Spitzberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'archipel du Svalbard, entité administrative norvégienne.
Spitzberg
Spitsbergen (no)
Localisation de Spitzberg (en rouge) dans le Svalbard.
Localisation de Spitzberg (en rouge) dans le Svalbard.
Géographie
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Archipel Svalbard
Localisation Mer du Groenland et mer de Barents (océan Arctique)
Coordonnées 78° 54′ 00″ N 18° 01′ 00″ E / 78.9, 18.01666778° 54′ 00″ N 18° 01′ 00″ E / 78.9, 18.016667
Superficie 39 044 km2
Point culminant Newtontoppen (1 717 m)
Géologie Île continentale
Administration
Territoire Svalbard
Démographie
Population 2 921 hab. (2007)
Densité 0,07 hab./km2
Plus grande ville Longyearbyen
Autres informations
Découverte 1596
Fuseau horaire UTC+1

Géolocalisation sur la carte : Svalbard

(Voir situation sur carte : Svalbard)
Spitzberg
Spitzberg

Géolocalisation sur la carte : océan Arctique

(Voir situation sur carte : océan Arctique)
Spitzberg
Spitzberg
Îles de Norvège

Spitzberg, en norvégien Spitsbergen, est une île de Norvège située dans le Svalbard, un archipel formant un territoire de ce pays.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Spitzberg est un toponyme allemand ayant pour équivalent scandinave Spitsberg avec un « s » à la place du « z ». Ces deux toponymes signifient « montagnes pointues ». Jusqu'en 1920, date de la signature du traité du Svalbard, l'archipel du Svalbard était appelé « Spitzberg » et son île principale « Spitzberg occidentale », en norvégien Vestspitsbergen. Avec ce traité, la Norvège modifie les noms selon l'usage actuel.

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysage montagneux de l'intérieur de Spitzberg.

Plus grande île du Svalbard, Spitzberg est aussi la seule à être peuplée avec l'île aux Ours (Bjørnøya). D'une superficie de 39 044 km2, elle mesure 280 kilomètres de longueur du nord au sud pour 40 à 225 kilomètres de largeur d'est en ouest.

Les affleurements de ses couches géologiques et des fossiles qu'elles contiennent permettent de mieux comprendre la tectonique des plaques. Le parc national de Nordvest-Spitsbergen contient deux des sources d'eaux chaudes les plus au nord de la planète par 80° Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chasse à la baleine dans les eaux de Spitzberg.

Spitzberg est découvert de manière certaine en même temps que le reste du Svalbard par l'explorateur néerlandais Willem Barentsz en 1596 alors qu'il faisait route vers la Chine via le passage du Nord-Est. Il baptise alors l'île Spitsbergen en référence à ses sommets escarpés. Néanmoins, l'archipel semble avoir été connu par les chasseurs russes Pomors dès le XIIe et XIVe siècles bien qu'aucune preuve solide antérieure au XVIIe siècle n'ait été trouvée. Pensant que les terres découvertes font partie du Groenland, ils la nomment Grumant. Le toponyme de « Svalbard » est mentionné pour la première fois dans les sagas Islandaises des Xe et XIe siècles mais il se réfère très vraisemblablement à la côte de Blosseville au Groenland.

Au début du XXe siècle, l'île est un lieu de chasse à la baleine, utilisé notamment par les Basques. Cela soulève quelques litiges concernant les droits de pêche. Le traité du Svalbard, à l'origine signé le par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Danemark, la France, l'Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas et la Suède, conduit tous les États contractants à reconnaître la souveraineté de la Norvège sur ce territoire, et fixe les questions des droits de pêche. Les mines de charbon exploitées par des intérêts russes à Barentsburg sont une conséquence de ce traité.

Démographie[modifier | modifier le code]

Spitzberg est la seule île du Svalbard avec l'île aux Ours à être habitée. Sa plus grande ville est Longyearbyen avec environ 1 600 habitants, puis Barentsburg (850 habitants russes), Ny-Ålesund (20 habitants), Pyramiden (7 habitants russes) et des villes fantômes comme Grumantbyen, Colesbukta ou Advent City.

Activités[modifier | modifier le code]

Billet d'un rouble émis en 1976 pour Spitzberg[réf. nécessaire].
MS Nordstjernen (étoile du Nord) de Hurtigruten dans la baie de la Madeleine

Sur cette île est installé le Svalbard Global Seed Vault (Chambre forte mondiale de graines de Spitzberg), une énorme chambre froide et forte conservant des échantillons de l'ensemble des graines vivrières de la planète en vue de la conservation de la biodiversité. L'ancien village minier de Ny-Ålesund est aujourd'hui une cité scientifique internationale. La France y possède deux stations de recherche : la base Charles Rabot dans le village et la base Jean Corbel à cinq kilomètres à l'est du village, cette dernière (créée en 1964) étant la plus ancienne des stations scientifiques de l'archipel.

Le tourisme s'y développe avec les navires de croisière; dont ceux de la compagnie Hurtigruten.

En 1997, une exposition intitulée Antarctica, hivernage au Spitzberg a eu lieu au Musée national de la Marine à Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :