Paul Sorvino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Sorvino
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Sorvino en 2010.
Nom de naissance Paul Anthony Sorvino
Naissance
Brooklyn (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 83 ans)
Jacksonville (États-Unis)
Profession Acteur, réalisateur
Films notables Les Affranchis

Paul Sorvino est un acteur et réalisateur américain, né le à Brooklyn (New York) et mort le à Jacksonville (Floride).

Il se fait connaître grâce au rôle de Paul Cicero dans le film Les Affranchis de Martin Scorsese.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Paul Anthony Sorvino naît le dans le quartier de Bensonhurst, dans le sud-ouest de l'arrondissement de Brooklyn, à New York, où il grandit[1]. Sa mère, Angela Maria Mattea (née Renzi ; 1906–1991), est femme au foyer et professeur de piano originaire de la région italienne Molise, née dans le Connecticut, et son père, Ford Sorvino, immigrant originaire de Naples, ayant travaillé comme contremaître dans une usine de robes[2].

Jeune, il assiste aux cours au lycée de Lafayette (en) — où il partage la même classe avec le futur artiste Peter Max — dans le quartier de Bath Beach et à l'American Musical and Dramatic Academy (AMDA) (en) dans l'État de New York[3]. Entre-temps, il se rend dans le théâtre[4].

Il commence sa carrière en tant que rédacteur dans une agence de publicité. Il prend des cours de chant pendant 18 ans[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1964, Paul Sorvino fait son premier Broadway, en apparaissant dans la comédie musicale Bajour, adaptée de la nouvelle The Gypsy Women and The King of the Gypsies de Joseph Mitchell, publiée dans le magazine The New Yorker[5],[6].

En 1970, il apparaît au grand écran, dans la comédie Where's Poppa? de Carl Reiner, aux côtés de George Segal et Ruth Gordon[7].

En 1971, il obtient un rôle secondaire dans Panique à Needle Park (The Panic in Needle Park) de Jerry Schatzberg, avec Al Pacino et Kitty Winn[8].

En 1972, il joue le rôle de Phil Romano, dont il est salué par la critique pour sa performance, dans la pièce That Championship Season de Jason Miller, aux côtés de Richard Dysart, Charles Durning et Michael McGuire, au Booth Theatre, jusqu'en 1974. Il reprendra ce rôle, en 1982, au grand écran du même titre, réalisé par Jason Miller lui-même[9].

En , il apparaît dans son premier téléfilm It Couldn't Happen to a Nicer Guy de Cy Howard, diffusé sur ABC[10].

Avec Mitzi Hoag, dans We'll Get By (1975).

En 1975, il est George Platt, père de famille de la classe moyenne à New Jersey, dans le sitcom We'll Get By[11], de 12 épisodes, créée par Alan Alda et diffusé entre le et le sur CBS[12].

En 1976, il interprète un avocat dans la comédie romantique C'est toujours oui quand elles disent non (I Will, I Will… for Now) de Norman Panama, avec Elliott Gould et Diane Keaton dans les rôles principaux[13]. La même année, à la télévision, il joue le rôle-titre Bert D'Angelo/Superstar dans 12 épisodes, avec Robert Pine. La même année, il met en scène la pièce Wheelbarrow Closers de Louis La Russo II, dans laquelle se trouve Danny Aiello parmi les comédiens[14].

En 1981, il interprète le rôle de Louis C. Fraina, communiste italo-américain, dans le drame historique signé Warren Beatty.

En 1986, il apparaît comme père de David Addison Sr. — interprété par Bruce Willis — dans un épisode de la série de comédie policière Clair de lune (Moonlighting)[15].

En 1995, il apparaît en colonel Malcolm Grommett Spears dans le film d'horreur The Stuff de Larry Cohen, aux côtés de Michael Moriarty.

En 1990, Martin Scorsese l'engage pour jouer le mafieux Paul Cicero dans Les Affranchis (Goodfellas)[16]. La même année, Warren Beatty lui fait jouer le criminel Lips Manlis dans son adaptation cinématographique du comic strip Dick Tracy[17].

En 1991, il joue une nouvelle fois un mafieux dans une adaptation de comics, apparaissant dans Les Aventures de Rocketeer de John Johnston et d'après le comics Rocketeer[17]. La même année, il retrouve Michael Moriarty dans la deuxième saison de la série policière New York, police judiciaire (Law and Order), où il joue le sergent Philip « Phil » Cerreta, sur NBC, jusqu'en 1992[16].

En 1993, il est Tommy Morolto, non crédité, dans le thriller La Firme (The Firm) de Sydney Pollack[18]. La même année, il remplace Raymond Burr dans la série de téléfilm Les Dames de cœur (A Perry Mason Mystery: The Case of the Wicked Wives de Christian I. Nyby II, épisode où il est Anthony Caruso[19].

