École nationale d'administration publique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École nationale
d'administration publique
École nationale d'administration publique.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Université publique
Disciplines
Administration publique
Régime linguistique
Fondateur
Roland Parenteau
Directeur
Guy Laforest, directeur général
Localisation
Campus
Urbain
Localisation
Québec, Montréal et Gatineau
Pays
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1 669 (2016)
Enseignants
37 (2016)
Budget
25,4 millions (2016)
Divers
Devise
L'Université de l'administration publique
Membre de
Site web
Édifice de l'ENAP à Québec

L'École nationale d'administration publique (ENAP) est un établissement universitaire, membre du réseau de l'Université du Québec fondée le . Son siège social est situé à Québec, mais elle possède des campus d'enseignement régionaux à Montréal, Trois-Rivières, Gatineau et Saguenay. L'ENAP se spécialise dans l'enseignement et la recherche en administration publique[1]. Elle offre 33 programmes de 2e et de 3e cycles. À l’automne 2015, l'université comptait 1 669 étudiants inscrits[2], répartis dans ses cinq campus. L'ENAP compte près de 11 000 diplômés[3].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1969, Roland Parenteau fut chargé par le gouvernement de créer l'ENAP pour donner une formation universitaire en gestion publique aux fonctionnaires en place avant qu’ils n’accèdent à des postes de commande[4],[5]. L'idée était de doter la province d’une institution de haut savoir avec des programmes de deuxième et de troisième cycles dans les grands domaines de l’administration publique[6].

En 1973, l'ENAP était réclamé par l'entité de l'Université du Québec et par l'Université Laval. C'est l'Université du Québec qui mettra la main sur l'École[7].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Le Directeur général de l'École est nommé par le Gouvernement du Québec en vertu la loi de l’Université du Québec[8].

L'économiste Roland Parenteau fut le premier Directeur général jusqu’en 1974 et le directeur général par intérim en 1988-1989[9],[10]. Depuis 2017, la Direction générale est assurée par M. Guy Laforest[11].

Composantes[modifier | modifier le code]

L'École est composée de trois directions :

  • Direction de l'enseignement et de la recherche
  • Direction des services aux organisations
  • Direction des affaires internationales

Mission[modifier | modifier le code]

L'ENAP a pour mission de contribuer au développement de l’administration publique à la fois comme champ de connaissance et comme champ de pratique[12]. Elle exerce sa mission dans quatre grands domaines :

  • des programmes d'études de 2e et 3e cycle en administration publique;
  • des activités de recherche dans les domaines principalement reliés à la gestion publique, à la gouvernance et aux politiques publiques;
  • des services aux organisations publiques destinés à appuyer les organisations et les gestionnaires publics dans leur développement de compétences de gestion et l'optimisation de la performance organisationnelle : formation continue, coaching, gestion des talents, évaluation et sélection de personnel ainsi que conseil en gestion et en gouvernance;
  • des activités de développement international : formation des gestionnaires publics étrangers et de formateurs en management public, services-conseils aux gouvernements, appui au développement des écoles et des programmes de gestion publique, exportation de l'expertise de la fonction publique québécoise.

Formation[modifier | modifier le code]

L’ENAP offre des programmes d’études de 2e et de 3e cycles universitaires destinés aux besoins des individus et des organisations publiques. Ses programmes peuvent être suivis à temps partiel ou à temps complet à Québec et à Montréal, et avec certaines restrictions de cours, dans les trois autres campus de Gatineau, Trois-Rivières et Saguenay.

De part sa mission, la formation dispensée à l’ENAP s’adresse aussi bien aux gestionnaires en exercice qu’aux jeunes diplômés du baccalauréat qui optent pour une carrière de professionnel ou de conseiller en administration publique[13].

Programmes d'études[modifier | modifier le code]

  • 28 programmes de 2e cycle[14]
  • 1 programme conjoint de 2e cycle en collaboration avec l'UQAC et l'UQAT[15]
  • 1 programme conjoint de 2e cycle en collaboration avec l'UQAR[16]
  • 2 programmes de 3e cycle[17]

Chaires et groupes de recherche[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en.
Motif avancé : il serait souhaitable de trouver des sources secondaires indépendantes (non issues de enap.ca/fr) qui montrent l'importance de ces chaires et groupes de recherche.
  • Chaire de recherche du Canada sur l'évaluation des actions publiques à l'égard des jeunes et des populations vulnérables (CRÉVAJ)[18]
  • Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance et la transformation des organisations et systèmes de santé (GETOSS)[19]
  • Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public[20]
  • Centre de recherche et d'expertise en évaluation (CREXE)[21]
  • Centre de recherche sur la gouvernance (CERGO)[22]
  • Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ)[23]
  • Groupe d’étude, de recherche et de formation internationales (GERFI)][24]
  • Groupe d'études sur les relations internationales du Québec (GERIQ)[25]
  • L'Observatoire de l'administration publique[26]
  • Cité-ID LivingLab Gouvernance de la résilience urbaine[27]

Services aux organisations[modifier | modifier le code]

En tant qu'école à vocation professionnelle, l’ENAP offre des programmes de formation continue aux gestionnaires en exercice dans les secteurs public et parapublic en concertation avec le gouvernement du Québec, mais aussi en association avec diverses organisations. Elle offre également des services de conseil en gestion et en gouvernance, de coaching d'évaluation et de sélection de personnel ainsi que de gestion des talents[28].

