Sophie Adenot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sophie Adenot
ESA astronaut announcement Class of 2022 (52519418671).jpg
Sophie Adenot lors de son intégration au corps d'astronautes de l'ESA, le 23 novembre 2022 à Paris.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Sophie Marie Laurence AdenotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis (d) (jusqu'en )
Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace (-)
Massachusetts Institute of Technology ()
École de l'air et de l’espace (-)
École du personnel navigant d'essais et de réception ()
Empire Test Pilots' School (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
ingénieure, aviatrice, pilote d'essais sur hélicoptères, astronaute
Mère
Autres informations
A travaillé pour
Arme
Unités
Grade militaire
Distinctions

Sophie Adenot, née le à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre), est une militaire, ingénieure et astronaute française. Lieutenante-colonelle de l'Armée de l'air et de l'espace, elle y est pilote d'hélicoptère puis pilote d'essai — fonction qu'elle est la première femme à occuper.

Le , elle est nommée astronaute par l'Agence spatiale européenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Sophie Marie Laurence[1] Adenot naît le à Cosne-Cours-sur-Loire, dans le département de la Nièvre en Bourgogne du mariage d'Hubert Adenot, notaire à Corbigny (Nièvre), et d'Isabelle Alloy[2],[3],[4].

Elle est élève au lycée de Saint-Denis des maisons d'éducation de la Légion d'honneur où elle obtient son baccalauréat avant d'entrer en classe préparatoire aux grandes écoles[5].

Elle obtient en 2004 le diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace (Supaéro) à Toulouse[6],[7], où elle obtient sa licence de pilote privé. Elle poursuit ses études au Massachusetts Institute of Technology (MIT)[8] à Cambridge, où elle passe son brevet de parachutisme sportif.

En plus du français, sa langue maternelle, Sophie Sophie Adenot parle l'anglais, l'allemand et le russe, et a des notions d'espagnol[9]. Elle a un fils[10] et enseigne le yoga depuis 2020[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Airbus Helicopters[modifier | modifier le code]

À sa sortie de Supaéro en 2004, elle rejoint Airbus Helicopters où elle travaille au sein du bureau d'études pour la conception des cockpits d’hélicoptères[11].

Armée de l'air et de l'espace[modifier | modifier le code]

Portrait réalisé par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

En , elle est admise sur titre à l'École de l'air de Salon-de-Provence en tant qu'élève officier de l'air[12]. Elle obtient sa licence de pilote de planeur[11], avant de poursuivre en tant que pilote d'hélicoptères. Elle est affectée en 2008 à l'escadron d'hélicoptères 1/67 Pyrénées où elle pilote des hélicoptères Caracal pour des opérations de secours militaires[13]. En 2012, elle rejoint l'escadron de transport 60 au sein duquel elle assure des missions de transport de personnalités au commande d'un Super Puma[14].

En 2017, elle intègre l'école du personnel navigant d'essais et de réception et devient en 2018 la première femme pilote d'essai sur hélicoptères en France[11],[15]. Elle s'inscrit dans le même parcours que Jacqueline Auriol, pionnière de l'aviation française, qui était la première femme française pilote d’essai sur avions à réaction. En 2022, elle cumule 3 000 heures de vol sur 22 types d'hélicoptères[16].

De 2019 à 2022, elle exerce en tant que pilote d'essai au sein de la DGA Essais en vol[14]. En parallèle, elle est sélectionnée en 2020 dans le programme Young Leaders de la French-American Foundation[17],[18], destiné à « bâtir des relations durables entre jeunes personnalités françaises et américaines et appelées à de hautes fonctions dans leurs pays respectifs »[19].

Le , elle obtient le brevet technique option « études scientifiques et techniques », branche « école de guerre »[20].

Astronaute[modifier | modifier le code]

Le , elle fait partie de la nouvelle promotion de 17 astronautes (dont cinq de carrière, un parastronaute et onze de réserve[21], sur 22 523 candidats[22]) de l'Agence spatiale européenne (ESA)[23],[24],[a].

Engagements[modifier | modifier le code]

Marraine du programme Ose[25], le dispositif d'ouverture sociale de l'Isae-Supaero, elle rencontre des collégiens et lycéens de différents milieux ruraux et défavorisés pour leur raconter et partager son parcours professionnel, inciter les jeunes à s'engager dans les filières scientifiques et techniques, et devenir ingénieurs[26].

Grades militaires[modifier | modifier le code]

En , elle est nommée lieutenant de l'Armée de l'air[1], puis promue capitaine trois ans plus tard[27]. Elle accède au grade de commandant en [28] puis de lieutenant-colonel en [29].

