Death Wish (film, 2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Death Wish.
Death Wish
Titre québécois Un justicier dans la ville
Titre original Death Wish
Réalisation Eli Roth
Scénario Scott Alexander
Joe Carnahan
Michael Ferris
Larry Karaszewski
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 107 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Death Wish ou Un justicier dans la ville au Québec est un film américain réalisé par Eli Roth, sorti en 2018. Il est adapté d'un roman de Brian Garfield, déjà porté à l'écran dans Un justicier dans la ville (1974) avec Charles Bronson ; ce film de Michael Winner avait donné lieu à une franchise cinématographique.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Dr. Paul Kersey est un chirurgien urgentiste, honnête et non violent, menant une vie de rêve dans les beaux quartiers de Chicago. Cependant, sa vie bascule après un cambriolage qui tourne mal : sa femme Lucy est sauvagement tuée et sa fille Jordan, âgée de 18 ans, est plongée dans un long coma. Impuissant face à la lenteur de la police à retrouver les coupables, Paul a soif de vengeance ; il souhaite s'acheter une arme dans une armurerie, mais change d'avis. Mais le jour où un homme gravement blessé arrive dans son bloc opératoire et laisse tomber un pistolet sur le sol, Paul s'en empare... et quelques heures plus tard, s'en sert pour empêcher un vol de voiture en tuant de sang froid les deux voleurs... Commence alors une quête de vengeance dans les rues de Chicago la nuit tombée, afin de retrouver les meurtriers de sa femme.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteur associé : Stephen J. Eads
Production exécutive : Ilona Herzberg
Supervision de production : Irene Litinsky

Distribution[modifier | modifier le code]

Source : AlloDoublage[3]; version québécoise sur « Doublage.qc.ca »[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse, développement et distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Sylvester Stallone devait initialement réaliser le film et en tenir le rôle principal.

Le projet de remake de Un justicier dans la ville est évoqué dès 2006. Sylvester Stallone annonce qu'il veut réaliser le film et interpréter le rôle principal. Il explique alors sa vision du rôle : « Alors que le personnage de Charles Bronson était un architecte, ma version en aurait fait un très bon flic qui avait un succès incroyable sans jamais utiliser son arme à feu. Ainsi quand l'attaque de sa famille survient, il est vraiment confronté à un dilemme moral dans la manière d'effectuer sa vengeance »[5],[6]. En décembre 2006, Sylvester Stallone annonce officiellement qu'il renonce au projet, pour causes de « divergences artistiques »[5]. Néanmoins, il restera attaché au projet mais seulement en tant que producteur.

En janvier 2012, The Hollywood Reporter rapporte que le projet est toujours en cours. Joe Carnahan est annoncé comme réalisateur et scénariste[7]. Liam Neeson et Frank Grillo sont alors annoncés dans les rôles principaux. Russell Crowe est un temps évoqué[8]. En 2013, Joe Carnahan quitte à son tour le projet. Gerardo Naranjo est alors un moment attaché au poste de réalisateur[9]. Benicio Del Toro est alors envisagé dans le rôle principal, qu'il préfère refuser[10].

En 2016, Paramount Pictures et MGM confirment que le projet est toujours d'actualité en annonçant que Aharon Keshales et Navot Papushado réaliseront le film, avec Bruce Willis en tête d'affiche[11]. L'acteur faisait partie d'une shortlist incluant Russell Crowe, Matt Damon, Will Smith et Brad Pitt. En mai 2016, c'est un nouveau coup d'arrêt, lorsque les réalisateurs Keshales et Papushado quittent à leur tour le film, après que le studio a refusé leurs réécritures du script. En juin 2016, Eli Roth signe pour les remplacer[12].

En août 2016, Vincent D'Onofrio décroche le rôle du frère de Paul Kersey, alors que Dean Norris rejoint lui aussi la distribution[13]. En octobre 2016, Kimberly Elise et Camila Morrone obtiennent les rôles de l'inspecteur Jackson et Jordan Kersey[14]. Elles sont suivies quelques jours plus tard par Ronnie Gene Blevins[15].

En novembre 2016, alors que le tournage a débuté, Joe Carnahan déclare : « Le tournage se déroule en ce moment, ils filment une version [de mon scénario] avec Bruce Willis à Montréal ou peut-être à Chicago, je ne suis pas sûr. [...] J'ai aperçu ce scénario, qui devait être une ré-invention du mien, et je serais bien moins sympa si je le commentais. [...] Je pense qu'ils ont exactement ce qu'ils voulaient, et ce n'était pas ce qui m'intéressait. [...] C'est vraiment un bon scénario ». Déçu par la tournure des évènements, il évoque la possibilité un jour de réaliser lui-même sa vision du film, avec son propre script : « Ça ne fait pas un pli, et je pense attendre quelques années et y revenir, car je crois qu'en terme de film de genre et de vigilante movie c'était vraiment cool. Une bonne partie du film se déroulait à Los Angeles. [...] C'était beaucoup plus proche d'un film de Michael Mann et d'un Collatéral que d'un film avec Bronson »[16].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute mi-septembre 2016 à Chicago[17]. En octobre 2016, il se poursuit à Montréal au Canada[18],[19].

