Un grand homme de province à Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illusions perdues
Image illustrative de l'article Un grand homme de province à Paris
Illustration d'Adrien Moreau.

Auteur Honoré de Balzac
Pays France
Genre Étude de mœurs
Éditeur Werdet (tome 1)
Hyppolite Souverain (tome 2)
Furne (tome 3)
Collection Scènes de la vie parisienne
Date de parution entre 1836 et 1843
Série La Comédie humaine
Chronologie

Un grand homme de province à Paris est un roman d’Honoré de Balzac paru en 1839.

Ce titre est la deuxième partie de l’ensemble Illusions perdues[1], publié en trois parties entre 1836 et 1843, désormais édité en un seul volume.

Paris étant un milieu de perte d'illusions en ce qui concerne l'amour des deux amants venant d'Angoulême, ceux-ci se laissent emporter par le courant de la vie parisienne lors d'une soirée d'opéra. Lucien se détache de Louise et se remet à retravailler ses manuscrits. Il se fait des amis, d'Arthez, et Lousteau qui sont l'un écrivain et l'autre journaliste. N'ayant pas de succès pour son travail de poète, il se lance dans le journalisme où il connait un réel succès. Plus tard, il devient l'amant d'une actrice du nom de Coralie, il mène ainsi quelque temps une existence brillante et luxueuse, mais se fait des ennemis. Il subit la vengeance de Louise, et après la mort de Coralie, la femme qu'il aimait, il décide de retourner à Angoulême.

Illusions perdues et Splendeurs et misères des courtisanes sont les deux œuvres monumentales de la Comédie humaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir notice et résumé de ce titre dans la section : principales œuvres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Lacaux, « Le Premier État d’Un grand homme de province à Paris », L’Année balzacienne, 1969, p. 187-210.

Lien interne[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :