Richard Béliveau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Béliveau, né en 1953 à Trois-Rivières au Québec, titulaire d'un doctorat en biochimie de l'université Laval[1], est directeur du laboratoire de Médecine Moléculaire et chercheur au service de neurochirurgie de l'Hôpital Notre-Dame (CHUM). Il est également titulaire de la Chaire de Neurochirurgie Claude-Bertrand. Il participe aussi comme scientifique à l'émission Kampaï sur les ondes de Radio-Canada.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est professeur titulaire de biochimie à l'Université du Québec à Montréal depuis 1984, où il est titulaire de la Chaire en Prévention et Traitement du Cancer. Depuis 1996, il est directeur du laboratoire de médecine moléculaire de l'Hôpital Sainte-Justine[1]. Il est professeur de chirurgie et professeur de physiologie à la faculté de médecine de l'Université de Montréal. Il est également associé au Centre de Prévention du Cancer du département de l'Université McGill. Il est aussi membre du Groupe de Thérapie Expérimentale du Cancer de l'Hôpital Général Juif de Montréal.

Il est l'auteur de plus de 183[1] publications scientifiques dans des revues médicales à l'échelle internationale. Ses thèmes de recherche sont la prévention et le traitement du cancer, essentiellement par la nutraceutique[2].

Selon les 7 000 recherches scientifiques citées dans le dernier rapport du Fonds mondial de recherche contre le cancer, 30 % des cancers sont liés à ce que nous mangeons[3] ; Richard Béliveau est un pionnier de la "nutrathérapie", qui vise à faire de notre alimentation une arme contre le cancer[4].

Depuis 2010, il est le porte-parole de la Fondation québécoise de la massothérapie FQM], visant à contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des patients atteints de cancer, par la massothérapie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Chercheur connu dans le monde scientifique et médical pour ses travaux en oncologie, il est dorénavant bien connu du grand public en raison de ses qualités de vulgarisateur. Il est coauteur (avec Denis Gingras, Ph. D.) de trois ouvrages:

En 2012, le Musée Pointe-à-Callières de Montréal, présente une exposition de sa collection personnelle d'armes et d'armures japonaises. À cette occasion, Richard Béliveau a publié La grâce des guerriers (Libre expression, - 2012 - ISBN 9782764807835)

Par ses travaux, le docteur Béliveau et son équipe tentent de faire comprendre aux gens qu'ils ont un pouvoir sur leur santé en modifiant leur mode de vie et leur alimentation. Il est actuellement à l'élaboration d'un quatrième livre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]