Jérôme d'Ambrosio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir D'Ambrosio.
Jerôme d'Ambrosio
Description de cette image, également commentée ci-après
Jérôme d'Ambrosio en 2011
Biographie
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Etterbeek (Belgique)
Nationalité Drapeau de Belgique Belge
Carrière
Années d'activité Depuis 2003
Qualité Pilote automobile
Équipe Formule 1
Drapeau : Russie Marussia Virgin Racing (2011)
Drapeau : Royaume-Uni Lotus F1 Team (2012-2013)
Formule E
Drapeau : États-Unis Dragon Racing (2014-2018)
Drapeau : Inde Mahindra Racing (2018-)

Jérôme d'Ambrosio, né le à Etterbeek, est un pilote automobile belge. Vice Champion GP2 Asia Series en 2009. Il participe à vingt Grands Prix de Formule 1 en 2011 et 2012. Titulaire chez Virgin Racing pour la saison 2011 de Formule 1, il est pilote de réserve chez Lotus F1 Team en 2012 puis devient pilote essayeur en 2013.

Depuis 2014, il a rejoint le championnat de Formule E FIA avec l'écurie Dragon Racing ; il a remporté deux victoires et est monté plusieurs fois sur le podium. En 2018, il court au sein du Mahindra Racing avec Pascal Wehrlein comme équipier.

Carrière[modifier | modifier le code]

1997-2007 : Début en sport automobile[modifier | modifier le code]

1997-2002 : Karting[modifier | modifier le code]

D'Ambrosio commence le karting à 12 ans et connaît rapidement divers succès (notamment le Junior Monaco Kart Cup en 2000). Il remporte trois fois le championnat de Belgique, il a remporté la catégorie Mini en 1999, le Junior en 2000 et la Formule A en 2002. Il a remporté le Junior Monaco Kart Cup en 2000 et la Coupe du Monde Formule A en 2002.

2003 : Champion Formule Renault 1600[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts dans le sport automobile en 2003, année où il remporte le championnat belge de Formule Renault 1600. Il passe à la Formule Renault 2.0 les deux années suivantes dans les championnats français puis italien avec quelques manches d'Eurocup, terminant quatrième des deux championnats nationaux.

En 2005, il fait la transition vers la Formule Renault 3.5 mais quitte le championnat après quatre meetings décevants où il ne marque aucun point, pour continuer sa saison en Euroseries 3000, où il finit cinquième du championnat après avoir pris la saison en cours.

2007 : Champion International Formula Master[modifier | modifier le code]

Il relance sa carrière l'année suivante en remportant avec aisance le tout premier championnat d'International Formula Master. Cela lui permet, grâce au soutien de la structure de management Gravity Sport de faire la transition vers le GP2 Series, au sein de l'équipe DAMS.

2008-2010 : GP2 Series/ Asia Series[modifier | modifier le code]

Jérôme d'Ambrosio en GP2 Series en Turquie en 2009.

Il y passe trois saisons pendant lesquelles il obtient plusieurs podiums et une victoire en course sprint à Monaco en 2010. Cette année-là, il occupe aussi le poste de pilote de réserve de l'équipe de Formule 1 Renault F1 Team[1] et participe aux séances d'essai du vendredi lors des quatre derniers Grands Prix de cette même saison comme pilote dans l'équipe Virgin Racing[2] tout en restant pilote de réserve chez Renault.

Le 16 septembre, il a été annoncé que d'Ambrosio remplacerait Lucas di Grassi chez Virgin à quatre reprises lors des essais de vendredi: lors des Grands Prix de Singapour, du Japon, de la Corée et du Brésil. Il a annoncé la nouvelle à la chaîne de télévision belge RTBF. À sa première séance d'essais vendredi à Singapour, il a terminé 21e, à deux dixièmes de moins que son coéquipier Timo Glock .

2011 : Formule 1 chez Virgin Racing[modifier | modifier le code]

Jérôme d'Ambrosio, pilote d'essais chez Virgin en essais libres au GP du Japon 2010

Le , lors d'une conférence de presse, Virgin Racing annonce que Jérôme sera pilote titulaire dès le début de la saison 2011 de Formule 1 au côté de Timo Glock[3]. Il devient le premier pilote belge à prendre part à un Grand Prix depuis Philippe Adams en 1994. Régulier en course mais moins performant que son coéquipier en qualification, il perd son baquet pour la saison 2012 au profit du français Charles Pic[4].

En 2012, il devient pilote d'essais pour Lotus F1 Team et dispute le Grand Prix d'Italie en remplacement du titulaire Romain Grosjean, suspendu. Qualifié à la seizième place, il se classe treizième de la course et conserve son poste d'essayeur en 2013, aux côtés de Davide Valsecchi et de Nicolas Prost.

2014 : Blancpain Endurance Series[modifier | modifier le code]

Jérome d'Ambrosio est passé de monoplace à une GT, rejoignant Bentley pour piloter une Continental GT3 dans la Blancpain Endurance Series aux côtés de Duncan Tappy et Antoine Leclerc.

Depuis 2014 : Engagement en Formule E[modifier | modifier le code]

2014-2018 : Chez Dragon Racing[modifier | modifier le code]

Photographie d'une monoplace de Formule E gris argent, vue de trois-quarts.
Jérôme d'Ambrosio à Punta del Este en Formule E en 2014-2015.

Le , Jérôme d'Ambrosio s'engage en championnat de Formule E FIA de monoplaces électriques au sein de l'écurie Dragon Racing pour la saison 2014-2015[5]. Il termine quatrième du championnat des Pilotes, avec une victoire au Prix de Berlin[6].

2018- : Chez Mahindra Racing[modifier | modifier le code]

Carrière en monoplace[modifier | modifier le code]

Résultats en GP2 Asia Series[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2008 DAMS 10 0 0 12 10e
2008-2009 DAMS 11 0 0 36 2e

Résultats en GP2 Series[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2008 DAMS 20 1 0 21 11e
2009 DAMS 20 0 0 29 9e
2010 DAMS 16 2 1 21 10e

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Abandons Points inscrits Classement
2011 Marussia Virgin Racing MVR-02 Cosworth V8 Pirelli 19 3 0 24e
2012 Lotus F1 Team E20 Renault V8 Pirelli 1 0 0 23e

Résultats en championnat du monde de Formule E[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Pneus GP disputés Abandons Points inscrits Classement
2014-2015 Dragon Racing Spark-Renault SRT 01E Michelin 11 0 113 4e
2015-2016 Dragon Racing Venturi VM200-FE-01 Michelin 10 0 83 5e

Autres résultats[modifier | modifier le code]

  • En 2011, il termine deuxième de la première édition du ERDF Master Kart de Paris-Bercy, épreuve de prestige opposant certains des meilleurs pilotes automobiles des diverses disciplines des calendriers FIA de la saison.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://media.renaultf1.com/Edition-1.html?lang=en
  2. « D'Ambrosio pilote d'essai chez Virgin pour quatre GP de F1 », 7s7,‎ (lire en ligne)
  3. « Exclu : D'Ambrosio chez Virgin », RTBF Sport,‎ (lire en ligne)
  4. « Le Français Charles Pic remplacera bien D'Ambrosio », 7s7,‎ (lire en ligne)
  5. « Formule E - Dragon Racing engage Jérôme d'Ambrosio », sur autohebdo.fr, (consulté le 22 juillet 2014)
  6. Edd Straw, « Berlin Formula E: D'Ambrosio gets win as di Grassi disqualified », sur autosport.com, (consulté le 17 juin 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :