Vache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vache (homonymie) et Vaché.
Vache et son veau.
Article général Pour un article plus général, voir Bos taurus.

Vache est le nom vernaculaire donné à la femelle du taureau et à la mère du veau des bovins[1]. Tous trois désignent le plus souvent des mammifères domestiques de l'espèce Bos taurus, un ruminant appartenant à la famille des bovidés, généralement porteur de cornes sur le front. Une génisse ou vachette, appelée aussi taure à Québec, est une vache qui n'a pas vêlé. Le mot vache vient du latin vacca de même sens[2],[3].

Description et comportement[modifier | modifier le code]

Articles principaux : Bos taurus et Liste de races bovines.
Fichier audio
Meuglement d'une vache (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Le poids moyen d'une vache adulte varie en fonction de la race de 500 à 900 kg. Elle est plus petite que le taureau.

Élevage[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Élevage bovin, vaches laitières et Lait de vache.
Génisses montbéliardes

Alors que les taureaux sont destinés principalement à la boucherie et rarement à la reproduction, les vaches sont le plus souvent destinées à assurer le renouvellement du troupeau ou la production de lait. La vache est élevée soit pour son lait (races de vaches laitières), soit pour la production de viande (races à viande ou « allaitantes »), soit pour les deux (races mixtes).

Comme tous les mammifères, une vache ne peut donner du lait qu'à partir du moment où elle a mis bas[4]. Avant d'avoir eu son premier veau, la jeune femelle est appelée génisse.

Les vaches laitières en fin de vie sont normalement mises à l'engraissement et envoyées à l'abattoir (vaches de réforme). Elles fournissent en France l'essentiel de ce qui est commercialisé sous la dénomination « viande de bœuf ». La France comptait 18,9 millions de vaches en 2006[5].

La vache dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Religions et mythologies[modifier | modifier le code]

Vache sacrée indienne
Article détaillé : Vache sacrée.

En Inde, une grande partie de la population considère traditionnellement les vaches comme des animaux sacrés. Elles sont libres de se promener dans les rues et jusque sur les autoroutes. Elles ne sont pas destinées à être mangées mais fournissent le lait nécessaire aux rituels religieux. Le barattage de la mer de lait est un des mythes de la cosmogonie indienne. La vache Audhumla est un mythe cosmogonique de la mythologie scandinave.

La sourate Al-Baqara (en arabe: سورة البقرة, Sūratu al-Baqarah, "La vache") est la deuxième et la plus longue sourate du Coran. Le nom de « sourate de la vache » fait référence à un différend entre Moïse et les Israélites à propos d'une vache qu'ils doivent sacrifier afin de connaître le meurtrier d'un homme tué. Ne pas confondre avec l'incident biblique où Moïse interdit d'adorer le veau d'or.

La Torah fait référence au rite de la Vache rousse[6].

Langage[modifier | modifier le code]

Proverbe : « À chacun son métier, et les vaches seront bien gardées[7] »

Expressions :

  • pleuvoir comme vache qui pisse : pleuvoir dru ;
  • L'expression "Mort aux vaches" vient[8] du mot allemand Wache (garde, sentinelle) . "Mort aux Wache" devint vite "Mort aux vaches" dans le langage des Français frontaliers pour devenir une expression visant plus globalement les représentants de l'autorité et plus particulièrement les agents de police, d'où l'expression "mort aux vaches", parfois symbolisée par trois points tatoués sur la peau de prisonniers ;
  • être vache avec quelqu'un : être très sévère, voire injuste avec quelqu'un ; on dit aussi une peau de vache ;
  • période de vaches maigres : période de difficultés financières (référence à la Genèse, 41) ;
  • vachement (adverbe, populaire) : très, beaucoup ;
  • La vache ! (locution) : marque la surprise, l'admiration ou le dépit ;
  • vachard : adjectif qualifiant quelque chose ou quelqu'un qui vous prend en traitre ;
  • vache à lait : personne ou institution dont on tire profit abusivement ;
  • adieu veau, vache, cochon, couvée : finis les beaux rêves (expression tirée de la fable de La Fontaine : La Laitière et le Pot au lait) ;
  • l'amour vache : désigne un amour violent et passionné ;
  • Parler français comme une vache espagnole [9],[10] : Commettre de grosses fautes de français.

Voir aussi : Idiotisme animalier.

Les vaches dans l'art[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  2. (fr) Voir étymologie de vache sur le Trésor de Langue Française informatisé
  3. Dictionnaire étymologique et historique du français, Larousse.
  4. Jean-Pierre Coffe a pour habitude de dire : « Beaucoup de monde ignore que, pour qu'une vache donne du lait, il faut qu'elle ait eu un veau ».
  5. Jacques Agabriel, « Les filières bovines lait et viande », sur inra.fr,‎ 11 février 2008 (consulté le 2 mars 2011).
  6. Parah Adamah, Livre des Nombres, 19, 2
  7. Ce proverbe populaire tire son origine de la morale d'une fable du XVIIIe siècle : Le vacher et le garde-chasse par Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794)
  8. [1]
  9. Cette expression est, probablement, une déformation de « Parler français comme un Basque Espagnol ».
  10. Wiktionnaire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]