Vache de réforme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une vache de réforme ou vache réformée est une vache ayant produit et pris de l'âge. Elle est dorénavant jugée inapte pour la production de veaux et/ou de lait et apte pour être engraissée puis vouée à la boucherie pour l'alimentation.

Selon que les vaches produisent pour l'industrie laitière et l'industrie de la viande ou dans un mode d'agriculture paysanne (produits fermiers), son âge de réforme sera différent :

  • les vaches produisant pour l'industrie laitière sont réformées assez jeunes, soit après 1 à 5 ans de production (qui commencera avec le premier veau en général vers 3 ans).
  • les race de vache résolument allaitantes, produisant pour l'industrie de la viande sont réformées après avoir vêlé 5 à 7 fois (7 à 10 ans d'âge) suivant les races.
  • les vaches produisant dans un mode d'agriculture paysanne peuvent voire varier de façon conséquente leur âge de réforme.

Avant d'être abattues et transformées, les vaches allaitantes sont en général engraissées pendant une période de 2 à 3 mois. Une partie des vaches laitières sera aussi engraissée, mais pour certaines races, par exemple la Prim'Holstein sélectionnée uniquement sur un critère laitier, il n'est pas économiquement intéressant de les engraisser[1].

Les motifs de réforme en dehors de la gestion normale du troupeau (renouvellement) sont divers :

  • l'âge
  • Vache non ou plus fertile
  • Vache vêlant en décalage avec le reste du troupeau
  • Vache tarie
  • Animal boitant
  • Animal avec des problèmes de comportement
  • Vache avec des mammites

Produit[modifier | modifier le code]

La vache laitière de réforme concourt à 40% des apports pour l'industrie de la viande en France en 2012. Pour la viande hachée, c'est quasiment l'unique source[1]. Le prix d’une vache de réforme varie en fonction de son poids (race, état d’engraissement, âge à la réforme) et du prix du kg de carcasse (poids de carcasse, conformation, période de vente, savoir vendre).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fabien Bova, « La filière bovine française face à la sortie des quotas laitiers », FranceAgriMer, no 12,‎ (lire en ligne [PDF])