Michel Sarrazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Sarrazin, par Pierre Mignard

Michel Sarrazin, né le 5 septembre 1659 à Gilly-lès-Cîteaux[1],[2] (France) et mort le 8 septembre 1734 à Québec, est un scientifique français qui s'est fait connaître par ses travaux en Nouvelle-France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé une première fois en Nouvelle-France en 1685, il servit comme chirurgien-major dans l'armée coloniale jusqu'en 1694, puis étudia pendant trois ans à la faculté de médecine de Reims. En 1697, il s'établit définitivement à Québec avec le titre de médecin du roi.

Michel Sarrazin fut nommé à l'Académie des sciences correspondant de Tournefort le 4 mars 1699, puis de Réaumur le 23 janvier 1717[3].

Correspondant de l'Académie des sciences, il réalisa de nombreuses observations en histoire naturelle de la Nouvelle-France, notamment sur le castor, le rat musqué, le porc-épic, le glouton, l'orignal et le phoque, et constitua un imposant herbier, dont il ne reste que des copies.

Héritage[modifier | modifier le code]

Le nom de ce premier scientifique français établi sur le sol du futur Canada a été donné au prix Michel-Sarrazin remis annuellement à un scientifique québécois chevronné qui, par son dynamisme et sa productivité, a contribué de façon importante à l'avancement de la recherche biomédicale.

La Maison Michel-Sarrazin, spécialisée en soins palliatifs, perpétue également son souvenir.

Enfin, la sarracenia est une plante carnivore indigène nommée en son honneur. Le nom de la famille des Sarracéniacées, à laquelle appartient cette plante, fait également référence à Michel Sarrazin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoires croisées franco-québécoises, Académie de Lille
  2. Dictionnaire biographique du Canada
  3. [PDF] Académie des Sciences, S - Liste des membres, correspondants et associés étrangers de l'Académie des sciences depuis sa création en 1666.

Liens externes[modifier | modifier le code]