Claude Nicollier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Nicollier
Image illustrative de l'article Claude Nicollier

Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (71 ans)
Vevey, Suisse
Durée cumulée des missions 42 j 12 h 6 min
Sélection 1er groupe de l'ESA, 1977
Mission(s) STS-46
STS-61
STS-75
STS-103
Insigne Sts-46-patch.png STS-61 patch.svg Sts-75-patch.png Sts-103-patch.png

Claude Nicollier, né le à Vevey en Suisse, est un astrophysicien et spationaute de l'Agence spatiale européenne. Il devient en 1992 le premier Suisse dans l'espace (Mission STS-46). Il a effectué quatre missions à bord de différentes navettes, dont deux ont été consacrées à la réparation et à la maintenance du télescope spatial Hubble. Lors de la première mission, il était chargé du pilotage du bras télémanipulateur de la navette et à ce titre a effectué la première capture en orbite du télescope spatial.

Formation et premières activités[modifier | modifier le code]

Activités de spationaute[modifier | modifier le code]

Claude Nicollier a 4 vols à son actif avec quatre navettes spatiales différentes :

Famille[modifier | modifier le code]

Claude Nicollier, père de deux filles Maya née en 1974 et Marina née en 1978, est veuf de Susana Perez, originaire du Mexique, décédée le 28 décembre 2007. Il est l'arrière-petit-fils de Daniel Peter et l'arrière-arrière-petit-fils de François-Louis Cailler.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Il est professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) où il donne un cours sur l'ingénierie spatiale. Il est membre de plusieurs associations, sociétés et clubs :

Par ailleurs, il participe activement à l'aventure de Solar Impulse comme chef des Opérations des essais en vol[3].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]