En 1995, il campe, devant la caméra d'Oliver Stone, le secrétaire d'État américain Henry Kissinger dans le film Nixon qui retrace la vie du 37e président des États-Unis[20].

En 1996, il joue dans le film Roméo + Juliette de Baz Luhrmann et porté par le duo Leonardo Dicaprio et Claire Danes[17].

En 2008.

En 2008, il est Rotti Largo, fondateur en difficulté et président de GeneCo, dans le film de science-fiction musical Repo! The Genetic Opera de Darren Lynn Bousman.

En 2012, il réalise le film The Trouble with Cali, écrit par sa fille Mira Sorvino[17].

En 2015, il apparaît en shérif Big Jack dans le thriller Manipulation (Careful What You Wish For) d'Elizabeth Allen.

En 2019, il joue le mafieux Frank Costello dans la série Godfather of Harlem, centrée sur Ellsworth Johnson, jusqu'en 2021[21].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , Paul Sorvino se marie avec Lorraine Davis ; ils ont trois enfants, dont Mira, Michael et Amanda, avant de divorcer en 1988[22]. Mira et Michael sont acteurs[23]. Le , il épouse Vanessa Arico et divorce en 1996[22]. Le , il se remarie avec l'actrice Dee Dee Sorvino et reste avec elle jusqu'à sa mort[22].

Mort[modifier | modifier le code]

Paul Sorvino meurt le , à l'âge de 83 ans, à la Mayo Clinic à Jacksonville, en Floride. La cause exacte du décès n'est pas fournie, mais le publiciste de Paul Sorvino dit qu'il « avait géré ses problèmes de santé depuis des années »[24],[25].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Asthmatique, il est le fondateur de la Sorvino Asthma Foundation et publie le livre How to Become a Former Asthmati[17].

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]
Années 1970[modifier | modifier le code]
Années 1980[modifier | modifier le code]
Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
  • 2010 : Switchback de Lori Kelly : Jacob Laremy
  • 2011 : Bulletproof Gangster (Kill the Irishman) de Jonathan Hensleigh : Anthony « Tony » Salerno
  • 2011 : God Don't Make the Laws de David Sabbath : Lewis
  • 2012 : The Trouble with Cali de lui-même : Ivan
  • 2012 : The Devil's Carnival de Darren Lynn Bousman : Dieu
  • 2012 : For the Love of Money d'Ellie Kanner : Red
  • 2012 : Divorce Invitation de S.V. Krishna Reddy : Daniel Miller
  • 2013 : How Sweet It Is de Brian Herzlinger : Big Mike Cicero
  • 2013 : Last I Heard de David Rodriguez : Joe Scoleri
  • 2013 : Un intrus dans ma maison (Foreclosed) de Nick Lyon : Bud (vidéo)
  • 2013 : Immigrant de Barry Shurchin : le directeur de la Yeshiva
  • 2014 : A Winter Rose de Riz Story : Skippy
  • 2014 : A Place for Heroes de Scott R. Thompson : Vincent
  • 2015 : The Hybrids Family de Tony Randel : le comte
  • 2015 : Manipulation d'Elizabeth Allen : le shérif Big Jack
  • 2015 : No Deposit de Frank D'Angelo : Alfie
  • 2015 : Sicilian Vampire de Frank D'Angelo : Jimmy Scambino
  • 2015 : The Cold Deck de Zack Bernbaum : Chips
  • 2016 : Alleluia! The Devil's Carnival de Darren Lynn Bousman : Dieu
  • 2016 : Kidnapped in Romania de Carlo Fusco : Alexandru Damian / Don Ciro
  • 2016 : Falling d'Ali Askari : Jim
  • 2016 : The Bandit Hound de Michelle Danner : le chef Burton
  • 2016 : Chasing Gold d'Edmond G. Coisson : Frank
  • 2016 : Detours de Robert McCaskill : Joe DiMaria
  • 2016 : The Bronx Bull de Martin Guigui : Giuseppe LaMotta
  • 2016 : The Brooklyn Banker de Federico Castelluccio : Benny
  • 2016 : The Red Maple Leaf de Frank D'Angelo : Joseph Palermo
  • 2016 : L'Exception à la règle (Rules Don't Apply) de Warren Beatty : Vernon Scott
  • 2017 : Lost Cat Corona d'Anthony Tarsitano : Oncle Sam
  • 2017 : Abe & Phil's Last Poker Game de Howard Weiner : Phil
  • 2017 : Undercover Grandpa d'Erik Canuel : Giovanni
  • 2017 : Price for Freedom de Dylan Bank : Shah d'Iran
  • 2017 : Executor de Moziko Wind : Père Antonio
  • 2018 : Papa de Dan Israely : Danny
  • 2018 : Acts of Desperation de Richard Friedman : le chef Lassiter
  • 2019 : Beneath the Leaves d'Adam Marino : le capitaine Parker
  • 2019 : Welcome to Acapulco de Guillermo Iván : le sénateur Campbell
  • 2019 : Bad Impulse de Michelle Danner : Lou Branch
Années 2020[modifier | modifier le code]
  • 2020 : Most Guys Are Losers d'Eric Ustian : le grand-père
  • 2021 : The Birthday Cake de Jimmy Giannopoulos : Oncle Carmine
  • 2022 : Pursued de Jeffrey Obrow : le grand-père
Courts métrages[modifier | modifier le code]
  • 1976 : Angel and Big Joe de Bert Salzman : Big Joe
  • 1992 : The Last Mile de Paul Bogart : le ténor
  • 2010 : Lily of the Feast de Federico Castelluccio : Benny

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]
Années 1970[modifier | modifier le code]
Années 1980[modifier | modifier le code]
Années 1990[modifier | modifier le code]
  • 1991 : Cauchemar (Don't Touch My Daughter) de John Pasquin : le lieutenant Willman
  • 1993 : Les Dames de cœur (A Perry Mason Mystery: The Case of the Wicked Wives de Christian I. Nyby II : Anthony Caruso
  • 1994 : Parallel Lives de Linda Yellen : Ed Starling
  • 1994 : Dans le piège de l'oubli Without Consent de Robert Iscove : le docteur Winslow
  • 1996 : L'Affaire Ramzay (Escape Clause) de Brian Trenchard-Smith : le lieutenant Gil Farrand
  • 1996 : The Art of the Cigar de John Talamini : l'invité
  • 1997 : Joe Torre: Curveballs Along the Way de Sturla Gunnarsson : Joe Torre
  • 1998 : Houdini de Pen Densham : Blackburn
  • 1999 : That Championship Season de lui-même : le coach
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
  • 2012 : L'Impensable Vérité (Imaginary Friend) de Richard Gabai : Jonathan
  • 2012 : Jersey Shore Shark Attack de John Shepphird : Palantine, le maire
  • 2013 : Paulie de Brian Herzlinger : Paulie
Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Années 1970[modifier | modifier le code]
  • 1974 : Great Performances : Gloucester (épisode : King Lear)
  • 1975 : We'll Get By : George Platt (13 épisodes)
  • 1976 : Les Rues de San Francisco The Streets of San Francisco : le sergent Bert D'Angelo (saison 4, épisode 21 : Superstar)
  • 1976 : Bert D'Angelo/Superstar (série télévisée) : le sergent Bert D'Angelo (11 épisodes)
  • 1977 : Septième Avenue (Seventh Avenue) : Dave Shaw (feuilleton, 3 épisodes)
  • 1979 : Insight : le père de Billie (épisode 807 : A Friend in Deed)
Années 1980[modifier | modifier le code]
  • 1981 : Today's F.B.I. : Pete Kositchek (saison 1, épisode 1 : The Bureau)
  • 1983 : L'Enquête impossible (Chiefs) : le shérif Skeeter Willis (feuilleton, 3 épisodes)
  • 1986 : Clair de lune (Moonlighting) : David Addison Sr. (saison 3, épisode 1 : The Son Also Rises)
  • 1987 : Super Flics (The Oldest Rookie) : l'inspecteur Ike Porter (8 épisodes)
  • 1989 : Arabesque (Murder She Wrote) : Al Sidell (saison 5, épisode 20 : Three Strikes, You're Out)
Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
  • 2000 : Lydia DeLucca (That's Life) : Frank DeLucca (36 épisodes)
  • 2004 : Jack et Bobby (Jack & Bobby) : le président Eugene Lorio (mini-série ; saison 1, épisode 3 : The Kindness of Strangers)
  • 2004-2006 : Une famille presque parfaite (Still Standing) : Al Miller (4 épisodes)
  • 2006 : L'onore e il rispetto : Beniamino (mini-série)
  • 2008 : Mogli a pezzi : Tarcisio (4 épisodes)
Années 2010[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En version française, Paul Sorvino est doublé à ses débuts par Jacques Ferrière dans Une maîtresse dans les bras, une femme sur le dos, Roland Ménard dans Têtes vides cherchent coffres pleins ou encore par Albert Augier dans La Chasse. De 1982 à 2002, Paul Sorvino est doublé par Roger Carel dans J'aurai ta peau, Super flics , New York District, Perry Mason : Les Dames de cœur, Wanted, recherché mort ou vif et Lydia DeLucca. Il est également doublé de 1994 à 2000 par Mario Santini dans Star Trek : Next Generation, Argent comptant, Bulworth et Tricheurs !.