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film reçoit des critiques mitigées. Sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, il ne reçoit que 17% d'opinions favorables pour 125 critiques et une note moyenne de 3,910. Le consensus qui se dégage est que le film n'est qu'une relecture qui n'a pas le cran et la conviction de l'original et qui souffre d'un mauvais timing[20]. Sur Metacritic, Death Wish récolte une moyenne de 31100 pour 32 critiques[21].

Sur le site français Allociné, le film totalise une moyenne de 2,45 pour 11 titres de presse recensés[22]. Du côté des avis positifs, Gilles Esposito de Mad Movies écrit notamment « Ce Death Wish copyright 2018 construit un intéressant jeu de miroirs avec la franchise originale, mais fonctionne en même temps comme une œuvre autonome (...) qui s'avère, comme tous les Eli Roth, très habile pour saisir quelque chose de l'air du temps. » Dans Le Journal du dimanche, Stéphanie Belpêche le décrit quant à elle comme « un pamphlet malin et glaçant qui interroge la complaisance à l’écran et même sa fonction de divertissement ». Mathieu Platret du Journal du geek écrit « Malgré un récit convenu et un peu bancal, Death Wish est un très bon film d’action mettant en scène un Bruce Willis de retour aux affaires. Si l’on peut regretter son rythme étrange et les grosses ficelles employées pour jouer avec les sentiments du spectateur, la réalisation d’Eli Roth n’en demeure pas moins un bon moment de cinéma à l’américaine. » Sylvestre Picard de Première écrit notamment « si l'on fait abstraction de son discours moral vite expédié, le remake d'Un justicier dans la ville avec Bruce Willis est un divertissement bien calibré »[22].

Certaines critiques sont cependant négatives, comme celle parue dans Voici : « Balourd, impersonnel et même pas divertissant, ce remake d'Un justicier dans la ville met en scène un Bruce Willis plus démotivé et "cachetonneur" que jamais, dont la palette de jeu semble régresser de film en film »[22]. Dans Ecran Large, Simon Riaux écrit quant à lui « La seule victime de Bruce Willis est sa carrière, qui en prend encore un coup dans le buffet avec cet embarrassant navet ». Édouard Sonderborg de Ouest-France trouve que l'acteur est « monolithique » et que « les coulées de sang et de violence laissent un goût très amer dans la bouche »[22].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 234 817 entrées[23] 13 semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
34 017 028 $[2] [24]
Alt=Image de la Terre Mondial 48 637 028 $[23] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le générique du film ne mentionne que le roman de Brian Garfield.
  2. a et b (en) « Death Wish », sur Box Office Mojo (consulté le 15 mai 2018)
  3. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=2836_death+wish.
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 23 décembre 2018)
  5. a et b (en) Clint Morris, « Stallone in Death Wish remake? Updated! » [archive du ], Moviehole, (consulté le 20 décembre 2006) : « Upon listening to the talkback responses on AICN, many who turned their nose at the idea of a remake, Stallone tells the site today that he will NOT be doing the movie. Yep, he listened to the fans! »
  6. (en) « Stallone tapped for Death Wish remake », London, The Guardian, (consulté le 5 novembre 2007)
  7. (en) « 'The Grey' Director Joe Carnahan to Remake 'Death Wish' » (consulté le 5 octobre 2012)
  8. « Un Justicier dans la Ville : le remake avec Russell Crowe ? », sur ActuCiné, (consulté le 4 décembre 2016).
  9. (en) « Death Wish Replaces Director Joe Carnahan with Gerardo Naranjo », sur MovieWeb (consulté le 4 décembre 2016)
  10. (en) « EXCLUSIVE Benicio Del Toro Rejected to Star in Death Wish Remake », sur Desde Hollywood (consulté le 4 décembre 2016)
  11. (en) Mike Fleming, Jr, « ‘Death Wish’ Revamp With Bruce Willis To Be Helmed By ‘Big Bad Wolves’ Directors Aharon Keshales & Navot Papushado », Deadline,
  12. (en) Mike Fleming Jr., « Eli Roth To Direct Bruce Willis In 'Death Wish' Remake », sur Deadline.com, (consulté le 20 juin 2016)
  13. (en) « Vincent D’Onofrio Joins Bruce Willis In Eli Roth-Helmed ‘Death Wish’ », Deadline,
  14. (en) Amanda N'Duka, « Eli Roth’s ‘Death Wish’ Adds Kimberly Elise and Camilla Morrone », sur Deadline, (consulté le 9 octobre 2016)
  15. (en) Amanda N'Duka, « Thriller ‘D.O.A. Blood River’ Sets Cast; Ronnie Gene Blevins Joins ‘Death Wish’ », sur Deadline, (consulté le 18 octobre 2016)
  16. « Death Wish : Joe Carnahan se désolidarise du remake », sur Allociné, (consulté le 4 décembre 2016)
  17. (en) Nina Metz, « Bruce Willis shooting 'Death Wish' remake in Chicago this week », Chicago Tribune, (consulté le 9 octobre 2016)
  18. (en) « Bruce Willis pictured with his star studded cast for film Death Wish », sur Mail Online, (consulté le 18 octobre 2016)
  19. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  20. (en) « Death Wish (2018) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 15 mai 2018)
  21. (en) « Death Wish Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 15 mai 2018)
  22. a b c et d « Critiques presse Death Wish », sur Allociné (consulté le 15 mai 2018)
  23. a et b « Death Wish », sur JP box-office.com (consulté le 15 mai 2018)
  24. (en) « Death Wish - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 15 mai 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]