1836 en littérature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chronologies
1833 1834 1835  1836  1837 1838 1839
Décennies :
1800 1810 1820  1830  1840 1850 1860
Siècles :
XVIIe XVIIIe  XIXe  XXe XXIe
Millénaires :
-Ier Ier  IIe  IIIe IVe
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Années de la littérature :
1833 - 1834 - 1835 - 1836 - 1837 - 1838 - 1839
Décennies de la littérature :
1800 - 1810 - 1820 - 1830 - 1840 - 1850 - 1860

Événements[modifier | modifier le code]

Léopoldine Hugo.
Peinte par Auguste de Châtillon en 1836, le jour de sa première communion.

Presse[modifier | modifier le code]

Parutions[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  1. 16 janvier : Alexis de Tocqueville De la démocratie en Amérique, chez Gosselin, en 2 volumes.
  2. 26 novembre : l'ancien saint-simonien Michel Chevalier publie ses Lettres sur l'Amérique du Nord.
  3. Joseph Görres (1776-1848) : Mystique divine, naturelle et diabolique (1836-1842).
  4. František Palacký (1798-1876, historien allemand) : Histoire de Bohême (en allemand).

Poésie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Auteurs francophones[modifier | modifier le code]

  1. Honoré de Balzac (1799-1851) : Le Lys dans la vallée.
  2. Honoré de Balzac : la Vieille Fille, publié en feuilleton dans le quotidien La Presse.
  3. Théophile Gautier (1811-1872) : Mademoiselle de Maupin.
  4. Alphonse de Lamartine (1790-1869) : Jocelyn.
  5. Alfred de Musset (1810-1857) : La confession d'un enfant du siècle, roman autobiographique.
  6. George Sand (1804-1876) : Simon.

Auteurs traduits[modifier | modifier le code]

  1. Miguel de Cervantes (1547-1616, espagnol) : L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, première et deuxième parties, traduites par Louis Viardot, éd. J.-J. Dubochet. Édition avec illustrations de Tony Johannot.
  2. Charles Dickens (1812-1870, anglais) : Pickwick papers (Les Papiers posthumes du Pickwick Club).
  3. Domenico Guerrazzi (italien) : Le siège de Florence, roman historique.
  4. Alexandre Pouchkine (1799-1837, russe) : La Fille du capitaine.
  5. Alexandre Pouchkine : Le Convive de Pierre.
  6. Mihály Vörösmarty (1800-1855, hongrois) : Ode à la Nation.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • L’écrivain romantique portugais Almeida Garrett fonde le Théâtre national et le Conservatoire national.
  1. Alfred de Musset (1810-1857) : Il ne faut jurer de rien
  2. Nicolas Gogol (1809-1852) : Le Revizor

Principales naissances[modifier | modifier le code]

Principaux décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Honoré de Balzac, Curiosités littéraires et pages inconnues : Traité de la vie élégante ; Physiologie du rentier de Paris ; Physiologie de l'employé ; Les boulevards de Paris, Rungis, Editorial MAXTOR, , 252 p. (ISBN 979-10-208-0122-7, présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]