En parallèle, il est doublé à titre exceptionnel par les acteurs suivants : Roger Dumas dans Les Affranchis, Jacques Deschamps dans Rocketeer, Richard Leblond dans La Firme, Jean Lescot dans Nixon, Bernard-Pierre Donnadieu dans Roméo + Juliette, Raoul Delfosse dans Amerikan impekable, Jean-Claude Sachot dans Piège à Hong Kong, Michel Fortin dans Lady Chance et Gérard Rinaldi dans Mambo Italiano.

De 2004 à 2017, Patrice Melennec le double dans Une famille presque parfaite, L'Impensable Vérité, L'Exception à la règle et Esprits criminels : Unité sans frontières. De 2012 à 2015, Mathieu Rivolier le double dans Jersey Shore Shark Attack, Grandfathered et Careful What You Wish For.

En parallèle, Jean-Claude Sachot le retrouve dans La Fille du Père Noël 2 : Panique à Polaris, tandis qu'il est également doublé par Gilbert Lévy dans Greeting from the shore et Jean-Claude Donda dans Undercover Grandpa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « On This Day in History, April 13: A Goodfella From Bensonhurst » (version du 6 août 2020 sur l'Internet Archive), sur brooklyneagle.com, 13 avril 13, 2012.
  2. (en) Julia Szabo, « Partying With the Pets » (version du 19 novembre 2018 sur l'Internet Archive), sur nypost.com, .
  3. (en) « Paul Sorvino Biography » (version du 22 mai 2011 sur l'Internet Archive), sur yahoo.com.
  4. a et b (en) Greg Evans, « Paul Sorvino Dead: Goodfellas Actor, Father Of Mira Sorvino Was 83 » (version du 25 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur deadline.com, .
  5. (en) « Paul Sorvino of Goodfellas and Law & Order dies at 83 » (version du 26 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur npr.org, .
  6. (en) « Bajour cast, production, and plot listing », sur masterworksbroadway.com (consulté le ).
  7. (en) Vicki Salemi, « Paul Sorvino Used to Run an Ad Agency Until he Went Crazy » (version du 24 juin 2021 sur l'Internet Archive), sur nymag.com, .
  8. (en) Sandra Gonzalez, « Paul Sorvino, Goodfellas and Law & Order star, dead at 83 » (version du 25 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur cnn.com, .
  9. (en) « That Championship Director Paul Sorvino Goes Behind The Camera For A Cable Film Of The Prizewinning Play » (version du 16 mai 2022 sur l'Internet Archive), sur nydailynews.co.
  10. (en) « Turning Tables on Rape », The Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (en) « 14 Mar 1975, Page 37 », The Philadelphia Inquirer,‎ , p. 37 (lire en ligne, consulté le ).
  12. (en) « St. Petersburg Times TV Program », St. Petersburg Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (en) « 12 Mar 1976, Page 64 » (version du 26 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur Fort Lauderdale News, .
  14. (en) Wheelbarrow Closers sur l’Internet Broadway Database (consulté le 27 juillet 2022).
  15. (en) « 23 Sep 1986, 17 » (version du 26 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur Lancaster New Era, .
  16. a et b (en) « Goodfellas, Law & Order Actor Paul Sorvino Dies At 83 », Bloomberg,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. a b c d et e (en) Carmel Dagan, « Paul Sorvino, Goodfellas Actor, Dies at 83 », sur variety.com, (consulté le ).
  18. (en) « Strong Talent Bolsters The Firm » (version du 7 mai 2021 sur l'Internet Archive), sur csmonitor.com, .
  19. (en) « 22 Oct 1993, Page 48 », sur Clarion-Ledger, .
  20. « Décès de Paul Sorvino, acteur des Affranchis et père de Mira Sorvino », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  21. (en) Denise Petski, « Godfather Of Harlem: Paul Sorvino To Star In Epix Drama Series », sur deadline.com, (consulté le ).
  22. a b et c (en) Paul Sorvino sur l’Internet Movie Database (consulté le 27 juillet 2022).
  23. (en) Julie Gordon, « Paul Sorvino ties the knot » (version du 25 février 2021 sur l'Internet Archive), sur pagesix.com, .
  24. (en) Lindsey Bahr, « Goodfellas, Law & Order actor Paul Sorvino dies at 83 » (version du 25 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur apnews.com, .
  25. (en) Anita Gates, « Paul Sorvino, Master of the Mild-Mannered Mobster, Dies at 83 » (version du 25 juillet 2022 sur l'Internet Archive), sur nytimes.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]