ENAP internationale[modifier | modifier le code]

L’ENAP est active sur la scène internationale, contribuant à la réflexion et à l’évolution des pratiques de l’administration publique[29]. Elle a développé, au fil des ans, plusieurs axes d'intervention dont le transfert de connaissances et de compétences en gestion du secteur public par ses programmes pour gestionnaires publics (programmes d'études réguliers, programmes stratégiques, formations spécialisées), le service-conseil ainsi que par ses relations institutionnelles et la coopération universitaire[30].

En 2018, l'Université a noué des liens avec des établissements universitaires d'Afrique francophone[31]. Cela s'est notamment matérialisé à travers la mise sur pied de partenariat avec l’IFTIC-SUP[32] de Yaoundé (Cameroun)[33],[34] et l'Institut d'études politiques de Tunis[35],[36].

Les campus[modifier | modifier le code]

L'ENAP dispose de trois principaux campus : Québec Montréal et Gatineau.

Campus de Québec[modifier | modifier le code]

Le campus de Québec est situé dans l'arrondissement de La Cité, dans le quartier St-Roch, en face de la Place de l'Université du Québec. Cet édifice abrite aussi le siège social de l'institution. L'ENAP à Québec est dotée de résidences étudiantes comptant une centaine de chambres. Le siège social de l'université est également situé au campus de Québec.

Campus de Montréal[modifier | modifier le code]

À Montréal, l'ENAP est située dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal dans les mêmes locaux que le Conservatoire de musique et d'art du Québec à Montréal.

Campus de Gatineau[modifier | modifier le code]

À Gatineau, l'ENAP partage ses locaux avec l'Université du Québec en Outaouais.

Campus de Saguenay et Trois-Rivières[modifier | modifier le code]

L’ENAP dispose de locaux aménagés à ces deux endroits, en collaboration avec l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université du Québec à Trois-Rivières. Seuls les programmes pour gestionnaires (programme court, diplôme d’études supérieures spécialisées et maîtrise) en administration publique y sont offerts.

Bureaux régionaux et points de services[modifier | modifier le code]

L'ENAP offre également de la formation dans quelques bureaux régionaux à Drummondville, Joliette, Longueuil, Sainte-Thérèse et Sherbrooke.

Personnalités liées à l'ENAP[modifier | modifier le code]

Étudiants et diplômés[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Doctorats honorifiques remis par l'ENAP[modifier | modifier le code]

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

L'Association étudiante[modifier | modifier le code]

Fondée en 1996, l'Association étudiante de l'ENAP (AEENAP) défend l'ensemble des étudiants et étudiantes du 2e et 3e cycles de l'ENAP[59]. L'association a pour mission de défendre, représenter et promouvoir les intérêts de ses membres, ainsi que de valoriser leur institution et leur formation dans une perspective professionnelle et universitaire. Notamment, elle veille à coordonner les actions et revendications de la population étudiante de l’ENAP, représenter ses membres auprès de l’administration de l’ENAP ou de tout autre interlocuteur, améliorer la condition de la population étudiante de l’ENAP, ainsi que sa qualité de vie, favoriser la participation de la population étudiante de l’ENAP à la vie de campus, encourager l’implication politique de ses membres, informer la population étudiante de l’ENAP et améliorer l’accessibilité aux études[60].

Fonds ENAP[modifier | modifier le code]