Décoration[modifier | modifier le code]

Le , Sophie Adenot est nommée au grade de chevalier dans l'ordre national du Mérite au titre de « lieutenante-colonelle ; 17 ans de services »[30].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Artificial gravity : changing the intensity of coriolis cross-coupled stimulus with head-angle, 2004, éditions du MIT
  • Mars, un nouvel espace pour l'homme avec Laurence Young, conférence dans le cadre du symposium au Collège de France sous la direction d'Alain Berthoz et Roland Recht, éditions Odile Jacob, 2005 [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Elle est la seconde femme française à faire partie du corps européen des astronautes, après Claudie Haigneré.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret du 23 octobre 2006 portant nomination et promotion dans l'armée active.
  2. Matthieu Delacharlery, « Espace : qui est Sophie Adenot, la nouvelle astronaute française ? », sur le site de la chaîne TF1, (consulté le ).
  3. « Les Imphycois, fiers de leur nouvelle astronaute », sur le site du quotidien Le Journal du Centre, (consulté le ).
  4. Who's Who in France, édition 2020, p. 77.
  5. a et b Marion Simon-Rainaud, « L'astronaute Sophie Adenot, une prof de yoga bientôt dans l'ISS », sur le site du quotidien Les Échos, (consulté le ).
  6. Arrêté du 9 décembre 2004 portant attribution du diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace en 2004.
  7. Emmanuelle Rey, « Accueil Grand Sud Vie locale », sur le site du quotidien La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  8. « Projects », sur le site du Massachusetts Institute of Technology (MIT) (consulté le ).
  9. CM, « Sophie Adenot : l'astronaute française a-t-elle des enfants ? », sur le site du magazine Closer, (consulté le ).
  10. Julien Sellier, Jeanne Le Borgne, « "Mon fils m'a dit : 'Bravo maman, tu vas réaliser ton rêve d'enfant'", confie Sophie Adenot », sur le site de la station RTL, (consulté le ).
  11. a b et c Jean-Louis Marcé, « La Grande Interview : Sophie Adenot (S 2004) première pilote d'essai ! », sur le site de l'association des anciens élèves de l'Isae, (consulté le ).
  12. Liste d'admission à l’École de l'air en 2005.
  13. Marceau Bonnecaze, « Hommage de la nation à l’escadron d’hélicoptères », sur le site du quotidien Sud Ouest, (consulté le ).
  14. a et b « Deux militaires français font partie de la nouvelle promotion des spationautes européens [MàJ] », sur opex360.com, le site personnel de Laurent Lagneau, (consulté le )
  15. « Agence spatiale européenne : la Française Sophie Adenot dans la nouvelle promotion », sur le site du magazine L'Express, (consulté le ).
  16. Camille Hazard, « Sophie Adenot, maman, pilote d’hélicoptère et astronaute », sur le site du magazine Paris Match, (consulté le ).
  17. Thomas Hory, « Portrait : le lieutenant-colonel Adenot sélectionnée pour le programme Young Leaders (French-American Foundation) », sur le site du ministère des Armées, (version du 29 juillet 2020 sur l'Internet Archive).
  18. « Promotion 2020 - Les Young Leaders français », sur le site de la French-American Foundation (consulté le ).
  19. « Qui sommes-nous ? », sur le site de la French-American Foundation (consulté le ).
  20. Décision du 26 mars 2021 portant attribution du brevet technique.
  21. (en) « ESA presents new generation of ESA astronauts », sur le site de l'Agence spatiale européenne, (consulté le ).
  22. (en) « Watch live: ESA announces new European astronauts », sur https://www.esa.int/, .
  23. « L’astronaute française Sophie Adenot intègre la nouvelle promotion de l’Agence spatiale européenne », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  24. « Espace : Sophie Adenot devient la deuxième astronaute française, plus de vingt ans après Claudie Haigneré », France Info,‎ (lire en ligne).
  25. « Le programme d'ouverture sociale de l'ISAE-Supaero : les actions », sur le site de l'association des anciens élèves de l'Isae (consulté le )
  26. « Portraits de parrains et marraines d'OSE l'ISAE-SUPAERO - Sophie Adenot », sur la chaîne isae-supaéro sur le site YouTube, (consulté le )
  27. Décret du 24 août 2009 portant nomination et promotion dans l'armée active.
  28. Décret du 11 décembre 2014 portant nomination et promotion dans l'armée active.
  29. Décret du 26 mai 2020 portant nomination et promotion dans l'armée active.
  30. Décret du 28 avril 2022 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite en faveur des militaires appartenant à l'armée active.