Raphaël Liégeois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Raphaël Liégeois, né le , est un ingénieur et astronaute belgo-luxembourgeois de l'Agence spatiale européenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raphaël Liégeois est né le [1] et provient de Belgrade (Namur)[2],[3],[4]. Il effectue ses secondaires à l'athénée royal François Bovesse de Namur[5].

Études supérieures et carrière académique[modifier | modifier le code]

En 2005, il entreprend des études d'ingénierie avec une spécialisation en ingénierie médicale et biomédicale à l'université de Liège[1],[2]. En 2009, il rejoint l'École centrale Paris dans le cadre d'un échange et en 2010 obtient un master en physique de l'université Paris-Sud[1]. Durant ses études en France, il participe à une campagne de vol parabolique organisée par le CNES pour tester diverses expériences physiques[1].

À partir de 2011, il entreprend un doctorat en neurosciences à l'université de Liège sous la supervision de Rodolphe Sepulchre et la co-supervision du neurologue Steven Laureys[1],[2],[6].

De 2015 à 2017, il effectue un post-doctorat à l'université nationale de Singapour sur des marqueurs de neuroimagerie des maladies neurodégénératives[1],[2].

En 2018, il intègre l'École polytechnique fédérale de Lausanne dans le cadre de recherches sur des modèles dynamiques de la fonction cérébrale. Il est également chercheur invité à l'université Stanford en 2019[1],[2].

À partir de 2021, il enseigne à l'université de Genève et l'École polytechnique fédérale de Lausanne la neuro-ingénierie et les statistiques[1],[2]. Il y poursuit des recherches sur la dynamique du cerveau et diverses maladies[1].

Sélection[modifier | modifier le code]

Raphaël Liégeois est sélectionné comme astronaute par l'Agence spatiale européenne en . Il devient le troisième spationaute belge avec Dirk Frimout et Frank De Winne[2],[7]. Il acquiert la nationalité luxembourgeoise en 2018, ses parents travaillant au Luxembourg et lui-même ayant vécu à Differdange. Il volera sous nationalité belge, nationalité avec laquelle il a candidaté[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Raphaël Liégeois est marié et a deux enfants. En 2017, il revient de Singapour vers la Belgique avec sa femme à vélo, réalisant un périple de 6 000 km[1],[2]. Ils rencontrent des centaines de poètes (leur aventure porte le nom de « Sur la route des poètes ») et réalisent des interviews, en collaboration avec la chaîne de télévision namuroise Canal C, dans les langues locales[2],[9].

Il est également pilote actif de montgolfière, de ballon à gaz et de planeur. Il est titulaire de licences de plongée et de navigation à voile[1],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k (en) « Raphaël Liégeois », sur www.esa.int (consulté le )
  2. a b c d e f g h et i « La Belgique décroche le 3e astronaute de son histoire: Raphaël Liégeois sera le tout premier Wallon dans l’espace », sur sudinfo.be, (consulté le )
  3. « La Belgique décroche le troisième astronaute de son histoire, Raphaël Liégeois », sur ln24.be, (consulté le )
  4. Laetitia Theunis, « Tintin va retourner sur la Lune », sur DAILY SCIENCE, (consulté le )
  5. a et b « De Namur à la lune : le parcours passionné de Raphaël Liégeois », sur RTBF (consulté le )
  6. (en) Raphaël Liegeois, « Dynamical modelling from resting-state brain imaging », Doctoral thesis,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Un Belge dans l'Espace : le Namurois Raphaël Liégeois sélectionné par l'ESA pour ses missions lunaires », sur RTBF (consulté le )
  8. « Spatial: Raphaël Liégeois, premier astronaute belgo-luxembourgeois », sur L'essentiel, (consulté le )
  9. « Une belle expérience de voyage pour Marine Cauz et Raphaël Liégeois. », sur RTBF (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]