
Drapeau : Mexique R. Ramírez
2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Proisy
Drapeau : États-Unis J. Denaley
Drapeau : Inde S. Menon
1977 2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Dominguez
Drapeau : Chili H. Gildemeister
Drapeau : Paraguay F. González
1978 1er tour (1/32)
Drapeau : France P. Dominguez
Drapeau : États-Unis B. Gottfried
Drapeau : Mexique R. Ramírez}
1980 1/8 de finale
Drapeau : France P. Barthès
Drapeau : Suisse H. Günthardt
Drapeau : Tchécoslovaquie P. Složil
1981 1er tour (1/32)
Drapeau : France L. Courteau
Drapeau : Brésil C. Kirmayr
Drapeau : Brésil C. Motta
  • Sous le résultat, le nom du (de la) partenaire ; à droite, les noms des ultimes adversaires.

Victoires sur le top 10 ATP[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Ilie Năstase, no 3 à Bucarest (Coupe Davis) : 2-6, 6-4, 6-3, 6-2
  • 1974 : Manuel Orantes, no 9 à Hambourg : 6-4, 2-6, 6-3
  • 1974 : Guillermo Vilas, no 10 à Barcelone : 7-5, 6-4
  • 1975 : Tom Okker, no 8 à Monte-Carlo : 6-4, 6-0
  • 1977 : Ilie Năstase, no 7 à Roland-Garros (Coupe Davis) : 3-6, 0-6, 6-4, 6-3, 6-1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Jauffret, sur lesechos.fr, 27 janvier 2003
  2. F.Jauffret : « Roland Garros, c’était presque à ma portée », sur lagazettedutennis, 29 août 2013
  3. François Jauffret au service du tennis amateur., sur la-croix.fr, 23 mai 2008
  4. François Jauffret, sur tennisarchives
  5. Journal Antenne 2 - Tennis : Jauffret / Borg, sur ina.fr, 7 juin 1976
  6. Sud Ouest, 1987
  7. L'autre politique de François Jauffret, sur l'humanité, 28 septembre 1990
  8. François Jauffret président, sur leparisien, 8 décembre 2004
  9. La Fédération française de tennis dévoile la composition de son nouveau comité exécutif, l'equipe.fr, 21 février 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]