À travers la fondation de l'Université du Québec, l'ENAP dispose d'un fonds pour soutenir financièrement ses étudiants. Ce soutien est attribué sous forme de bourses[61].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ensemble vers 2018, Plan de développement stratégique 2013-2018 », sur enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  2. « Rapports annuels 2015-2016 », sur www.uquebec.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  3. « L'ENAP célèbre la réussite de 371 nouveaux diplômés en administration publique », sur enap.ca, (consulté le 4 juillet 2018)
  4. « Roland Parenteau (1921 – 2015) », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  5. « Roland Parenteau, bâtisseur de l’ENAP », sur Le Devoir (consulté le 4 juillet 2018)
  6. « Institution de haut savoir », sur Le Devoir (consulté le 4 juillet 2018)
  7. SI, "L'Université Laval frustée : L'École nationale d'administration publique demeure à l'Université du Québec", À propos, 17 septembre 1973, p.4.
  8. « ENAP - École nationale d'administration publique > Politiques et règlements », sur www.enap.ca (consulté le 2 juillet 2018)
  9. « ENAP - École nationale d'administration publique > Les directeurs généraux au fil du temps », sur www.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  10. « Décès du fondateur de l'ENAP », sur www.uquebec.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  11. « Le nouveau directeur de l'ENAP veut insuffler la passion aux fonctionnaires », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  12. « ENAP - École nationale d'administration publique > Lettres patentes de l'ENAP », sur www.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  13. « ENAP - École nationale d'administration publique > Lettres patentes de l'ENAP », sur www.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  14. « ENAP - École nationale d'administration publique > Accueil 2e et 3e cycles », sur www.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  15. « ENAP - École nationale d'administration publique > Gestion publique en contexte autochtone », sur www.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  16. Francois Cormier, « Diplôme d'études supérieures spécialisées en administration publique régionale », sur www.uqar.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  17. « ENAP - École nationale d'administration publique > Accueil 2e et 3e cycles », sur www.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  18. « ENAP - École nationale d'administration publique », sur www.recherche.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  19. « GETOSS > GETOSS Accueil », sur cerberus.enap.ca (consulté le 6 juillet 2018)
  20. « ENAP - École nationale d'administration publique > Chaire La Capitale Accueil », sur www.chairelacapitale.enap.ca (consulté le 6 juillet 2018)
  21. « CREXE - Centre de recherche et d'expertise en évaluation », sur www.crexe.enap.ca (consulté le 6 juillet 2018)
  22. « CERGO > CERGO Accueil », sur www.cergo.enap.ca (consulté le 6 juillet 2018)
  23. « CIRRICQ - Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec », sur cirricq.org (consulté le 6 juillet 2018)
  24. http://www.enap.ca/enap/557/GERFI.enap
  25. « GÉRIQ - Groupe d'études et de recherche sur l'international et le Québec », sur cirricq.org (consulté le 6 juillet 2018)
  26. « Observatoire > Observatoire Accueil », sur www.observatoire.enap.ca (consulté le 6 juillet 2018)
  27. « Cité-ID LivingLab », sur Cité-ID LivingLab (consulté le 6 juillet 2018)
  28. « Accompagner la fonction publique d’aujourd’hui, dessiner celle de demain », sur Le Devoir (consulté le 4 juillet 2018)
  29. « ENAP - École nationale d'administration publique > L'ENAP sur la scène internationale », sur www.international.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  30. http://international.enap.ca/fr/accueil.aspx?sortcode=1
  31. « L'ENAP resserre ses liens avec les ambassadeurs des pays d'Afrique en poste au Canada | Réseau de l'Université du Québec », sur www.uquebec.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  32. Institut de formation supérieure aux métiers des télécommunications, de l’innovation technologique, de commerce et de gestion
  33. Médiaterre - https://www.mediaterre.org/, « La délocalisation des offres de formation de l'ENAP du Canada effective au Cameroun - Médiaterre », sur www.mediaterre.org (consulté le 4 juillet 2018)
  34. « ENAP - École nationale d'administration publique > Cameroun », sur www.international.enap.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  35. Institut d'études politiques de Tunis
  36. « L'ENAP-CANADA s'associe à l'IEP de Tunis pour développer des doubles diplômes canadiens - Institut d'Etudes Politiques de Tunis », Institut d'Etudes Politiques de Tunis,‎ (lire en ligne)
  37. « Simon Jolin-Barrette - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 2 juillet 2018)
  38. « Yves Bolduc - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 2 juillet 2018)
  39. « Benoit Charette - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 2 juillet 2018)
  40. « Éric Duhaime », sur IEDM (consulté le 4 juillet 2018)
  41. « Georges Lalande - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  42. « Robert Poëti - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 2 juillet 2018)
  43. « Carole Poirier - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 2 juillet 2018)
  44. « Brigitte Sansoucy, active dans la région d'Acton », Le NPD du Canada, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  45. « Brigitte Sansoucy, active dans la région d'Acton », sur http://brigittesansoucy.npd.ca, (consulté le 5 juillet 2018)
  46. « ENAP - École nationale d'administration publique > Informations professionnelles », sur enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  47. « ENAP - École nationale d'administration publique > Informations professionnelles », sur enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  48. « Me Renée Dupuis nouvelle vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse » (consulté le 5 juillet 2018)
  49. Zone Aucun thème sélectionné - ICI.Radio-Canada.ca, « Alain Juppé accepté à l'ENAP », sur Radio-Canada.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  50. « ENAP - École nationale d'administration publique > Informations professionnelles », sur enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  51. « Jean-Luc Migué nommé professeur émérite », ENAP, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  52. « ENAP - École nationale d'administration publique > Informations professionnelles », sur www.enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  53. « ENAP - École nationale d'administration publique > Informations professionnelles », sur enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  54. « ENAP - École nationale d'administration publique > Louis Bernard », sur www.enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  55. « ENAP - École nationale d'administration publique > Roch Bolduc », sur www.enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  56. « ENAP - École nationale d'administration publique > Michel Crozier », sur www.enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  57. « ENAP - École nationale d'administration publique > Sheila Fraser », sur www.enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  58. « ENAP - École nationale d'administration publique > Louise Fréchette », sur www.enap.ca (consulté le 5 juillet 2018)
  59. « Charte, statuts et règlements de l'AEENAP », sur www.aeenap.org, (consulté le 6 juillet 2018)
  60. « Mission », Association étudiante de l'ENAP,‎ (lire en ligne)
  61. « Faire un don », sur www.uquebec.ca (consulté le 2 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]